Site littérature jeunesse de lille 3

Les quatre vies de Kintaro, de Dorothée Piatek et Yann Hamonic ill.

Un cours d’Histoire orientale
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Avec Les quatre vies de Kintaro, Dorothée Piatek nous fait suivre la vie de Kintaro, un garçon japonais pendant l’ère Edo. À travers ce personnage, l’album montre la dure voie pour devenir samouraï, guerrier japonais dont l’honneur et le katana (sabre japonais) sont les biens les plus précieux.
    (JPG)

    L’histoire

    Tout commence lors de la naissance de Kintaro dont on va observer la croissance et l’épanouissement dans la vie. Le terme « les quatre vies » fait référence aux quatre saisons qui rythment l’avancée dans l’histoire et qui ont un sens symbolique car elles représentent le début de la vie, le printemps, jusqu’à la fin, l’hiver.

    La narration est agréable à suivre. Dorothée Piatek raconte les périodes importantes de sa vie de Kintaro : ainsi on passe de la deuxième à la cinquième année sans détails superflus qui pourraient rendre l’histoire longue et ennuyeuse.

    Malgré tout à la première lecture on peut être perplexe devant les « actes » qui coupent la progression. En fait, il s’agit de moments vécus par Kintaro adulte lorsqu’il fait partie de la milice, le Shinsnegumi. Les passages associés aux saisons apparaissent donc comme des flash-backs qui expliquent l’arrivée du jeune samouraï dans cette milice.

    Une visée historique et culturelle

    Le personnage de Kintaro permet de montrer la culture d’un pays éloigné, le Japon. L’auteur fait découvrir au lecteur les traditions japonaises du point de vue masculin. Ici l’apprentissage difficile qui conduit sur la voie du samouraï dont on voit la dureté par le biais de Kintaro. L’immersion est accentuée par l’emploi de termes traditionnels utilisés dans l’histoire mais heureusement répertoriés à la fin de l’album avec leurs significations. On trouve également des événements historiques comme l’arrivée des Occidentaux ou encore le terrible tsunami qui frappa la ville de Edo, aujourd’hui Tokyo. En résumé, c’est un peu un cours d’Histoire en passant par la vie d’un individu de l’époque. On trouve la même chose du point de vue féminin dans Les quatre vies d’Aya du même auteur.

    Des illustrations séduisantes

    Pour finir, le livre est plaisant par les illustrations colorées de Yann Hamonic, aux graphismes originaux, ressemblant aux estampes japonaises ce qui change des illustrations que l’on retrouve dans nos albums. On peut aussi bien trouver des illustrations marquant un moment poétique, que d’autres représentant un moment plus violent comme des scènes de duels, mais les unes et les autres sont aussi bien représentées.

    (JPG)
    illustration de l’album par Yann Hamonic
    (JPG)
    estampe japonaise de Ippitsusai Buncho

    À PARTIR DE 12 ANS

    PIATEK Dorothée. Les quatre vies de Kintaro. Illustré par Yann Hamonic. Darnétal : Petit à petit, 2009. 112 p. 27 x 21cm. ISBN:978-2-84949-175-1

    L’Auteur

    Dorothée Piatek est une auteure du Nord de la France née en 1969. Elle a commencé à écrire pour la littérature jeunesse en 2002. Son premier livre est L’horizon bleu sur le thème de la Seconde Guerre mondiale que l’on voit par les yeux d’un instituteur. Elle a écrit de nombreux romans et albums de littérature jeunesse et a obtenu beaucoup de prix surtout pour Je marchais malgré moi dans les pas du diable.

    Le site de Dorothée Piatek

    Clément Schillers, L1 Lettres modernes, UFR de Lettres modernes, décembre 2011

    Pour aller plus loin

    L’éditeur Petit à Petit sur Lille3jeunesse

    Les ouvrages de Dorothée Piatek sur Lille3jeunesse

    Une autre aventure de samouraï sur Lille3jeunesse