Site littérature jeunesse de lille 3

Gafi, un fantôme pas comme les autres

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Je me souviens d’un livre que ma maman m’avait gentiment rapporté d’un marché aux puces. C’était un livre blanc avec quatre enfants, un chat et un fantôme sur la couverture. Quand j’ouvrais un livre, la première chose que je faisais à chaque fois c’était le sentir ... Ne me demandez pas pourquoi, j’en ai aucune idée. Celui-ci je me souviens qu’il sentait le vieux, le renfermé...

    Gafi, un fantôme pas comme les autres

    (GIF)
    GAFI et ses amis

    Ce livre était rempli de petites histoires sur les pages de gauche et sur les pages de droite se trouvaient des petites indications, questions et devinettes en tous genres pour aider à lire. C’était à l’école que j’avais vu ce livre pour la première fois... C’est un des livres qui nous permettait d’apprendre à lire en CP. D’habitude à la maison, je lisais des histoires de princesses (comme La princesse au petit pois, La petite sirène, Cendrillon ...) et d’amour. J’adorais ce genre d’histoires, ça m’émerveillait, j’imaginais mon prince à moi. Cependant j’ai voulu tout de même lire ce livre.

    C’était l’histoire d’un gentil fantôme et de ses cinq amis, en comptant le chat.

    Il y avait tout d’abord Mélanie, la petite fille blonde. C’était une sacrée chipie. Je l’aimais beaucoup, à la maison on m’appelait toujours chipie alors je m’identifiais plus ou moins à elle... Ensuite il y avait Arthur, un petit gars brun avec une casquette bleue. Puis Pascale qui était le petit génie du groupe mais je ne l’aimais pas trop, je ne sais pas pourquoi... En quatrième, il y avait Rachid le timide qui était toujours prêt à aider les autres. Et enfin Pacha, le chat. C’était le chat de Mélanie, je l’adorais... D’ailleurs mon chat s’appelait Pacha en son honneur ! Cette forte amitié entre tous les personnages du livre me touchaient particulièrement. J’aurais aimé avoir une bande d’amis comme ça dans mon école. Il y avait un point commun à toutes les histoires de Gafi, c’était la notions « d’entraide », un peu comme les trois mousquetaires avec « un pour tous et tous pour un » qui faisait cruellement défaut dans l’école où j’allais.

    Chaque histoire commençait par une petite introduction où l’un des enfants ou bien Gafi lui-même avait un souci. Le gentil fantôme alors prononçait la formule magique que je connaissais sur le bout des doigts : « mouche cron papiru mel dabo, en route » et ils sautaient tous dans un cadre magique que Gafi avait offert à Pascale lors de son anniversaire. Ainsi débutait toujours notre nouvelle aventure. Je dis « notre » parce que dès ce moment là, je me sentais incluse dans leur groupe.

    (GIF)
    © Nathan, 1992

    J’adorais le fait qu’en sautant dans un cadre, ils pouvaient se retrouver n’importe où dans le monde mais surtout par le fait que grâce à ça, ils avaient tous le pouvoir de changer d’époque à leur convenance. Ma famille habitait (et habite toujours) dans le sud, et je m’imaginais souvent me téléporter grâce au cadre de Gafi pour les rejoindre, le temps de quelques heures...

    Tous les jours, il se passait quelque chose de nouveau et de passionnant ! D’un coup ils se retrouvaient au temps des chevaliers et Hop la page suivante, ils étaient dans le futur. Pas à pas avec Gafi, je prenais goût à la lecture. Cet ouvrage m’avait réellement permis de savoir lire seule de façon ludique et joyeuse... Il me permettait de faire le vide autour de moi et par conséquent, de m’évader le temps d’une page.

    Ce livre me faisait beaucoup rire mais surtout, mais surtout avec lui j’avais la possibilité de voyager à moindre coût. Les aventures des personnages étaient captivantes et aucune ne se ressemblait. En fait, j’avais tout simplement l’impression de sauter dans le cadre avec eux dès que j’ouvrais le livre ...

    (GIF)
    GAFI

    © Constance, L1 Lettres Modernes, février 2012

    Post-scriptum

    BENTOLILA, Alain, RÉMOND, Georges, ROUSSEAU, Jean-Paul. Gafi le fantôme : méthode de lecture, cycle des apprentissages fondamentaux 2e année, CP livret 2 . 1 volume. MÉREL ill. Paris : Nathan, 1992. 95 p. : ill. en coul. ; 27 x 20 cm. ISBN 10 2-09-120268-1

    Mots clés : Gafi, fantôme.