Site littérature jeunesse de lille 3

Les baisers de Cornélius, d’Agnes de Lestrade et Charlotte Cottereau ill.

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Cornélius est un homme âgé qui vit seul car il n’a pas trouvé l’amour. Alors, il consacre son temps à inventer des machines. Gala est une vieille femme que les enfants du village appellent "La Sorcière"... Un jour, Cornélius a l’idée de construire une machine à baisers... ils vont s’envoler et changer la vie de tout le monde...

    L’amour comme source du bonheur

    (JPG)
    © Balivernes éditions, 2011

    Prix chronos 2013 dans la catégorie Maternelle / CP ! [1]

    Une histoire qui plaira aux enfants et aux adultes

    Agnès de Lestrade nous présente un récit petit mais capable d’agrandir les cœurs des enfants tout en les initiant en même temps à la lecture. L’histoire de Cornelius met en valeur l’importance de l’affection entre les personnes, de l’amour comme première étape pour arriver à trouver le bonheur, à profiter de la vie et à être joyeux.

    L’auteur nous décrit un monde où ceux qui ne sont pas capables de trouver l’amour habitent seuls et ne veulent jamais sortir de leurs maisons. Un monde où sont mises en relief les valeurs de l’amour, les valeurs de l’affection. Elle nous présente en même temps une histoire qui aidera à développer l’imagination des enfants, en faisant référence aux inventions de Cornélius, qui ont l’air d’être aussi intéressants qu’utiles.

    l’album apprendra aussi aux enfants à ne pas juger les personnes par leur apparence, puisque c’est l’intérieur qui est vraiment important. Même la plus moche des sorcières peut devenir une gentille et belle grand-mère si elle reçoit l’affection et l’amour que tout le monde cherche. De cette façon, on se rend compte que les histoires qu’elle a à raconter sont très marrantes, et que cela n’a rien à voir avec son aspect. Voici donc une histoire remplie de tendresse qui, à mon avis, peut aider les enfants à grandir en découvrant l’importance d’aimer les autres sans avoir peur de montrer ses sentiments.

    Les baisers sont la meilleure médecine, et, s’ils ont un goût sucré, comme ceux qui sortent de la machine de Cornélius, c’est encore mieux !!

    Les illustrations de Charlotte Cottereau apportent à l’histoire ce qui est très peu suggéré par le texte. L’expressivité des visages (comme par exemple celui de Cornélius qui a l’air si triste au début, où celui de Gala, qui reflète la souffrance d’être seule et d’être considérée une sorcière par les enfants) est vraiment captivante.

    Les couleurs sont bien choisies pour montrer l’ambiance du moment surtout en ce qui concerne le « voyage » des baisers, avec le rouge passion. Et bien sûr, on s’attache au chien, le fidèle compagnon de Cornélius que nous pouvons voir sur la couverture du livre, et qui a l’air d’être la mascotte que tous les enfants veulent avoir.

    À mon avis, c’est un magnifique récit pour divertir et aider à grandir en même temps. Il s’adresse aux enfants d’à partir de cinq ans, avec un texte facile à comprendre pour tous. Mais surtout, il met en valeur l’importance d’aimer et être aimé dans une époque où le fait de transmettre aux enfants ces valeurs devient indispensable.

    On a le devoir d’apprendre nos enfants à voir au-delà des apparences, en tenant toujours présent qu’ un baiser n’est pas difficile à fabriquer, et que tout le monde peut le faire, n’importe où !

    © José Lojo Cardona (ERASMUS)

    L3 Lettres Modernes/Sciences du Langage, avril 2013

    Voir la critique en espagnol

    Post-scriptum

    LESTRADE, Agnès de. Les baisers de Cornélius. Charlotte Cottereau ill. Francheville (Rhône) : Balivernes éditions, 2011. 40 p. : ill. en coul. ; 20 x 25 cm. (Calembredaines).cartonné. ISBN 978-2-35067-061-4 Dépôt légal : juin 2011 - Imprimé par Proost en Belgique.

    Mots clefs : Cornélius, amour, invention, baiser, solitude, tendresse.

    À partir de 5 ans et pour tous !

    Et pour en savoir plus, retrouvez Cornelius sur le site de Balivernes et sur Lille3jeunesse, retrouvez tous les articles sur Balivernes

    Notes de bas de page

    [1] Les objectifs du prix Chronos sont de sensibiliser les jurés à la découverte du parcours de vie, de la naissance à la mort, aux relations entre les générations, à la transmission du savoir..., c’est-à-dire : "Grandir, c’est Vieillir ; Vieillir, c’est Grandir" voir sur le site