Site littérature jeunesse de lille 3

La belle et la Bête, plus qu’une histoire féerique

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Il était une fois une petite fille prénommée Anaïs, cette petite fille, c’était moi...

    La Belle et la Bête, un récit auquel je me suis beaucoup attachée et ceci depuis ma plus tendre enfance... L’histoire était simple, grâce aux Disney ma perception sur certaines personnes a changé.

    (JPG)

    En m’identifiant au personnage de la Belle j’ai su m’approprier l’aventure féerique qu’est ce conte.

    Comme toute petite fille j’ai fait le rêve d’être celle qu’un prince viendra un jour chercher dans sa demeure, je voulais croire en ces contes de fées... mais s’en était tout autrement avec cette histoire là.

    En effet, comme la Belle je me méfiais de la bête à cause de son apparence assez repoussante, elle me faisait peur. Toutefois celle-ci me donnait beaucoup à penser, je me posais énormément de questions à son sujet. Elle était violente et avait mauvais caractère...

    Cependant, à la fin du récit j’avais retenu certaines choses, surtout une morale qui me sert encore aujourd’hui, que l’apparence physique ne doit pas être un critère pour sélectionner ses amis...

    Aujourd’hui je garde encore des traces de ce récit de l’oeuvre originale de Madame Leprince de Beaumont datant de 1991.

    En effet , j’ai compris que "l’habit ne fait pas le moine" et par là même que la vertu est plus importante que le physique. La Belle tombe amoureuse de la Bête et non de son apparence. On peut en tirer comme leçon que la vraie beauté vient du coeur.

    Ce récit est une morale sur la tolérance et cela m’a appris à mieux respecter autrui et à voir plus loin que le physique d’une personne. D’ailleurs cette histoire a joué un rôle dans ma vie car aujourd’hui je vais plus facilement vers les personnes différentes de moi.

    Depuis ce jour là ,cette petite fille a bien grandi, s’est épanouie dans une vie pleine de diversités et trouve que dans la vie de tous les jours "la différence est une force"

    © Anaïs.D. L1 Études germaniques, novembre 2012,