Site littérature jeunesse de lille 3

SPIDERMAN, histoire d’un héros

Entretien avec l’homme araignée
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Spiderman, alter ego de Peter Parker, est un héros de comics appartenant à l’univers de Marvel Comics . Il a été créé par Stan Lee et le dessinateur Steve Ditko en 1962 aux États Unis. Je vais jouer le rôle d’un présentateur de la télé qui va lui donner un entretien pour connaître ses origines et savoir ce qu’il pense.
    (JPG)

    Messieurs, mesdames, bonsoir. Nous sommes aujourd’hui avec un héros très connu dans le monde entier. C’est José Lojo qui vous parle et j’espère que vous êtes déjà assis pour profiter de l’entretien de cette semaine.

    José  : Peux-je vous appeler Spiderman ? Ou vous préférez homme araignée ?

    Spiderman  : Spiderman ça va, merci. Je suis ravi de faire partie de votre programme, José.

    José  : Merci beaucoup d’être ici. Je suis sûr qu’on n’a pas beaucoup de temps car quelqu’un devra surveiller les rues de New York, mais je voudrais commencer en vous remerciant le fait d’être ici.

    Spiderman  : Il n’y a pas de quoi. Pour moi c’est un honneur. Je vois toujours le programme quand j’ai le temps, et je dois dire que l’interview que vous avez faite à SanGoku a été magnifique.

    José  : Merci beaucoup, Spidy.

    Spiderman  : Spiderman, s’il vous plaît.

    José  : Bien sûr, Spiderman. Excusez-moi.

    Spiderman  : Pas de souci.

    José  : D’abord je voudrais savoir pourquoi vous êtes devenu un super héros. D’après nos recherches, vous étiez étudiant à la fac et vos études concernaient la physique avancée. Pourquoi donc un physicien, avec très bonnes qualifications, si vous me le permettez, décide-t-il se transforme de la nuit au jour en super héros ?

    Spiderman  : Bon, c’est une histoire curieuse. J’étais un beau gosse qui habitait avec ses oncles, car, bon, mes parents sont morts quand j’étais un bébé. Au lycée je n’avais pas beaucoup de chance avec les meufs, et les gars plus grands aimaient bien se moquer de moi. Mais un jour, j’ai subi la morsure d’une araignée radioactive, et le lendemain, je me suis réveillé avec des pouvoirs inconnus.

    José  : Oui, je comprends, j’ai un cousin qui a vécu la même chose. C’est quelque chose de normal. Quels étaient ces pouvoirs ?

    Spiderman  : Bon, j’ai reçu une force surhumaine, la capacité de grimper aux bâtiments, et une agilité incroyable. Si vous voulez je peux vous faire une démonstration.

    José  : Ce n’est pas nécessaire, on vous croit. Et donc, le fait d’avoir reçu ces pouvoirs vous a amené à devenir un super héros ?

    Spiderman  : Non, pas de tout. D’abord j’ai essayé de les utiliser pour gagner de l’argent comme lutteur, vous voyez ? Mais ce même jour, mon oncle a été tué par un voleur que je pourrais avoir arrêté.

    José  : Pourquoi donc vous ne l’avez fait ?

    Spiderman  : Parce que... bon, après avoir gagné la lutte, on ne m’a pas payé tout l’argent promis et donc je suis sorti de cet endroit énormément fâché avec l’organisation. Soudain, quelqu’un est arrivé pour voler l’argent, et lorsqu’il l’a fait, il est passé devant moi pour s’échapper. Je ne l’ai pas arrêté car j’étais vraiment fâché et j’ai pensé que ce n’était pas mon problème. Malheureusement, le voleur avait besoin d’une voiture pour s’enfuir, et il a tiré mon oncle, pour lui voler la sienne. Il était là en train de m’attendre, car il croyait que j’étais à la bibliothèque.

    José  : Mon Dieu... Ça a dû être horrible.

    Spiderman  : Oui... Vraiment oui. Mon oncle était un homme bien et il disait toujours qu’avec un grand pouvoir vient une grande responsabilité. C’est pour cela que j’ai décidé d’utiliser mes pouvoirs pour aider ceux qui en ont besoin. Puis, j’ai confectionné mon costume, et j’ai commencé ma croisade. On peut dire que je suis né une deuxième fois. Je suis né comme Spiderman, votre ami et voisin.

    José  : C’est incroyable. Je suis sûr que votre oncle serait notamment fier de vous.

    Spiderman  : C’est moi qui dois être fier de lui. Il était un honnête homme qui n’a pas eu la fin qu’il méritait.

    José  : On est d’accord. Et bon, en ce qui concerne le fait d’être un super héros... je suppose que ce n’est pas facile. Avez-vous renoncé à beaucoup de choses pour pouvoir amener cette double vie ?

    Spiderman  : Bien sûr. Je dois porter un masque pour éviter que mes ennemis sachent qui suis-je, parce que... bon, s’ils découvrent mon identité ils pourraient attaquer ma famille et mes amis. Ensuite, j’ai dû renoncer aussi au fait d’avoir une relation avec la femme de mes rêves, car Spiderman doit être au service du peuple, et je dois me consacrer à aider les gens, en détriment de ma vie personnelle.

    José  : Cela doit être dur, n’est-ce pas ?

    Spiderman  : Bien sûr... Mais je pense que, après tout, cela vaut la peine, car j’ai fait de New York une ville plus calme, où les gens peuvent sortir sans peur, et profiter leurs vies.

    José  : Je suis sûr que les habitants de New York vous remercient votre travail.

    Spiderman  : En fait, je ne cherche pas leurs remerciements. Je le fais parce que c’est ça ce que je dois faire.

    José  : Oui, je vois. Mais de toutes façons, je vais me permettre de vous remercier votre travail au nom du peuple. Il nous faudrait plusieurs hommes comme vous.

    Spiderman  : Je pense toujours que je ne suis pas un vrai super héros. Les vrais super héros sont ceux qui font des recherches et des investigations pour guérir le cancer, ceux qui trouvent le sourire d’un enfant plus important que le fait de gagner de l’argent, bref, ceux qui font que la société avance, et qu’on puisse vivre en paix et harmonie les uns avec les autres. José  : Merci beaucoup, Spiderman, de nous avoir consacré un peu de votre temps pour nous raconter un peu ce que vous faites, et pourquoi vous le faites. Je vous souhaite bonne chance et j’espère que votre travail continuera à être aussi exemplaire que digne.

    Spiderman  : Merci beaucoup de m’avoir écouté et félicitations par votre programme, vous faites un très bon travail.

    José  : Pas aussi bon que le vôtre, je pense, mais on fait ce qu’on peut. Merci chers téléspectateurs et n’oubliez pas le message de notre invité : « Avec un grand pouvoir vient une grande responsabilité ». La semaine prochaine nous serons avec M.A. Barracus, composant de l’équipe À, qui sera ici pour nous parler un peu de ses collègues et de tout ce qui concerne sa lutte contre les drogues. Merci encore par votre écoute et je vous souhaite une bonne soirée.

    © Propos recueillis par José Lojo Cardona

    L3 Lettres Modernes (Erasmus), février 2013

    Voir la traduction en espagnol