Site littérature jeunesse de lille 3

Se cacher pour lire...

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Quand j’étais petite, mes parents me répétaient chaque soir « il est 20h30, au lit !!! Et plus aucun de bruit, je ne veux rien entendre ! ». Mais je ne voulais pas me coucher si tôt, je n’étais même pas fatiguée. Chaque soir c’était la même chose, je négociais pour lire un peu, même un petit quart d’heure mais la réponse était toujours « non, tu vas à l’école demain, tu dois dormir pour ne pas être fatiguée ». Alors, je montais dans ma chambre un peu à reculons.

    (JPG)
    © Casterman, 2002

    Et puis j’ai commencé à lire les aventures Martine dont je recevais les livres lors de mon anniversaire pour ma collection. Cependant, mes parents voyaient la lumière sous la porte de ma chambre et criaient « Gwen, la lumière ! » alors je prétextais que j’avais fait tomber mon oreiller, ou que ma couette était mal mise.

    Et puis les jours avaient passé, je lisais toujours Martine. Un soir ma mère m’a surprise en train de lire dans mon lit et m’a disputée en disant que j’étais jeune et que j’avais besoin de dormir. Donc dès le lendemain je m’étais procurée une lampe de poche pour pouvoir lire sous la couette.

    (JPG)
    © Pocket Jeunesse, 2002
    (JPG)
    © Bayard Jeunesse, 2005

    Ainsi, j’avais pu finir de lire tous les Martine que je possédais et j’ai continué avec la collection Ballerine et les aventures de Jennifer Vétérinaire.

    J’ai même adopté cette technique au collège ou encore au lycée. Cette lecture n’était au début qu’une solution pour aller me coucher un peu plus tard, mais est vite devenue indispensable, j’en avais vraiment besoin, c’était presque une passion.

    © Gwendolyne DELOFFRE, L1 Lettres Modernes, octobre 2012

    Post-scriptum

    Références
    -  Il faut sauver Rufus. Bayard Jeunesse, 2005. (Jenifer Vétérinaire).
    -  Une nouvelle épreuve. Pocket Jeunesse, 2002. (Ballerine ; 5)
    -  Martine fête son anniversaire. Casterman, 2002.