Site littérature jeunesse de lille 3

CUBITUS reçoit le Nonoscar !

Le discours de notre Cubitus à la cérémonie des Héroscars !
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Nous voici en direct de la Huitième cérémonie des Héroscars ! C’est au tour de Cédric et Spirou de remettre le prix du Nonoscar qui récompensera un héros chez nos amis les chiens ! À vous l’antenne les copains !
    (GIF)
    Ce sacré Cubitus, une vraie star !
    Cubitus, © Les éditions du Lombard, 1997

    "Et le grand gagnant est... Cubitus !"

    Spirou  : Bonsoir à tous pour la Huitième cérémonie des Héroscars où nous récompensons nos personnages préférés de bandes dessinées ! Je suis accompagné de mon ami Cédric pour annoncer les nominés !

    Cédric : effectivement, bonsoir Spirou et bonsoir à tous, cher public ! Commençons par la catégorie des héros canidés dont les nominés sont : le petit mais non moins féroce Idéfix, le gentil et un peu foufou Bill, le bon gros Cubitus, le fameux Milou et enfin le sacré Rantanplan !

    Spirou : ah ça c’est peu de le dire, c’est un sacré ce Rantanplan ! Et pour remettre le Nonoscar, nous allons appeler une invitée !

    Cédric ! Parlons d’abord de ce Nonoscar ! N’est-il pas magnifique ? En or massif, créé par le célèbre inventeur Géo Trouvetou ! J’espère que le chien qui gagnera ce prix ne le mangera pas !

    Spirou : ah ça c’est sur, il s’y casserait les dents ! Nous appelons donc pour remettre ce prix une très jolie chienne, elle est anglaise, et elle est la bien aimée de Gai Luron, veuillez accueillir... Belle Lurette !

    Belle Lurette : Hey bonsoir à tous ! Je suis tellement contente de remettre ce prix ! Les chiens ont une grande place dans le monde de la bande dessinée, que seriez vous, les héros, sans nous les chiens ? Nous sommes une part importante de vos histoires et c’est pour moi un véritable honneur de remettre ce prix ! Je vais donc ouvrir l’enveloppe !

    Spirou : avec vos pattes, je ne suis pas sûr que ça soit très pratique, vous voulez pas que je le fasse pour vous mademoiselle ?

    Belle Lurette : oh merci Spirou, quel galant homme vous êtes ! Alors le grand gagnant est.. oh je l’adore, il est vraiment adorable, on a envie de lui faire des gros câlins et... pardon, je disais donc le grand gagnant est... Cubitus ! Venez chercher votre Nonoscar Cubitus ! (applaudissements du public)

    (JPG)
    Cubitus, fier de son superbe Nonoscar !
    © photomontage de Louise Laurent d’après Dupa

    Cubitus  : Merci ! Merci ! C’est une immense joie qui m’inonde !

    Spirou  : un petit mot rapide de remerciement peut-être ?

    "Tout d’abord je voudrais remercier mon créateur Dupa !"

    Cubitus : Oui oui ! Tout d’abord je voudrais remercier mon créateur Dupa, de son vrai nom Luc Dupanloup ! Sans lui, je ne serais pas ce gros chien rondouillard ! Vous savez, il m’a créé un peu par hasard, quand en 1968 Michel Greg, rédacteur en chef du magazine Tintin lui a demandé de remplir une page blanche ! Dupa s’est alors mis à dessiner une grosse boule de poils blancs avec des pattes et un air bienveillant. Il a hésité pour mon nom, il voulait me nommer comme un os, mais des os il y en a plein ! Tibia ? Humérus ? Ça sonnait pas très bien ! Ce serait Cubitus, os de l’avant-bras... ça sonne bien non ? J’ai donc fait mon entrée dans le monde de la bande dessinée dans le Journal Tintin, le 16 avril 1968. Puis ma première bande dessinée est sortie en 1972. Mais mon créateur est décédé en 2000, le brave homme, après trente-neuf bandes dessinées ! Suite à la mort de papa Dupa, ma maison d’édition Le Lombard a demandé à Michel Rodrigue de poursuivre mes aventures. Celui-ci réalise depuis 2005 avec l’aide du scénariste Pierre Aucaigne et depuis 2012 avec Erroc Les Nouvelles Aventures de Cubitus. Merci de continuer à me faire vivre !

    Cédric  : d’ailleurs on peut apercevoir dans le public Erroc et Michel Rodrigue !

    Cubitus : oui je suis venu avec eux et Sémaphore !

    Spirou  : c’est exact, et on peut voir sur leur visage qu’ils sont très émus des déclarations de leur Cubitus ! Comment ne pas être ému quand une boule de poil aussi mignonne que Cubitus vous dit merci ! Mais on vous laisse finir rapidement Cubitus !

    Cubitus : Merci aussi à mes lecteurs, sans vous, je ne serais plus sorti en BD ! Je veux maintenant remercier mon bon maître Sémaphore ! Vous savez, c’est un gentil marin à la retraite un peu rustre, je l’appelle Sem mais c’est seulement pour les intimes, il est censé être mon maître mais parfois, c’est plutôt l’inverse ! Mais je l’aime bien mon Sem ! Ce Nonoscar c’est un peu le sien aussi, car mes aventures ne seraient pas les mêmes sans lui ! Je ne peux évidemment pas ne pas remercier ce sacré Sénéchal, c’est un chat certes, mais sans lui, je m’ennuierais un peu parfois. C’est mon voisin et mon meilleur ennemi ! On en a fait des bêtises à deux ! On est comme chien et chat ! Et enfin Bidule, mon neveu ! On pourrait nous confondre tellement la ressemblance est frappante mais il a la queue orange le malheureux, avoir une queue jaune c’est quand même bien plus classe !

    (JPG)
    Les deux papas de Cubitus : Dupa et Sémaphore !
    Cubitus, © Les éditions du Lombard, 1995

    Cédric : très bien, on va s’arrêter là et passer à la catégorie suivante !

    "il y a quatre choses que je dois remercier encore !"

    Cubitus : non non je n’ai pas fini, attendez ! Tout de même, il y a quatre choses que je dois remercier encore ! Sans elles, je ne serais pas celui que je suis aujourd’hui, ma vie aurait été totalement différente ! D’abord il y a ma niche, l’endroit le plus extraordinaire que vous puissiez visiter ! À l’extérieur elle est rose, dotée d’un toit rouge et d’une petite cheminée ! À l’intérieur ma niche est incroyable, c’est très spacieux, j’ai ma propre salle de bain, je n’ai pas l’air comme ça mais je suis assez coquet ! Il y a également une fontaine, un grand lit à baldaquin et si vous cherchez bien, vous y trouverez les chutes du Niagara.

    Spirou  : Enfin Cubitus, vous n’êtes pas agent immobilier !

    Cubitus : mais laissez-moi finir ! J’aimerais également remercier un des amours de ma vie, mon édredon ! Ah mon gros coussin rouge, que ferais-je sans lui ? Il est tellement moelleux ! Vous ne me croirez peut-être pas mais Elizabeth Taylor a voulu me l’échanger contre toute sa fortune ! Il faudrait être fou pour échanger un coussin comme celui-ci contre de l’argent ! Puis je voudrais remercier la moto de mon papa Sem car même si ce monstre est certainement mon pire cauchemar avec son side car ridicule, j’ai passé tellement de temps à essayer de la saboter que finalement grâce à elle, je me suis pas mal amusé, elle est l’objet de beaucoup de mes aventures, ça et piéger Sénéchal.. ! Et enfin je voudrais remercier le seul et vrai unique amour de ma vie... ma collection d’os ! Sans elle, je ne serais pas le chien que je suis aujourd’hui ! Je n’ai jamais compté la totalité de mes os, car ils sont un peu éparpillés partout, si vous avez le courage, vous pouvez relire toutes les bandes dessinées pour avoir le nombre, mais ça doit s’approcher du millier !

    (JPG)
    Ah le fameux édredon de Cubitus !
    Cubitus, tome 27 chat, ch’est du chien ! © Les éditions du Lombard, 1992

    Cédric : très bien, merci Cubitus pour ce rapide discours !

    "merci à mes lecteurs, à tous ceux qui sont fans de moi !"

    Cubitus : merci à vous, merci à mes lecteurs, à tous ceux qui sont fans de moi, à tous ces chiens qui comme moi aiment faire la sieste, et manger, et faire la sieste, et se bagarrer avec Sénéchal ou un autre chat, vous n’avez pas tous un chat qui s’appelle Sénéchal chez vous, n’est ce pas ? Merci à ceux qui m’ont créé en dessin animé, en timbre, en statue, en peluche... merci, ce Nonoscar en or ne va certainement pas rejoindre ma collection d’os qui roupille dans le jardin, non celui là je ne le mangerai pas, promis ! Bonne soirée à tous, et merci encore !

    (JPG)
    Il aiment ses os, ce Cubitus !
    Cubitus, © Les éditions du Lombard, 2000

    Cédric  : eh bien, ça c’est du discours n’est ce pas Spirou ?

    Spirou : oui, on peut dire qu’il a du chien ce Cubitus !

    Discours fictif recueilli par © Louise LAURENT

    L3 Lettres Modernes.

    Post-scriptum

    et pour plus de lecture sur notre ami Cubitus :

    sur le site de la maison d’édition Le Lombard

    Pour en apprendre un peu plus sur Dupa