Site littérature jeunesse de lille 3

PETIT CHAPERON ROUGE : l’attaque du loup, témoignage exclusif

Le loup a une nouvelle fois frappé dans la famille du Petit chaperon rouge
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    M.Lobo (journaliste) : Bonjour ! Pouvez vous nous raconter ce qui vous a amenée à rencontrer le loup ?

    Petit chaperon rouge : Bien sûr ! Ma mère m’avait demandé d’apporter une galette et un pot de beurre à ma mère-grand qui habite dans une forêt. J’ai donc pris le chemin en marchant tranquillement quand j’ai vu le loup. Il m’a parlé et a voulu savoir où j’allais. Je le lui ai donc dit.

    M.Lobo : Vous ne vous méfiez pas des loups ?

    Petit chaperon rouge : Il paraissait si sympathique !

    M.Lobo : Et que s’est il donc passé ensuite ?

    Petit chaperon rouge : Il a pris un chemin et moi j’ai pris l’autre. Une fois arrivée chez mère-grand, j’ai déposé mes affaires et elle m’a dit de venir me coucher avec elle. Elle avait l’air vraiment bizarre ! Je lui ai posé des questions car je trouvais que physiquement elle avait bien changé, mais chaque fois elle trouvait une réponse puis, sans que je comprenne ce qui se passe, il a fait tout noir d’un seul coup !

    M.Lobo : Vous avez été mangée par le loup ! Et comment était-ce à l’intérieur du loup ?

    Petit chaperon rouge : J’ai vécu de meilleures expériences... ça sentait un peu mauvais mais par chance ma grand-mère était avec moi ! Il l’avait mangée aussi !

    M.Lobo : Comment avez-vous pu vous en sortir ?

    Petit chaperon rouge : Un bûcheron est passé par là, il a vu la maison ouverte et a voulu voir si ma grand-mère allait bien, puis il a vu le loup et il a compris. Il nous a délivrées et le loup est mort !

    M.Lobo : Mais je ne comprends pas, comment avez vous pu vous faire avoir par le loup, votre famille est pourtant tristement connue pour avoir eu de nombreux ennuis avec les loups !

    Petit chaperon rouge : Je le sais, mais vous savez nous les petits chaperons rouges sommes victimes d’une malédiction, nous sommes condamnées depuis des siècles à croiser le loup !

    M.Lobo : Parlons de votre famille, la malédiction aurait elle un lien avec votre habit rouge ?

    (JPG)
    L’habit du Chaperon rouge par Arthur Rackham 1922

    Petit chaperon rouge : Oh non ! Cette malédiction est très vieille, elle était racontée oralement avant le XVIIe siècle, époque à laquelle monsieur Perrault a rendu notre famille connue en nous surnommant le " petit chaperon rouge " et en écrivant pour la première fois le récit de l’une de mes ancêtres. On venait de lui offrir ce manteau rouge qui lui allait à merveille.

    M.Lobo : Est-ce le manteau que vous avez aujourd’hui ?

    Petit chaperon rouge : Oui c’est bien lui ! Malheureusement c’est tout ce qu’il reste de mon ancêtre. Ma famille l’a conservé et c’est comme ça que toutes les descendantes l’ont eu. Il a d’ailleurs beaucoup voyagé, j’ai de la famille un peu partout surtout en Europe !

    M.Lobo : Est-ce que vos ancêtres ont connu la même fin heureuse que vous, ou bien y a-t-il eu des variantes à cette malédiction ?

    Petit chaperon rouge : Il y a eu de nombreuses variantes. Certaines de mes ancêtres ont réussi à duper le loup. Elles ont dû boire le sang et manger la chair de leur grand-mère mais elles ne le savaient pas bien sûr ! D’autres non pas eu cette chance et elles ont fini mangées par le loup, c’est ce que raconte monsieur Perrault. Puis certaines comme moi ont pu vivre grâce à un bûcheron c’est le cas de l’une de mes ancêtres germaniques que vous connaissez grâce aux frères Grimm. On peut le dire moi j’ai eu beaucoup de chance de faire partie des survivantes !

    M.Lobo : Votre famille est souvent sous les feux des projecteurs grâce notamment à ces grands auteurs dont vous nous avez cité les noms, mais parfois cette célébrité n’est-t-elle pas étouffante ?

    Petit chaperon rouge : M.Perrault et les frères Grimm n’ont fait qu’écrire notre histoire qui finalement était déjà connue car elle se transmettait de régions en régions et de pays en pays avec des différences entre les versions. Donc, nous avons toutes été très populaires. J’’adore signer des autographes car tout le monde nous aime moi et mes ancêtres.

    (JPG)
    couverture du Petit chaperon vert de Solotareff et Nadja

    Ce qui m’énerve de nos jours ce sont certaines filles qui usurpent mon identité et se font passer pour moi en racontant leur histoire qui est publiée, par exemple ce Petit chaperon vert de Grégoire Solotareff qui ose me traiter de menteuse alors que la menteuse c’est bien elle ! Et chaque année il y en a bien d’autres ! Je n’aime pas non plus les théories que les psychanalystes inventent comme celles de Monsieur Bettelheim, elles me révoltent, je ne suis qu’une petite fille comme les autres, rien de plus !

    M.Lobo : Je pense que nous en avons fini avez-vous un dernier mot à ajouter ?

    Petit chaperon rouge : Que vous avez de grandes dents monsieur !

    Dépêche de dernière minute : le Petit chaperon rouge a été portée disparue. Depuis l’interview elle n’a plus donné signe de vie.

    Alexandra Roussel, L1 Psychologie, avril 2012

    Post-scriptum

    Pour en savoir plus

    Les variantes narratives du Petit Chaperon rouge, sur la BnF

    Bibliographie

    -  Perrault, Charles Contes (multiples éditions)
    -  Les frères Grimm Contes (multiples éditions)
    -  Solotareff, Grégoire et Nadja Le Petit chaperon vert L’école des loisirs ISBN : 9782211209472
    -  Bettelheim, Bruno Psychanalyse des contes de fées édition Pocket ISBN : 9782266095785

    Iconographie

    Logo de l’article : illustration de Gustave Doré in Les contes de Perrault édition Hetzel