Site littérature jeunesse de lille 3

Moi, ma vie et des souris...

Les Aventures des Trottinou, Cyndy Szekeres
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Petite, j’ai eu la chance d’avoir un père travaillant chez les éditions Hachette. De ce fait j’avais à ma disposition toute une collection de livres. Chaque soir je changeais de héros , d’univers, selon mes humeurs et mes envies... Mais le livre qui a le plus marqué mon enfance est Les Aventures des Trottinou.

    Ce souvenir est si lointain mais pourtant si frais. Je revois encore parfaitement la scène. Mes deux sœurs et moi dans le lit parental et ma mère , lisant l’histoire de cette petite famille souris si semblable à la nôtre. Un souvenir si doux. La voix de mère nous berçant , ces images couleur pastel, mes yeux se fermant pour passer une si douce nuit...

    (JPG)
    Bonne nuit, les Trottinou !
    © Gautier-Languereau, 1998

    Ce livre me tiens d’autant plus à cœur que cette petite famille m’était si familière. Elle vivait à la campagne, faisait les mêmes choses que moi ( le livre était composé de quatre histoires : Les Trottinou et bébé Trot’ , Les Trottinou déménagent, Les Trottinou musiciens, Les Trootinou en pique-nique ) et tout comme ma famille, elle allait bientôt accueillir un nouveau membre. Comme petit-Trot’ j’étais confrontée à un sentiment d’excitation mélé à de l’appréhension. Et si ce nouveau bébé allait me voler ma place ? Et si il n’y avait pas assez d’amour dans le cœur de mes parents pour nous quatre ? Je me souviens que ma mère, lorsqu’elle nous a annoncé la nouvelle , nous a relu cette histoire. Cette histoire pourtant si familière ne sonnait plus de la même façon. Soudain je comprenais mieux ce que petit-Trot’ ressentait... Mais les mots de ma mère me réconfortaient et puis au final Petit-Trot’ était très content de devenir grand frère, je savais maintenant que moi aussi j’allais adorer ce nouveau bébé.

    Mais ce que j’aimais par dessus tout dans ce livre était les images , ils étaient si beaux , si doux... Je me souviens m’être demandé si cette petite famille ne vivait pas dans mon jardin. Après tout elle aussi vivait à la campagne et faisait les mêmes choses que moi. Avec mes sœurs , on passait notre temps à créer de petites choses avec ce que nous trouvions dans la nature. Eux, faisaient la même chose mais avec ce que les humains leurs laissaient ; des baignoires avec des tasses en porcelaines , un diadème avec une bague pour Maman Trot’ , une guitare avec un vieux bouchon de bouteille... J’étais de nature sensible à ces petits détails , à ce que l’on pouvait créer à partir de petites choses. Comme Maman Trot’ , ma mère peignait, encore un point commun ! Ce ne pouvait pas être une coïncidence. En fait cette famille, c’était la mienne, en plus petite et en plus poilue.

    Je tenais à vous présenter ce livre car il résume très bien mon enfance et j’espère que cela vous a donné envie de replonger , quelques précieuses minutes dans votre tendre enfance. Je garde précieusement mon exemplaire des Aventures des Trottinou en espérant le lire plus tard à mes enfants pour qu’à leur tour ils puissent passer de douces nuit à rêver de souris...

    © Églantine DOOSE, L1 Lettres Modernes Février 2013

    Post-scriptum

    SZEKERES Cyndy. Les Aventures des Trottinou. Texte français de Catherine Delisle. Publié pour la première fois en 1989 par Western Publishing Company. 1997 Hachette Livre Gautier-Languereau pour la présente édition. 95 p. ; 20 x 16 cm. (Histoires Pour Bien S’endormir). Cartonné.

    Titres originaux : The new baby , Moving day, A fine mouse band et A busy man.