Site littérature jeunesse de lille 3

Le PETIT CHAPERON ROUGE et sa mère-grand reviennent sur leur histoire

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Le petit Chaperon Rouge est un conte de tradition orale mis à l’écrit par Perrault. Seule la fin diffère entre les deux versions. Dans ce conte, le petit Chaperon Rouge et sa grand-mère sont dévorées par le Loup. Il est retranscrit par écrit et modifié par les frères Grimm en 1857. La version retranscrite par Perrault donne une fin tragique dans laquelle le petit chaperon rouge et sa mère-grand sont dévorées par le loup. Dans la version des frères Grimm, un chasseur sauve les deux personnages du ventre du loup. Nous allons nous intéresser aujourd’hui aux personnages de cette dernière version.

    Comme vous le savez, hier en fin de journée, nous avons appris la mésaventure du Petit Chaperon Rouge et sa mère-grand. Nous les avons rencontrées pour qu’elles puissent nous en parler. Voici leur toute première interview.

    Journaliste : Pouvez-vous tout d’abord nous résumer votre histoire

    Le Petit Chaperon Rouge : Je suis une petite fille très aimée de tous, surtout de ma mère et de mère-grand. On m’appelle le Petit Chaperon Rouge car mère-grand m’a confectionné un capuchon rouge que je mets tous les jours. Un jour mère-grand est tombée malade et ma mère m’a donné un panier à lui apporter pour la réconforter. J’ai rencontre le Loup dans la forêt qui m’a posé des questions sur ma mission.

    (JPG)
    Illustration Gustave Doré, rencontre entre le Petit Chaperon Rouge et le Loup

    Malheureusement, je lui ai tout raconte tout et il s’est empressé d’aller à la maison de ma mère-grand avant moi pour la manger et m’attendre.

    (JPG)
    Illustration Gustave Doré, le Loup s’apprête à dévorer mère-grand

    Lorsque je suis arrivée chez mère-grand je n’ai pas reconnu le Loup et il m’a dévorée à son tour.

    (JPG)
    Illustration Gustave Doré, le Loup s’apprête à manger le Petit Chaperon Rouge

    Heureusement un chasseur qui passait par là nous a sauvées et a puni le Loup.

    Journaliste : Vous avez donc survécu au Loup, quel est votre point de vue sur cette attaque ?

    Mère-grand : Je ne pensais pas que cela puisse m’arriver, surtout chez moi. Je ne m’attendais pas à ce que quelqu’un d’autre que ma petite fille puisse venir et ainsi me tromper.

    Petit Chaperon Rouge : Quant à moi je ne pensais pas que raconter à un inconnu ce que je faisais là pouvait avoir de si grosses conséquences.

    Journaliste : Pensez-vous que cette histoire aura des répercussions sur votre relation ?

    Mère-grand : Je pense que nous ferons encore plus attention l’une à l’autre.

    Petit Chaperon Rouge : Je vais prendre davantage soin de ma mère-grand pour qu’elle me pardonne d’avoir été aussi insouciante.

    Journaliste : Avez-vous tiré des leçons de cette aventure ?

    Mère-grand : Bien sûr, je serais plus méfiante avant d’ouvrir ma porte et d’inviter quelqu’un à rentrer.

    Petit Chaperon Rouge : Il est évident que je ne parlerai plus aux inconnus, surtout pas au Loup. Lorsque j’irai chez ma mère-grand je ne m’arrêterai plus en chemin pour arriver le plus tôt possible.

    Journaliste : Nous vous remercions de nous avoir accordé un moment.

    Quant à vous chers lecteurs, vous pouvez retrouver le conte grâce au lien suivant

    © Imaginé par Mathilde

    L1 HSI, décembre 2012