Site littérature jeunesse de lille 3

Le Yark, de Bertrand Santini et Laurent Gapaillard ill.

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Les temps changent et les enfants aussi. Les enfants sages deviennent une race en voie d’extinction et le Yark doit redoubler d’effort afin de trouver un enfant sage à se mettre sous la dent... Un jour où il se lamente sur son sort d’ogre affamé, la neige commence à tomber. L’hiver est là, va-t-il mourir de froid ? Soudain, une idée lui vient... Voler la liste du Père Noël !

    Grande idée pour pouvoir enfin être rassasié. Cette liste équivaut pour lui au menu d’un restaurant cinq étoiles. Bien que sa rencontre avec le vieux bonhomme à barbe blanche et vêtue de rouge soit mouvementée, notre Monstre réussit à obtenir la fameuse liste...

    Va-il enfin pouvoir manger ? Le Yark changera-t-il ses habitudes alimentaires ? Il n’y a qu’un seul moyen de le savoir... le lire de toute urgence !

    « Parmi tous les types de Monstres qui grouillent sur la terre, l’Homme est l’espèce la plus répandue. Il en est une autre, cependant, plus rare et moins connue. C’est le Yark. » (chapitre I, page 7)

    SANTINI, Laurent. LE YARK. Laurent GAPAILLARD ill. GRASSET-JEUNESSE, 2011. 80 p. : ill. en noir et blanc ; 15,5 x 21,5 cm. ISBN : 978 2 246 78686 3 Couverture cartonnée, 12,50 € - 27.8 ko
    SANTINI, Laurent. LE YARK. Laurent GAPAILLARD ill. GRASSET-JEUNESSE, 2011. 80 p. : ill. en noir et blanc ; 15,5 x 21,5 cm. ISBN : 978 2 246 78686 3 Couverture cartonnée, 12,50 €
    À partir de 7 ans.

    Fiche de descriptive du Yark

    Race : Ogre.

    Taille : 6 mètres.

    Poids : dépend du nombre d’enfant mangés.

    Qualité : pas raciste, « qu’ils soient noirs, jaunes ou blancs, tout les enfants du monde ont le sang rouge et le cœur succulent. »

    Défaut : impatient, saute parfois un peu trop vite sur la nourriture (voir point faible).

    Il aime :les animaux mais ne les mange pas puisqu’ils sont trop mignons. Il aime manger :les enfants sages.

    Il déteste manger : les enfants turbulents.

    Point fort : peut voler, ce qui est pratique pour aller de maison en maison en quête d’enfant sage.

    Point faible : son estomac fragile. Lorsqu’il mange un vilain, il tombe malade.

    Signes particuliers : des ailes ridiculement minuscules pour un colosse pareil et des fleurs sur la tête.

    Les origines du Yark

    À l’origine le Yark devait être l’un des personnages principaux d’une série animée. C’est en 2006 que Bertrand Santini constitue un dossier pour cette série dont les protagonistes sont des monstres. Le Yark deviendra cependant le héros de son propre livre, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

    Avez-vous déjà entendu parler de lui ?

    Le Yark c’est l’histoire d’un monstre qui « aime » les enfants.....non, non, détrompez-vous ce n’est pas une peluche géante ou le lapin de pâques mais bien un monstre dévoreur d’enfants. Ce qu’il préfère c’est « sentir leurs petits os craquer sous sa dent et sucer leurs yeux moelleux comme des bonbons fondants... Fin gourmet, il aime également siroter leur cerveau qui -paraît-il- a le goût du Chamallow. »

    Le Yark malade... - 25.3 ko
    Le Yark malade...

    Le Yark est donc un monstre au sens propre du terme, une sorte d’ogre en fait. Cet album, à mi-chemin entre conte et livre d’épouvante pour enfants (à partir de 7 ans), offre une vision stéréotypée du croque-mitaine. Cependant les enfants peuvent se défendre face à lui. Et oui le Yark a un point faible : LES VILAINS ET LES VILAINES. Son gros souci lorsqu’il en croque un est qu’il tombe malade...

    Le Yark est un monstre comme les autres « King-Kong avait le cœur sensible, Dracula redoutait le soleil, le Colosse avait les pieds d’argile... Le Yark, lui, a l’estomac fragile. »

    Parce que tout le monde peut changer...

    En y réfléchissant bien, le Yark n’est pas si méchant, il doit bien se nourrir après tout. Bien-sûr il pourrait devenir végétarien. Il serait cruel de notre part que de lui demander une chose pareille !

    Un peu comme si on vous demandez d’arrêter de manger du chocolat, recette du bonheur pour l’homme. Et bien pour lui c’est la même chose, on ne peut donc pas lui enlever sa friandise préférée juste parce que ceux sont vos enfants.

    Au delà de l’histoire prenante, le livre en tant qu’objet est un bonheur. Une couverture magnifique, une écriture poétique et des illustrations rappelant celles de Maurice Sendak (Max et les Maximonstre)ou encore les gravures de Gustave Doré, font de cet album un bijou. Ce roman-album fait peur mais est aussi très émouvant. À première vue on pourrait croire que ce livre conseille aux enfants d’être vilains pour ne pas se faire manger par le Monstre mais ce n’est pas le cas. Le rôle de ce livre sera en premier lieu de faire découvrir la peur, mais aussi de prouver que tout le monde peut changer avec quelques efforts et de bonnes rencontres. C’est surtout grâce à l’amour les choses peuvent évoluer et le Yark n’échappe pas à cette règle. Il faut se rassurer puisque l’histoire finit bien.

    Ma rencontre avec Le Yark et ses créateurs

     

    Ma dédicace au Salon du livre de Paris  2012 - 26.7 ko
    Ma dédicace au Salon du livre de Paris 2012
    Les Badges - 27.9 ko
    Les Badges

    Le 14 mars dernier, avait lieu le salon du livre 2012 à Paris. En quête de nouveaux albums et autres livres, je suis arrivé par hasard au stand Grasset. Je me suis retrouvé face à Bertrand Santini, l’auteur et Laurent Gapaillard, l’illustrateur, en pleine dédicace de leur album. Après avoir tourné quelques pages de ce roman-album, j’ai décidé de questionner une personne s’occupant du stand afin d’en savoir plus sur l’ogre. Elle m’a donc fait un petit résumé de l’histoire (sans révéler la fin bien-sûr) que je trouvais fort sympathique et m’a offert un badge du Yark. Une lithographie du Yark était offerte pour l’achat de deux albums de la collection Grasset-Jeunesse .

    Lithographie offerte - 17.6 ko
    Lithographie offerte

    Une motivation de plus pour remplir ma bibliothèque. Les lithographies étaient sublimes je n’avais pas d’autre choix que de sortir le portefeuille. Je suis ensuite allé faire dédicacer le livre. En attendant mon tour, je regardais les différents dessins faits par Laurent Gapaillard, j’étais vraiment impressionné. Je suis reparti du salon du livre avec ce petit bijou, tout droit sorti des pires cauchemars de notre enfance.

    Le Yark sur Internet 

    Eh oui, le Yark a sa propre page Facebook !

    Le Yark n’a que des critiques positives sur Babelio

    Informations sur les auteurs

    Bertrand Santini

    Laurent Gapaillard

    Julien Dupont, L2 Japonais, UFR Études Romanes Slaves et Orientales, mai 2012.