Site littérature jeunesse de lille 3

Jumanji, de Chris Van Allsburg

Un album-jeu à couper le souffle !
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    J’ai découvert l’album, Jumanji , lors d’une journée d’observation dans une école primaire. Les élèves travaillaient sur ce livre depuis un certain temps. Ils avaient d’abord analysé les images et imaginé l’histoire. Ensuite, ils l’ont lu petit à petit pour qu’il y ait un peu de suspense. Grâce à ce livre, ils ont étudié le fantastique et les temps du récit au passé. Ils ont même essayé d’imaginer une suite au livre ce qui est possible car la fin reste ouverte. Lorsque je suis allée les observer, ils étaient en train de lire la fin de l’histoire. J’ai remarqué que les enfants avaient beaucoup aimé. J’ai donc moi-même lu ce livre et je l’ai particulièrement apprécié ! C’est pour cela que j’ai choisi de vous faire découvrir cet album.

    Un jeu de société pas comme les autres...

    (JPG)
    ©École des loisirs
    1993

    Les parents de Judith et Pierre décident de sortir et laissent donc les deux jeunes enfants seuls chez-eux. Ne sachant que faire, ils décident d’aller au parc d’en face. Là, ils découvrent une boîte de jeu magique, Jumanji. Curieux, ils décident de lire les instructions et de commencer une partie. Les deux enfants basculent alors dans un univers fantastique où se mêlent la fiction et la réalité.

    (JPG)
    ©École des loisirs
    2013

    Voici un jeu d’aventures dans la jungle qui, en apparence, n’a rien d’exceptionnel. Mais, lorsqu’on commence à y jouer on se rend compte qu’il n’est pas qu’un banal jeu de société. En effet, à chaque lancer de dés, un message s’affiche et se matérialise aussitôt par l’apparition de ce qui est écrit...

    L’inventeur de ce jeu

    (PNG)
    Chris Van Allsburg
    © Crédits photo : Contance Brown Photography

    L’auteur de ce magnifique album, Chris Van Allsburg, est à la fois sculpteur, illustrateur et auteur du XXe siècle. Né en 1949 à Grand Rapids dans le Michigan aux États-Unis, il grandit aux côtés des parents qui tiennent une entreprise laitière. Il s’aperçoit dès son plus jeune âge qu’il a un don pour le dessin. Malgré tout, il s’oriente vers le Droit à l’université du Michigan. L’auteur avoue : « Quand j’étais jeune, je n’avais aucune idée de ce que je voulais être plus tard. Je pensais que je deviendrais avocat, surtout parce que je ne savais pas à quoi penser d’autre » [1] Lors de ses études d’avocat, sa passion pour l’art ne le quitte pas. Il décide donc de reprendre le dessin et la sculpture. Pour cela, il tente d’entrer dans la célèbre École d’Arts Graphiques de Rhode Island en rusant. Il est accepté et obtient son diplôme peu de temps après. A peine diplômé, Il expose dans des lieux renommés comme les célèbres MOMA et Whitney Museum de New York. Et c’est lors de sa rencontre avec son premier éditeur, Houghton Mifflin, qu’il décide de se lancer dans l’illustration. Il devient donc professeur à l’Université de Rhode Island et enseigne l’illustration pour se lancer en tant qu’auteur illustrateur de livres pour la jeunesse. Son premier éditeur a publié plus d’une quinzaine de ses livres du Jardin d’Abdul Gasaki (1979) à Boréal Express (1986). Durant, sa carrière d’artiste, il reçoit à deux reprises la Caldecott Medal, récompense la plus importante pour le livre de jeunesse aux États-Unis, (pour "Jumanji" en 1982 et pour "Boréal Express" en 1986).

    Ses succès aux États-Unis lui permettent de passer les frontières et d’être publié en France par L’école des loisirs, le plus prestigieux des éditeurs jeunesse. D’ailleurs, l’album Jumanji est paru en France en 1993. Depuis, il y a eu plusieurs rééditions chez son éditeur français : dans sa collection lutin de poche en 2012 Jumanji et en 2013 dans sa collection Album de l’École des loisirs. Chris Van Allsburg se distingue avec des œuvres qui s’inscrivent dans le courant surréaliste et son audace nous transporte dans un univers étrange et mystérieux.

    Les secrets de fabrication pour Jumanji...

    Chris Van Allsburg déclare : « Mon objectif est d’obliger le lecteur à réfléchir, et même à travailler, comme devant un puzzle ou une énigme. Mes histoires ne sont pas de celles où tout est dit et où, à la fin, tout s’éclaircit gentiment. » Il a une façon bien à lui de créer ses histoires. En effet, des images défilent tout d’abord dans son esprit. Et ensuite, l’histoire se construit grâce à de multiples questions qu’il se pose. C’est ce qu’il appelle le « what if ? what then ? » [2]. C’est de cette façon que l’auteur crée l’histoire de Jumanji : « Et si deux enfants qui s’ennuient découvraient un jeu de société ? Et si le jeu de société était vivant ? Que se passerait-t-il par la suite ? »  [3]

    Jumanji, une histoire surprenante...

    C’est à partir de ces questions que Jumanji est né. Cet album a été publié en 1981 et traduit de l’américain par Catherine Chaine. C’est une littérature de l’imaginaire qui permet de découvrir le fantastique avec les enfants. Cet album est d’autant plus intéressant sachant qu’il mêle fiction et réalité. Autour, d’un jeu d’aventure, cet album permet aux enfants de voyager en découvrant un autre monde, le monde de la jungle. Les personnage de l’histoire, Judith et Pierre vont devoir affronter de nombreuses épreuves et aller jusqu’au bout du jeu pour arriver a les surmonter.

    Des illustrations plutôt étranges...

    (PNG)
    illustrations de l’album

    L’auteur illustre Jumanji avec une technique qu’il affectionne particulièrement : le dessin à la plume et à l’encre de chine. On a donc des illustrations en noir et blanc. L’auteur joue sur toutes les variations de gris possibles, l’éclairage et le cadrage en écho avec le texte. Il admire de nombreux peintres et s’en inspirent : Vermeer pour son utilisation des sources de lumière, Piranèse pour la perspective, Caspar David Friedrich pour l’atmosphère, Edward Hopper pour le réalisme et Magritte pour le surréalisme. Mais pourquoi choisit-il d’illustrer ses livres en noir et blanc sachant qu’il écrit des livres de littérature jeunesse qui sont le plus souvent en couleur car cela plaît aux enfants ? En réfléchissant, on s’aperçoit que ces illustrations sont très proches de la photographie. Cette dernière a pour principe de figer un moment de la vie réelle. L’effet de photographie marque qu’il y a la volonté de rendre l’illustration la plus réel possible. Donc l’illustration et la situation marque le réel mais dans ce réel, on insère de l’imaginaire. Dans cette album, il y a donc un jeu permanent entre le réel et l’imaginaire qui peut être difficile à comprendre au début par les enfants. En effet, par définition, La littérature fantastique marque la volonté de changer le mode d’appréhension du réel et l’acuité du regard sur le monde. Elle met en scène des personnages ayant une vie normale, vivant dans des lieux et des univers normaux et qui, à cause d’un évènement déclencheur, changent de monde. Il peut s’agir aussi de personnages fantastiques qui évoluent dans un monde possible. Dans Jumanji, il y a l’intrusion de l’étrange dans le quotidien des personnages. On n’a presque l’impression que les personnages font un cauchemar.

    Dans cet album, les illustrations occupent les pages de droites et le texte occupent les pages de gauche. Les images attirent l’œil des enfants qui s’orientent d’abord sur les illustrations et ensuite sur le texte. Ceci est voulu par l’auteur pour que les enfants réfléchissent et imaginent l’histoire à partir de l’image. Cela favorise l’imagination. D’ailleurs, l’image est conçue pour atteindre cet objectif (voir ci-dessus).

    Pour quel public ?

    Ce livre s’adresse à des jeunes enfants de 7 à 10 ans environ. En effet, le texte est long mais simple par son vocabulaire. De plus, les images aident énormément à la compréhension du texte.

    Le message de cet album est de faire grandir les enfants en leur indiquant qu’il faut toujours réfléchir avant d’agir. Et surtout leur faire comprendre que le respect des règles est important. Tout cela en les divertissants avec comme base un jeu et un univers fantastique qui fait rêver tous les enfants. Dans ce texte, la relation frère et sœur est également mise en avant. Dans le sens où l’histoire fait prendre conscience qu’entre frère et sœur, il est important de s’aider, de se soutenir.

    Divers...

    (JPG)
    Le film Jumanji de Joe Johnston (1995) (Source : 2008 - 2013 © meltyNetwork)
    (JPG)
    Le jeu de société Jumanji édité par MB - Milton Bradley
    (JPG)
    La série télévisée d’animation de Bob Hathcock et Jeff Myers (1996) (source : © Planet Series)

    Jumanji a été adapté au cinéma en 1995 par l’américain, Joe Johnston, avec comme acteurs principaux Robbin Williams et Kirsten Dunst. Il y a même une série télévisée d’animation américaine en 40 épisodes de 22 minutes, créée par Bob Hathcock et Jeff Myers, basée sur le film éponyme Jumanji de Joe Johnston, lui-même adapté du livre de Chris Van Allsburg. On peut également trouver sur le marché un jeu de société Jumanji.

    Si cet album vous plaît n’hésitez pas à lire Zathura, un jeu d’aventure spatial. C’est la suite de Jumanji, vous y prendrez donc autant de plaisir !

    Élodie MORIVAL, L1 Lettres Modernes, avril 2013

    Post-scriptum

    Références bibliographiques

    VAN ALLSBURG, Chris. Jumanji. Catherine CHAINE trad. Paris : École des loisirs, 1993. 32 p. : illustrations en noir et blanc ; 26 x 28 cm. (Album de l’École des loisirs). ISBN 2-211-09687-5 Cartonné 13,20 EUR Réimpr.

    VAN ALLSBURG, Chris. Jumanji. Catherine CHAINE trad. Paris : École des loisirs, 2013. 32 p. : illustrations en noir et blanc ; 26 x 28 cm. (Album de l’École des loisirs). ISBN 978-2-211-21341-7 Cartonné 13,20 EUR Nouvelle édition]]

    Mots clefs : jeu, fantastique, jungle, Jumanji, surréalisme, réel, imaginaire.

    Pour en savoir plus

    Le site de l’auteur

    Sources

    La petite bibliothèque ronde

    L’École des loisirs

    Notes de bas de page

    [1] Source : La Petite Bibliothèque Ronde - Powered by ezPublish, 2009.

    [2] « Et si ? Que se passerait-t-il ensuite ? »

    [3] source : La Petite Bibliothèque Ronde - Powered by ezPublish, 2009.