Site littérature jeunesse de lille 3

BATMAN : « Oubliez tout ça ! »

Conseils d’un Bruce Wayne virtuel....
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Un Bruce Wayne virtuel se raconte afin d’aider le futur scénariste à écrire les nouvelles aventures de Batman. Il dispense ses conseils en s’appuyant sur les créations passées tout en laissant un champ d’action assez large au futur auteur qui est en fait incarné par le lecteur. Il fait état de ses goûts et de ses dégoûts et oriente tout de même le scénariste de façon à ne pas dénaturer l’histoire du chevalier noir de Gotham City.

    Initialisation démarrage...

    Liaison établie avec la Batcave...

    Batcomputer en ligne...

    Définition de la date en cours... Dimanche 18 Décembre 2011

    Scanner empreinte... Accès autorisé

    Accès aux archives en cours...

    Soyez le bienvenu, vous vous apprêtez à prendre la relève dans l’écriture de Batman, votre entraînement débute par ce cours d’Histoire sur le justicier masqué...

    Accès à l’holocron de Bruce Wayne...

    Bienvenue sur ce programme « holocron » que j’ai créé afin d’archiver et rassembler toutes les données sur mon passé depuis la création du justicier masqué en 1939.

    Accès aux données des savoirs de base...

    Ce qu’il vous faut savoir, c’est que mes créateurs, Bob Kane et Bill Finger ont tenu à faire de moi un héros sans pouvoirs extraordinaires contrairement à d’autres héros à la mode tels que Superman, Wonderwoman et autres les X-Mens. Même si je ne suis pas en mesure de voler par moi-même ou de projeter d’énormes boules de feux, je compense un maximum « côté Nord ». Ce que ça veut dire ? Que je suis un détective hors pair et ce, quelle que soit l’adaptation de mes aventures.

    (JPG)
    Batman dans le Detective Comics 1992

    Je travaille toujours avec le seul officier de police valable à mes yeux, le commissaire Gordon.

    D’autres de mes caractéristiques restent immuables : ma condition physique optimale et mes connaissances des Arts Ninjas ainsi que la technologie de pointe à laquelle j’ai accès. Quelle que soit l’époque où vous allez ancrer le récit, Batman doit toujours avoir un ou deux crans d’avance sur les technologies de son temps.

    Ayant été malmené assez souvent par certaines réalisations, je ne peux que vous conseiller de ne pas ancrer votre récit dans un temps futuriste par rapport au vôtre ou sinon, vous risquez de perdre le contrôle des événements. Restez dans votre époque, l’erreur a déjà été commise avec un dessin animé intitulé Batman, La relève se déroulant dans la deuxième moitié du XXIe siècle. Les auteurs ont poussé tellement loin les technologies du commun des mortels que Batman semble n’être qu’un simple policier dans cette époque.

    Donc, mon conseil est simple : OUBLIEZ TOUT ÇA... ou c’est le naufrage garanti.

    I) Batman et son épaisseur psychologique

    Depuis ma première publication dans le Detective comics numéro 27 en 1939, il a toujours été évident que j’avais, à la fois en tant que Bruce Wayne mais aussi en tant que Batman un problème personnel avec la criminalité et la corruption qui règne à Gotham City. Ma façade est mon personnage de Bruce Wayne alors que Batman est ma véritable personnalité, en temps que Batman je suis un symbole et en tant que symbole je suis incorruptible ce qui veut dire qu’on ne peut me frapper personnellement ou s’attaquer à mes proches. Mes parents ont été assassinés par un gangster du nom de Jack Napier devenu « le Joker » suite à une chute que j’ai provoquée dans une cuve d’acide alors qu’il tentait de fuir. Il est l’ennemi-icône de Batman, lui plus que n’importe qui d’autre constitue le point faible du chevalier noir bien qu’il ne connaisse pas son identité. Il est très important, afin de ne pas dénaturer mon personnage de Batman que sa volonté de combattre le crime lui vienne du choc provoqué par l’assassinat des ses parents, il n’est pas nécessaire que le Joker en soit coupable... en réalité, j’ai fortement envie de vous conseiller d’en prendre un autre, voire même d’inventer un nouvel adversaire mortel au chevalier noir, ça mettrait un peu de fraîcheur et je reconnais que j’apprécierais de voir mon personnage dépoussiéré sans être tourné en ridicule.

    II) Les ennemis du chevalier noir

    Mes ennemis sont nombreux, inventés au fil du temps beaucoup n’ont pas été inventés par mes créateurs d’origine mais ils restent néanmoins dans la lignée voulue par Bob Kane : Les adversaires de Batman sont profondément dérangés, psychopathes et obnubilés par une chose qui leur est propre. Des exemples précis chez le Docteur Crane alias l’épouvantail qui veut plonger la ville de Gotham dans la peur panique grâce à un gaz chimique de son invention ou encore la sublime docteur Isley alias Poison Ivy qui veut faire des plantes l’espèce dominante sur Terre et le célébrissime Joker qui veut faire mourir (au sens propre) toute la ville de rire, le Joker est un personnage qui tend au burlesque, et ça ne s’arrange pas lorsque dans les années 1990, l’ennemi le plus fou de Batman est rejoint par Harley Quinn, son homologue féminin. En temps que Batman, j’aime avoir affaire aussi à des gangsters notoires, ils sont une véritable source d’information et n’ont aucun courage, ils me sont toujours d’une grande aide dans mes enquêtes même si c’est contre leur gré... après tout entre m’aider à progresser dans mon enquête ou faire une chute de 30 étages, ils ne tardent jamais à se mettre à chanter...

    III) Les véhicules du héros

    Comme je vous l’avais dit précédemment, Batman doit toujours avoir plusieurs années d’avance sur les technologies de son temps, les véhicules ne doivent pas faire exception....

    Accès aux plans des véhicules disponibles dans la Batcave...

    (JPG)
    Batmobile 1966
    Créée par George Barris

    Cette espèce de cercueil roulant construit à partir d’une Cadillac à laquelle on a collé un bocal en guise de poste de conduite était ma voiture en 1966. AUTANT VOUS LE DIRE, JE N’EN VEUX PLUS !!!! En plus, vous ne pouvez pas le voir sur ce schéma mais tout le monde le sait, il y avait du rouge sur cet engin, DU ROUGE !!! Vous rendez vous compte ?! C’est fou ce que c’est discret !!! En tout cas par pitié, DU NOIR ET JUSTE DU NOIR. Quelques gadgets dans le même style que l’agent 007 et le tour est joué, elle peut-être convertible en avion par exemple...

    (JPG)
    Batmobile Comics et Série Animée 1990

    Celle-ci a été sans nul doute la Batmobile la plus populaire à l’époque, et je reconnais avoir un faible pour elle également. Cependant, vu l’époque dans laquelle nous vivons, toutes les voitures sont des Batmobile maintenant, je m’en remets donc entièrement à vous pour faire passer ma future voiture pour un véhicule hors du commun.

    Il ne me reste plus grand-chose à ajouter à part de faire de moi un exemple à suivre pour les enfants de par les valeurs que j’incarne depuis maintenant 7 décennies, n’oubliez pas de rendre hommage à mes DEUX créateurs Bob Kane et Bill Finger qui a, hélas, été trop souvent mis à l’écart du mérite qui lui était dû pour ma création.

    Enfin, la toute dernière chose que je vous demanderai et qui reste la plus importante : Ne me faites jamais utiliser d’armes à feu, je veux être un exemple à suivre car l’idée d’un enfant jouant avec une arme en plastique m’écœure au plus haut point.

    Je vous souhaite donc bon courage pour votre travail d’écriture, cet holocron reste consultable pour encore deux ans...

    (JPG)
    Batman, La série animée et DC comics, 1992

    Batcomputer déconnexion...

    © Jérémy R. Diamphy

    Post-scriptum

    BATMAN, LE SUPER HEROS PRÉFÉRÉ DES JEUNES ET DES SYMPATHISANTS DE GAUCHE

    « Selon un Sondage BVA pour 20 minutes, 55% des Français préfèrent Superman à Batman (45%). Mais toujours selon le même sondage, les sympathisants de droite sont une très large majorité à préférer Superman (60%) alors que les sympathisants de gauche préfèrent Batman à 51%. Autre clivage, celui de l’âge. Plus on est jeune, plus on a les ailes (de chauve-souris) qui frétillent. Les 25-34 ans préfèrent Batman à 54% alors que les 65 ans et chérissent Superman à 60%.

    Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français recrutés par téléphone et interrogés par Internet les 6 et 7 mai 2013. Echantillon de 1098 personnes, représententatif de la population française âgée de 15 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas. »

    Source 20minutes.fr

    Sur Lille3jeunesse, lire aussi BATMAN : visite guidée du Manoir Wayne par Alfred Pennyworth