Site littérature jeunesse de lille 3

TARA DUNCAN nous dit tout !

Le monde magique de Tara Duncan
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    La célèbre Tara’tylanhnem T’al Barmi Ab Santa Ab Maru Duncan plus connue sous le nom de Tara Duncan a accepté de passer à la télé ! Plus précisement, pendant l’émission la plus célèbre de tout Lille 3 : Fac’ Fantaisiste. Et c’est moi, Marie-Anne Willefert, journaliste en herbe qui ai eu l’honneur de l’interviewer ! J’espère seulement qu’aucun invité surprise ne va passer nous faire un petit coucou...
    (JPG)
    Le tome VI de Tara Duncan

    Marie-Anne : Bonsoir cher public ! La semaine dernière, nous avons eu la chance d’interroger le Trio de Harry Potter. Aujourd’hui, nous allons accueillir une jeune fille à la mèche blanche aussi célèbre que sa cicatrice en forme d’éclair... Mesdames et messieurs, un tonnerre d’applaudissements pour la jeune Tara Duncan !!!!

    TARA : Merci, Marie-Anne, merci au public de Lille3 !

    Marie-Anne : Non, merci à toi d’avoir accepté notre invitation. Je suppose que c’est agréable de revenir sur Terre pour décompresser entre deux aventures ?

    TARA : Tu ne sais pas à quel point ! Avec Magister qui essaye de m’enlever pour pouvoir utiliser les objets démoniaques ou ma tante qui veut faire de moi la nouvelle Impératrice d’Omois... ça commence à faire beaucoup.

    Marie-Anne : Sans oublier ton petit frêre Jar qui est obsédé par le pouvoir.

    TARA : Heureusement que Mara, la jumelle de Jar, n’est pas comme lui. Par-contre, c’est de Cal, le jeune Voleur dont elle est obsédée ! (rires)

    Marie-Anne : Alors Tara, peux-tu nous dire ce que ça fait d’être aussi célèbre ? Après tout, avec huit millions de livres vendus en tout et dans dix-huit pays, ce n’est pas rien.

    TARA : Oui, c’est un sacré choc ! Le problème, c’est que de plus en plus de personnes se lancent à notre recherche et c’est de plus en plus compliqué de nous fondre dans la foule. C’est déjà très difficile lorsqu’il s’agit de licornes, de vampyrs ou de trolls, mais les fans ne nous facilitent pas la tâche.

    Marie-Anne : Je suppose qu’Isabella Duncan, ta terrible grand-mère, n’a pas vraiment apprécié la "bonne nouvelle" ?

    TARA : Oh ! Pour ça non ! Je ne l’ai jamais vue aussi en colère. J’ai cru qu’elle transformerait Sophie en grenouille, j’avais même acheté un bocal au cas où...

    Marie-Anne : Elle ne l’a pas fait ?

    TARA : Non, ce ne sont que des fans qui essayent de nous rencontrer et ils font ça pour s’amuser un peu. En réalité, ils savent que c’est trop incroyable pour que cela soit vrai... Et nous sommes les rois pour nous rendre discrets.

    (JPG)
    Sophie Audouin-Mamikonian
    La très belle auteur de Tara Duncan

    Marie-Anne : Tout est bien qui finit bien. Maintenant, parlons un peu de l’incroyable Sophie Audouin-Mamikonian, ta créatrice.

    TARA : Sophie est née le 24 août 1961, elle est mariée et a deux filles. Bien avant qu’elle n’écrive mes aventures, elle a commencé par l’histoire de Chanteclair le petit phénix d’or.

    Marie-Anne : C’est une histoire pour les enfants ?

    TARA : Tout à fait ! C’était l’histoire d’un petit phénix en or dont les parents et toute la tribu étaient des phénix d’argent. Les autres le rejetaient pour ça. De plus, ils sont dans un monde où l’or n’existe pas et il était poursuivi par des charbonniers. Ils voulaient le faire fondre pour le transformer en lingots.

    Marie-Anne : Cela mettait toute la tribu en danger ?

    TARA : Oui. Bref, il lui arrivait tout un tas d’aventures centrées sur son exclusion et sa différence.

    Marie-Anne : Quand a-t-elle commencé a écrire tes aventures ?

    TARA : Juste après la naissance de Diane, sa fille aînée. Elle a commencé par la planète avec sa faune et sa flore, les personnages sont arrivés en dernier.

    Marie-Anne : J’ai cru comprendre que les premiers tomes n’avaient pas eu le succès d’aujourd’hui.

    TARA : Tu es bien renseignée ! En effet, il a fallu dix sept ans de patience pour Sophie car, selon les éditeurs, les tomes étaient trop longs et les jeunes n’aimeraient jamais lire des livres aussi gros... Ce n’est qu’en voyant le succès des Aventures d’Harry Potter qu’ils ont compris que les adolescents aimaient lire les gros tomes. Sophie a retenté sa chance et ils ont accepté de la publier. Victoire !

    Marie-Anne : Sophie a bien fait de retenter sa chance. Avec les bandes dessinées, les romans, le jeu, la chanson Je suis une sorcellière qui ne va pas tarder à sortir dans les bacs. Sans oublier qu’il y aura peut-être un film !

    TARA : Je n’arrive pas à y croire moi aussi, tout est allé si vite.

    Marie-Anne : J’espère que Sophie aura autant de succès avec ses autres livres : La danse des obèses qui est un thriller, La couleur de l’âme des anges, Indiana Teller et Clara Chocolat.

    TARA : Tant que ses fans seront avec elle, tout ira pour le mieux dans la meilleure des planètes.

    Marie-Anne : Une dernière question Tara, est-ce exact que Sophie est une VRAIE princesse ?

    TARA : Oui, et son titre est Son Altesse Royale Sophie Audouin-Mamikonian. Mais elle préfère que son titre ne soit pas précisé sur les couvertures de ses tomes. Elle veut qu’on achète pour ses livres, pas pour son titre.

    Marie-Anne : Alors nous allons nous quitter Tara. Une adresse très utile pour ceux qui veulent en savoir plus va défiler sur vos écrans : le site officiel de Tara

    Et, à l’année prochaine Tara, pour le prochain tome qui sortira au mois de septembre.

    TARA : Merci encore Marie-Anne, et que ta magie s’illumine.

    Marie-Anne : Et qu’elle protège le monde.

    J’espère que cette émission vous a plu et que je vous reverrai jeudi prochain même heure, même chaîne. Bonne soirée !

    Générique

    Interview imaginée par Marie-Anne Willefert, L1 HSI Langues et Culture Antique, le 08/12/2011