Site littérature jeunesse de lille 3

Salon du livre de Cysoing sur le thème du Voyage, 21 octobre 2012 : Lille3jeunesse y est allé...

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Un dimanche sous la pluie, c’est tout un poème... mais surtout une magnifique occasion de faire un petit tour à seulement quelques kilomètres de chez soi ; et pourtant de partir loin, très loin, à travers l’espace et le temps, toujours en quête de nouvelles rencontres.

    Ce dimanche 21 octobre Lille3jeunesse s’est rendu à l’Espace inter générations de Cysoing, afin de rencontrer les acteurs de ce deuxième Salon du Livre de la ville et dont, cette année, le thème était celui du Voyage .

    Une belle aventure en perspective !

    (JPG)
    Affiche du Salon du Livre de Cysoing sur le thème du Voyage.
    Edition 2012

    À l’ouverture du salon, l’un des bénévoles de la bibliothèques de Cysoing est venue m’accueillir et me faire connaître les auteurs et les éditeurs présents lors de cette manifestation. Puis, on m’a remis le programme de la journée et un marque-page, parfait, car j’en fais collection, et à vrai dire j’en utilise plusieurs par livres.

    Puis, j’ai fais la connaissance d’une jeune femme qui travaille aux Éditions Airvey. Magnifique coïncidence, elle a étudié la littérature de jeunesse à l’Université de Lille 3 il y a quelques années. Avec enthousiasme nous avons parlé des cours, des professeurs et des perspectives d’avenir que laissent entrevoir cette formation. J’appris que Justine a choisi de travailler dans l’édition plutôt que la librairie ou la recherche et que, grâce à ses stages, elle a pu décrocher un CDI et réaliser plus qu’un rêve, une passion.

    (JPG)
    Yvette et Jean-Pierre Nicol, deux fervents défenseurs de l’Association L&A et de l’édition indépendante
    Un moment formidable et des échanges passionnés.

    De l’autre côté de la pièce, l’association L&A proposait des ouvrages de plusieurs maisons d’éditions, toutes indépendantes. Ainsi j’ai rencontré Jean-Pierre et Yvette Nicol, avec lesquels j’ai eu une fabuleuse discussion sur les arts, les livres et le rôle des associations en tant que passeurs d’histoire(s). Je n’ai pu m’empêcher de faire quelques emplettes, ainsi j’ai découvert le livre de Sergio Aquindo : Les jouets perdus de Romilio Roil. Son esthétique est proche d’un mélange entre les codex de Léonard de Vinci, les illustrations d’Albert Robida, et les dessins de Tim Burton.

    (JPG)
    Séance de dédicaces de José Ziemniak pour son livre sur la ville d’Orchies
    Un voyage vers le passé...

    Soudain, j’ai aperçu un visage qui ne m’étais pas inconnu, il s’agissait de mon professeur d’histoire-géographie de Terminale Littéraire. Nous avons discuté longuement, et j’ai appris qu’il n’enseignait plus l’Histoire, car ses cours d’audio-visuel, au lycée Charlotte Perriand, font un véritable carton plus de 200 lycéens les suivent ! D’ailleurs l’année dernière, grâce aux photographies prêtées par un ami, José Ziemniak a écrit un ouvrage sur le passé de la ville d’Orchies (qui sent bon la chicorée). Finalement, il m’a offert et signé un exemplaire, cela m’a fait sourire, réaction d’ancienne élève je présume.

    Il était bientôt 13h, et alors que de nombreux invités s’éclipsèrent pour le déjeuner, j’en profitai pour questionner Sandrine Béthencourt, l’auteure d’Une étoile en enfer. Nous avons parlé de son livre et du site Lille3jeunesse. Décidément, jamais je n’aurais cru que les livres puissent autant rapprocher les gens. Avec une grande gentillesse, elle me dédicaça un exemplaire.

    (JPG)
    Allocution en présence des bénévoles de la bibliothèque de Cysoing.

    En à peine quelques heures je fis un véritable voyage, non pas physique, mais émotionnel. Le passé, le présent, l’avenir, les lieux de vie, les endroits rêvés, tout s’amalgama en une sorte de symphonie textuelle. Une chose est sûre, le Salon du Livre de Cysoing m’a séduite.

    Dans mon panier

    (JPG)
    Sergio Aquindo. Les jouets perdus de Romilio Roil. Ainoha Bordonaba (trad).
    L’oeil d’or. 2003.

    AQUINDO, Sergio. Les jouets perdus de Romilio Roil. Ainoha BORDONABA (trad). Paris : L’Oeil d’or, 2003. 21 x 21 cm. 48 p. ISBN : 9782913661080.

    Quatrième de couverture  : Roil (Mar del Plata, 1884 - ?) Inventeur et fabricant de jouets argentin. Co-fondateur, avec son frère Paolo, du petit atelier de jouets Juguetes rutilantes de San Salvador de Jujuy (1902). Créatif et prolifique, il produit des dizaines de modèles de jouets, aujourd’hui considérés comme uniques en leur genre, dont aucun ne connaîtra de réel succès. On attribue ses échecs répétés auprès du public à la simplicité excessive de ses inventions, à leur manque de raffinement, ou encore à leur extrême singularité. L’industrialisation et la massification des premières décennies du XXe siècle le ruinent définitivement. On perd sa trace en 1940. Cette année-là, gagné par la tristesse, Romilio Roil prend la route avec ses jouets sur le dos, pour une destination que l’on ignore, et s’évanouit dans la nature au détour d’un chemin.

    (JPG)
    José Ziemniak. Orchies.
    Editions Alan Sutton, 2011.

    ZIEMNIAK, José. Orchies. Dominique BAILLY (préf). Saint-Cyr-sur-Loire : Éditions Alan Sutton, 2011. 24 x 17 cm. 128 p. ISBN : 9782813804204.

    Quatrième de couverture  : Orchies, en 1890, le cheval demeure le moyen de locomotion le plus utilisé. Les activités du quotidien sont rythmées par les cloches de l’église, du beffroi et des nombreuses fabriques. Les moulins à vent se dressent à quelques centaines de mètres de la Grand’Place. L’électricité n’éclaire pas encore les foyers ni les rues. Les marchés hebdomadaires, les jeux de balle au gant et la ducasse sont autant de bons moments qui rythment le temps eux aussi.

    Jusqu’au lendemain de la première guerre mondiale, trente années vont s’écouler. La cité va vivre successivement sa belle époque, celle du progrès industriel, puis la tourmente et les destructions, pour renaître dans les années 1920.

    Comme les photographes du début du XXe siècle, l’auteur ouvre ici un objectif grand angle sur des lieux façonnés par l’Histoire. À votre tour de redécouvrir Orchies !

    (JPG)
    Sandrine Béthencourt. Une étoile en enfer.
    Editions Nord Avril, 2011.

    BÉTHENCOURT, Sandrine. Une étoile en enfer. Bouvignies : Nord Avril, 2011. 19 x 13 cm. 190 p. ISBN : 9782915800739.

    Quatrième de couverture  : « Jusqu’en l’enfer et même après, je ne cesserai jamais de vous châtier, misérables... » les mots étaient sortis comme un soupir de ses lèvres entrouvertes puis plus rien..., le silence... l’éternité..., la vengeance..., Louise-Marie se l’était juré.

    Ce dernier souffle allait bouleverser la vie déjà compliquée d’Aurore, jeune adolescente perdue après le décès tragique de ses parents.

    Une aventure mystérieuse et trépidante qui nous emporte dans un tourbillon d’excitation.

    Conclusion

    De 10h à 18h nous avons traversé les siècles et fait des escales en tous genres : des contrées lointaines et exotiques, aux villages tranquilles du Nord ; des lectures futuristes, aux récits du médiévaux ; des livres d’Art, au roman jeunesse. Les organisateurs ont pensé à chacun de leurs visiteurs, et les auteurs nous ont offert de très belles séances de dédicaces et d’échanges culturels.

    Compléments

    Remerciements

    Je tiens à remercier tous les bénévoles qui ont permis à ce Salon d’exister ; à Jean-Pierre et Yvette Nicol pour avoir pris le temps de me transmettre un peu de leur passion ; à José Ziemniak pour m’avoir écoutée pendant plus d’une heure, ce qui constitue un record en soi ; et à Sandrine Béthencourt pour son enthousiasme.

    (Photos de B. Orageux)

    Bloise Orageux, Octobre 2012. Me contacter : ici