Site littérature jeunesse de lille 3

Les petits mots, des petits mômes, de Bernard Epin et Pef ill.

Un moment amusant et complice autour des mots, entre petits et grands
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    L’album de Bernard Epin, joliment mis en image par l’illustrateur Pef propose une lecture ludique et amusante autour du monde des mots et des phrases prononcés au quotidien par les adultes. À travers la vision d’un petit personnage blondinet qui se promène de page en page, les tout-petits, les enfants et les adultes peuvent partager un moment complice autour de toutes les habitudes du langage auxquelles nous ne faisons plus attention.

    .. ..

    (JPG)
    © Messidor-La Farandole, 1990
    Photo Caroline Magnoux

    DES MOTS DANS TOUS LES SENS

    L’album est court et rapide à lire, ses pages sont souples et appellent à être tournées à n’importe quel moment de la journée. Il propose de suivre les aventures rocambolesques d’un petit garçon, en commençant par les premiers bisous de la journée, puis en passant par le moment où il faut se laver et s’habiller. Chaque page est ludique et divertissante, le lecteur peut par exemple s’amuser à lire des mots à l’envers ou à l’endroit à l’aide d’une page « miroir », ou encore superposer des feuilles plastiques transparentes au dessus des autres pour cacher ou découvrir des mots et des images.

    (JPG)

    Ces mêmes images aident l’enfant à s’identifier au petit personnage car ce qu’il découvre dans l’album correspond à ce qu’il vit chaque jour ; il s’habille pour aller à l’école, il se retrouve dans les embouteillages, il casse la machine à café et encore bien d’autres situations de la vie courante qui font rire les enfants et rappellent sûrement certains souvenirs aux parents ! Les illustrations de Pef, pleines d’humour décrivent le monde d’un regard enfantin et imaginaire et replongent les plus grands des lecteurs dans des situations et des interrogations propres à l’enfance. Ainsi, un vrai moment de partage s’offre aux lecteurs qui ouvrent la première page sans pouvoir s’arrêter de suivre le fil de l’histoire.

    UN ALBUM DE BÊTISES QUI FAIT RIRE LES TOUT-PETITS..

    Par des phrases et expressions de la vie courante, comme la réprimande la plus connue de toutes « NON ! pas la bouche, pas le nez, pas les mains, pas les cheveux, pas les yeux, PAS TOUCHE !  », l’auteur invite à découvrir, ou redécouvrir, le regard de l’enfant sur le monde qui l’entoure. Je trouve cela très judicieux de proposer une histoire sur les mots du point de vue du petit garçon. Cela amène l’adulte qui lit l’album à comprendre l’enfant mais il permet également à l’enfant de se retrouver lui même dans l’histoire et de se lier d’amitié avec le personnage.

    (JPG)

    Si l’album peut sembler un peu fouilli et désordonné au premier coup d’œil, il s’agit de le parcourir sans vraiment suivre d’histoire. Il peut être lu à partir du milieu ou en partant de la fin par exemple, la seule continuité que l’on y retrouve est l’image du coup de téléphone entre le petit garçon et une amie à lui. On retrouve le fil du téléphone d’un bout à l’autre de l’album jusqu’à ce que la petite fille raccroche en s’amusant « Allô non t’es pas toi - tant pis pour toi ».

    ...AUSSI BIEN QUE LES TOUT-GRANDS

    Bernard Epin offre à ses lecteurs adultes un bon moyen de regagner le monde franc et sans scrupules des bêtises d’enfant, il permet d’aborder des sujets de la vie quotidienne qui nous touche tous. En écrivant un livre sur les mots, c’est tout un jeu autour du langage qui se forme, tout s’emmêle et se démêle aussitôt grâce, notamment, aux illustrations malicieuses et hautes en couleur de Pef.

    Je conseille vivement cet album aux parents et aux tout-petits qui veulent partager un bon moment autour des petits mots de mômes et de grands qui échappent en général à notre attention. La lecture en est amusante et sympathique et le petit garçon rappelle l’importance de se souvenir qu’en chacun de nous il y a un enfant qui se cache et qui s’émerveille du monde qui s’offre à lui chaque jour.

    Caroline Magnoux, L3 Culture et médias

    Post-scriptum

    ÉPIN, Bernard. Les petits mots, des petits mômes. Pef ill. Messidor-La Farandole, 1990.

    Si vous avez aimé l’album et ses illustrations, retrouvez l’illustrateur Pef : ici.