Site littérature jeunesse de lille 3

BOURRIQUET à la recherche de sa queue perdue

Confidences à Porcinet
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Bourriquet, petit âne gris bleuté, connu grâce à Mr Walt Disney, connaît de grandes mésaventures avec sa queue qui refuse de rester accrochée à son arrière train. Il a l’idée fabuleuse de se rendre au "bureau des objets perdus" tenu par Maman Gourou dans l’espoir que sa queue si précieuse s’y trouvera, sait-on jamais !

    Bourriquet : Aaaaaah, ma journée a été très chargée ! Je suis fatigué et las de toutes ces démarches pour retrouver ma queue.

    (JPG)
    Bourriquet et moi pendant une séance de câlins © Disney

    Porcinet : Bah Bou..bou..rriquet, que s’est-il passé pour que tu sois aussi déprimé ?

    Bourriquet :

    "J’ai encore une fois perdu ma queue !"

    Bourriquet : Pour ne rien changer à mes mauvaises habitudes, ce matin je me suis rendu compte que j’avais encore une fois perdu ma queue. Alors pour essayer de la retrouver, j’ai pensé à me rendre au bureau des affaires disparues, dans l’espoir qu’elle y soit ! Quelle surprise j’ai eue, lorsque Maman Gourou, qui gère l’accueil ne m’a pas reconnu, et m’a demandé de remplir un formulaire très long, et très pénible ! Quelle plaie !

    (JPG)
    Bourriquet qui cherche après sa queue © Disney

    Porcinet  : Et il y avait quoi dans ce questionnaire ?

    Bourriquet : Tout d’abord, la première question concernait mon nom. J’ai répondu Bourriquet mais j’ai hésité, devais-je mettre mon nom d’origine anglo-saxon ? Dans le doute, j’ai ajouté Eyore, sait-on jamais. Je ne voulais pas contrarier maman Gourou !

    Porcinet  : C’est étrange que Maman Gourou ne t’ait pas reconnu tout de même... Et ensuite, que t-a-t-elle demandé ?

    Bourriquet : Elle m’a posé de longues, très longues questions sans fin ! Elle a voulu savoir qui étaient mes parents. Alors moi, dans ma gentillesse extrême, je lui ai raconté l’histoire de mes deux papas, même si cela m’a fait mal au cœur, tu t’en doutes bien, car ils me manquent beaucoup, et je suis toujours très nostalgique quand je pense à eux. Je lui ai expliqué que mes papas étaient Alan Alexander Milne qui a écrit mes premières aventures et Ernest H. Shepard qui m’a dessiné comme je suis désormais, même s’il faut admettre que ma corpulence a eu tendance à augmenter ces dernières années. Toi tu le sais déjà tout ça Porcinet, mais je lui ai expliqué avec patience que Papa Alexander m’avait créé pour tenir compagnie à notre mangeur de miel préféré, Winnie L’ourson. Maman Gourou a eu l’air d’être très contente de tout ce que je lui racontais, alors j’en ai rajouté ! Pour une fois que quelqu’un m’écoute avec autant d’attention... J’en suis arrivé au moment très émouvant de la mort de papa Alexander, mais afin que Maman Gourou ne soit pas triste, je lui ai dit que Papa Walt Disney avait bien voulu m’adopter, et que ça avait été une grande joie pour moi. Mais, alors que j’étais si heureux qu’on s’intéresse à ma vie, elle m’a interrompu... Tu n’imagines pas ma tristesse...

    "Mes papas étaient Alan Alexander Milne et Ernest H. Shepard"

    (GIF)
    Les deux papas de Bourriquet : Alan Alexander Milne et Ernest Shepard
    (JPG)
    Ici on voit l’évolution de Bourriquet de sa création par Milne & Shepard, jusqu’à aujourd’hui. ©Disney

    Porcinet  : Elle t’a posé une autre question du formulaire, je suppose ?

    Bourriquet : Exactement ! Elle voulait connaître ma date de naissance. Alors j’ai répondu fièrement : le 25 Décembre 1925, " je suis un petit enfant de Noël moi, et en plus, ma date de naissance concorde avec la sortie du tout premier livre des aventures de Winnie The Pooh". C’est une fierté immense que d’être né ce jour là, tu t’en doutes bien. J’ai raconté tout ceci à Maman Gourou, elle a semblé être émerveillée que je sois né le jour de Noël, elle m’a d’ailleurs dit que c’était fort pratique, qu’on ne risquait pas d’oublier mon anniversaire, chose qui est plutôt vraie.

    " Je suis un petit enfant de Noël "

    (JPG)
    Bourriquet et Winnie l’Ourson le jour de Noël, et donc de l’anniversaire de notre ami l’âne ©Disney

    Porcinet  : Mais, elle ne t’a pas demandé où tu vivais ? C’est la moindre des choses pour t’envoyer ta queue si quelqu’un la dépose au bureau.

    Bourriquet : SI ! Bien évidemment, j’ai donc donné mon adresse qui est Eeyore’s Gloomy Place : Rather Boggy and Sad, situé aux 100 Forêts des Cents Acres, dans la forêt des Rêves bleus. Alors je lui ai décrit ma maison, au cas où l’adresse exacte ne suffirait pas, on n’est jamais trop prudent : C’est une jolie petite maison en bois, mais pas très commode, elle se casse toujours la figure. Mais ça, toi tu le sais déjà Porcinet, puisque tu m’aides souvent à la réparer !

    (JPG)
    Le plan de notre belle forêt des rêves bleus ©Disney

    Sur cette exclamation, Bourriquet pousse un long soupir, comme pour signifier au petit Porcelet toujours patient, que cet interrogatoire inachevé pèsera toujours sur lui qui est, et restera, un âne bien pessimiste et bien malheureux.

    Porcinet  : Bourriquet, il faut sourire ! On va la retrouver ta queue, Maman Gourou sait où te trouver pour te la rendre au moins !

    Bourriquet : Ah bah ça oui, elle m’a demandé le nom de mes amis, pour leur remettre ma queue si jamais elle les voyait avant de me croiser. Alors j’ai parlé de toi bien sûr, Porcinet, mon petit Porcinet adoré. J’ai aussi raconté un petit peu la vie de Winnie, et son addiction maladive pour le miel. Ensuite Tigrou m’est venu à l’esprit, et je lui ai expliqué qu’il était très joueur, mais aussi un très bon ami, même si ses sauts à répétition sur mon dos m’énervent, il reste mon copain. J’ai parlé de tout le monde, de tout mon entourage, pour multiplier mes chances de retrouver ma queue ! Ne voyant pas le bout de ce long questionnaire, je lui ai demandé si elle ne se souvenait vraiment pas de moi, qui suis pourtant son ami.

    (JPG)
    Bourriquet avec ses amis. Sachez que le porcelet très mignon, c’est moi. ©Disney

    Porcinet  : Et qu’a-t-elle répondu ?

    Bourriquet : Que c’était une blague, pour voir si j’aurai la patience de répondre à tout ! Que bien sûr, elle m’a reconnu, qu’elle sait même que je suis très célèbre, et fortement apprécié par les petits et les grands enfants. Elle s’est mise à parler de moi, cela m’a gêné, mais c’est agréable de savoir qu’on est connu et reconnu. Elle sait, par exemple, que j’ai plein de produits dérivés de ma frimousse, et que les enfants courent me voir lorsque je parade à Disneyland, et surtout que mon dernier film a été un succès au cinéma auprès des enfants. Elle a aussi ajouté que dès qu’elle aurait des nouvelles de ma queue, elle me préviendrait. Suite à ça, je suis parti et je t’ai trouvé, mon ami.

    " Je suis très célèbre et apprécié par les petits et grands enfants "

    (GIF)
    Les aventures de Bourriquet en livre, il est connu mon ami !
    (JPG)
    Bourriquet avec une de ses admiratrices, car oui, il a beaucoup de succès ! © Haudiquet

    Épilogue

    Quelques jours plus tard...

    Après de laborieuses recherches, Maman Gourou est venue voir Bourriquet, comme prévu, et lui a rendu sa queue qu’il aime tant. Il faut noter que fidèle à lui même, notre petit âne mélancolique a de nouveau perdu sa queue quelques heures après l’avoir retrouvée. Actuellement, Winnie réfléchit au moyen de la lui coller définitivement, par exemple avec du miel bien sucré, et Tigrou propose de lui sauter dessus tellement fort qu’elle restera accrochée. Bourriquet risque de n’apprécier aucune de ces deux solutions, mais pourtant, "qu’est ce que c’est drôle !" conclut Porcinet.

    Propos recueillis avec l’aide non négligeable de Porcinet, qui a accepté de nous faire parvenir cette conversation avec son ami Bourriquet, pour notre plus grand plaisir.

    © Marie HAUDIQUET, L3 Lettres Modernes, mars 2013

    Post-scriptum

    Pour explorer davantage l’univers bleuté de Bourriquet, c’est par ici

    Site de Disney

    Pour en savoir plus sur son papa Alexander Milne

    et sur son papa Ernest Shepard

    Un article parlant aussi du petit âne

    Un article sur son ami Winnie l’Ourson

    Références

    GREY, Andrew. Eeyore’s Birthday. Andrew GREY ill. Disney Classic. Grosset & Dunlap, 2012. 10 p. : ill. en coul. ; 5.9 x 5.9 x 0.5 inches. ISBN-10 : 0448459078 $5.99

    D’après les histoires originales de Winnie l’ourson. Une maison pour Bourriquet. Alan Alexander MILNE auteur, Ernest SHEPARD ill. (Winnie Classique). Hachette Disney, 1998. 24 p. 22 x 23cm. ISBN : 2230009214 3.00€