Site littérature jeunesse de lille 3

Holden, mon frère, de Fanny Chiarello

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    L’histoire d’un collégien en quête d’identité

    Beaucoup d’adolescents le diront, il n’est pas toujours facile de se faire une place au collège lorsqu’on n’a ni l’âme ni la carrure d’un caïd. C’est le cas de Kévin Pouchin, un garçon qui tente de se faire le plus discret possible dans un monde qu’il ne comprend pas toujours. Avec son roman, Holden, mon frère, Fanny Chiarello trouve les mots justes pour évoquer les hauts et les bas de la vie d’un adolescent issu d’un milieu défavorisé.

    (JPG)
    © L’École des loisirs, 2012

    Au début du roman ce sont les vacances pour Kévin, mais celui-ci ne peut pas s’empêcher de penser à la chaleur des couloirs du collège. Car il est obligé de rester dehors tous les jours, en plein mois de février ! En effet, sa mère, bouleversée par les absences répétées du père de Kévin, ne supporte pas la présence de ses enfants dans l’appartement entre les repas. Kévin va donc tenter de trouver un endroit chaud car jouer au football avec les copains de son frère ne le tente pas vraiment. Par peur du ridicule face à sa famille ou face aux autres collégiens, il n’ose d’abord pas entrer à la bibliothèque. Pourtant, un jour, Kévin décide d’y pénétrer : un peu honteux et avec l’appréhension que quelqu’un le voit, il ose à peine s’installer. Mais au fil des jours, Kévin va prendre ses marques. En s’apercevant de la présence de Laurie, une fille de troisième, il va d’abord tout faire pour l’éviter. C’était sans compter sur la rencontre d’Irène, une vieille dame un peu fantasque qui sait ce qu’elle veut et fait tout pour l’obtenir.

    Ce qui fait peur à Kévin c’est qu’on le surprenne avec un livre, car non seulement « c’est ringard » aux yeux de ses camarades de classe mais ça l’est aussi aux yeux de sa famille. Tous les adolescents vous le diront : il y a des choses qu’il vaut mieux cacher si l’on veut passer inaperçu au collège. Ainsi, si ce n’est pas le livre qui est « ringard », ce sera les vêtements d’untel, le portable d’unetelle ou même la passion de la danse pour un autre. Le message que cherche à faire passer Fanny Chiarello dans ce roman est celui de l’acceptation de soi mais aussi de celle des autres. Ce que va apprendre Kévin avec l’aide de ses amies, c’est avant tout d’assumer ses goûts, ses choix mais aussi son origine sociale.

    Il n’est, de fait, pas toujours facile d’assumer le regard des autres, surtout à une période comme celle dite de l’âge ingrat. Or, dans cette histoire, Irène, bibliothécaire à la retraite, va jouer un rôle déterminant dans la vie du jeune garçon. Elle va l’aider à s’intéresser à la lecture, lui permettre de vivre sa première histoire d’amour mais surtout lui faire prendre confiance en lui. Toutefois, ce qui va aider Kévin à envisager l’avenir plus sereinement ce sont avant tout les livres et notamment L’attrape cœurs dont le héros, Holden, deviendra comme un frère pour lui.

    Le lecteur pourra facilement s’identifier au jeune Kévin et faire des liens avec ses propres expériences familiales ou amicales. En effet, même si l’auteur ne cherche pas à donner des conseils à ses lecteurs, ces derniers pourront trouver dans le roman non seulement un moyen de s’évader, de rêver mais aussi de se remettre en question. Car le but premier du roman n’est-il pas que le lecteur puisse expérimenter des situations qu’il ne peut pas vivre dans la réalité pour pouvoir en tirer ensuite des conclusions ?

    Jamais moralisateur, le ton est juste et touchant. Ce roman dont la lecture aisée plaira aux adolescents comme aux jeunes adultes est un clin d’œil à l’image de la bibliothèque comme lieu de sociabilité et d’apprentissage. Les héros sont attachants et amusants et les rebondissements de l’histoire nous entraînent de page en page : un roman dynamique mêlant émotion et humour à dévorer sans plus attendre !

    © Sylvia France, janvier 2013.

    Deust 2 métiers des Bibliothèques et de la Documentation

    Post-scriptum

    CHIARELLO, Fanny. Holden, mon frère.Paris : L’École des loisirs, 2012. 208 p. (12,5 × 19,0) cm (Médium) ISBN 978-2-211-20870-3 br.

    Pour en savoir plus sur l’auteur, visitez Roupie de Sansonnet le blog de Fanny Chiarello !