Site littérature jeunesse de lille 3

Une quête au coeur de l’Imagination

Histoire de portes et de mondes parallèles
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    « Enfant, je rêvais d’étourdissantes aventures fourmillantes de dangers mais je n’arrivais pas à trouver la porte d’entrée vers un monde parallèle ! J’ai fini par me convaincre qu’elle n’existait pas. J’ai grandi, vieilli, et je me suis contenté d’un monde classique... jusqu’au jour où j’ai commencé à écrire des romans. Un parfum d’aventure s’est alors glissé dans ma vie. De drôles de couleurs, d’étonnantes créatures, des villes étranges... J’avais trouvé la porte. » P. BOTTERO
    (JPG)
    © Rageot, 2006
    Couv. ill. Jean-Louis THOUARD

    Moi aussi j’ouvrirai d’autres portes...

    Pierre Bottero a trouvé la porte d’entrée vers un monde parallèle en écrivant des romans, moi je l’ai trouvée lorsque j’ai découvert La Quête d’Ewilan : d’un monde à l’autre, le premier tome d’une série qui m’a fait rêver, rire et pleurer. Je n’ai pas de souvenir très marquant de mes toutes premières lectures, et j’ai choisi ce roman car il m’accompagne encore aujourd’hui. Je me souviens presque parfaitement de la première phrase !

    Je devais avoir douze ans quand j’ai rencontré Ewilan... Mais au début, elle se faisait appeler Camille. Camille était une jeune fille de treize ans, que j’admirais beaucoup : elle était très curieuse et intelligente, mais elle était aussi très humble et elle savait qu’il n’y a rien de plus important que l’amour et l’amitié. Un jour, alors qu’un camion lui fonçait dessus, Camille s’est téléportée sans s’en rendre compte dans un monde parallèle. C’était vraiment excitant !

    Je voulais absolument savoir la suite, alors j’ai continué et je me suis embarquée avec la jeune Camille dans un monde où les Dessinateurs (ce qu’elle était) avaient le pouvoir de faire apparaître ce qu’ils imaginaient, en se connectant à une dimension virtuelle : l’Imagination, avec une majuscule. Donc Camille « dessinait » ce qu’elle voulait dans son esprit, et ça apparaissait dans la réalité ! Comme j’aurais aimé être à sa place !

    Pour ne rien gâcher, dans le monde où elle était arrivée, on lui avait vite révélé sa véritable identité : elle était Ewilan Gil’Sayan, fille de nobles Dessinateurs disparus. Elle avait pour mission de trouver son frère dans notre monde (elle avait un grand frère !), et de le ramener pour qu’il - en gros - sauve le monde. On aurait pu croire que c’était une banale histoire de « L’Elue » qui sauvait le monde, mais non ! Ewilan croyait toujours en ses amis et en elle-même, et c’est elle qui résolvait les problèmes, avec l’aide de ses amis, alors que les « adultes responsables » lui donnaient sans cesse des conseils de prudence... Mais elle avait toujours la force, le courage et la sagesse pour réussir !

    Ewilan, c’était la jeune fille que je voulais devenir. Forte, douée, belle et riche, mais humble et pleine d’amour. J’adorais aussi les autres personnages, qui sont devenus mes amis : je riais à leurs blagues, je pleurais de tristesse quand ils partaient et de joie quand ils revenaient... Et puis je rencontrais des créatures et d’autres choses étranges qui n’existaient que dans ce livre. Je découvrais que même si je n’avais pas le pouvoir d’Ewilan, ce que je lisais devenait réel pour moi, le temps d’une lecture. J’étais plongée dans cet univers, que je pouvais dessiner dans ma tête ! C’est sans doute pour ça que je m’en souviens si bien encore aujourd’hui. (Et aussi peut-être parce que je l’ai relu quelques fois !) Les mots étaient simples et justes, ils étaient parfaitement choisis pour créer tout un monde dans mon esprit, et pour que je comprenne les sentiments subtils des personnages.

    Après ma rencontre avec Ewilan, ses amis et Pierre Bottero, j’ai décidé que moi aussi j’ouvrirai d’autres portes, en lisant, peut-être même en écrivant...

    © Violette POGODA, L3 Lettres modernes, janvier 2013

    Post-scriptum

    BOTTERO, Pierre. La Quête d’Ewilan T.1 : d’un monde à l’autre. Jean-Louis THOUARD ill. Paris : Rageot, 2006. 281 p. ; 18 x 12 cm. (Rageot poche). ISBN : 2-7002-3170-8 (broché)

    Mots-clefs : Ewilan, Bottero, imagination, quête, monde

    Vous pouvez lire sur le site un émouvant hommage d’Ellana Caldin à Pierre Bottero, imaginé par Pauline VIOU