Site littérature jeunesse de lille 3

LUCKY LUKE en speed dating

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    « I’m a poor lonesome cobwoy » chantonne Lucky Luke chevauchant son fidèle Jolly Jumper au soleil couchant après avoir arrêté, une fois de plus, les frères Dalton.

    Mais voilà notre héros en a ras le chapeau de son célibat prolongé, alors comment rencontrer la perle rare quand les seules femmes qu’on connaît sont la vieille Ma Dalton et la casse-pied Calamity Jane ? Lucky n’est qu’un homme comme les autres et entre dans le premier saloon qu’il trouve pour noyer son désespoir dans un verre.

    Accoudé au comptoir, son godet à la main et inattentif à la bagarre qui explose derrière lui, il observe son reflet désespérément seul dans le miroir derrière le bar quand lorsque tout à coup une affiche collée à la va vite en bas de la glace, attire son regard.

    "Patron s’il vous plaît ! Qu’est- ce que c’est un speed dating ?" demande-t-il à l’aubergiste qui nettoie les verres.

    "Alors cowboy, on cherche une pépette ?" répond l’homme rougeaud de sa voix grasse. Bah, c’tout simple, vous vous asseyez à une table et les poulettes viennent chacune à leur tour s’en jeter un avec vous, z’avez cinq minutes à chaque fois pour discuter avec elles et si y’en a une qui vous plaît vous pouvez l’embarquer. Alors, j’vous inscris ?"

    "Bof, je suis pas vraiment un bavard vous savez."

    " Allez, qui ne tente rien n’a rien comme j’dis toujours, laissez-vous tenter, m’sieur Lucky. Le premier verre s’ra pour moi."

    " Bon, c’est bien pour vous faire plaisir."

    Le vendredi soir suivant, Lucky Luke entre dans le saloon, sa chemise jaune bien repassée, son foulard bien ajusté et ses bottes bien cirées. Il prend place à une table entre un vieux pionnier et un jeune blond gominé, et commence ensuite le défilé des célibataires en quête du bon parti.

    La première qui le rejoint a le double de son âge, la seconde est bien trop jeune, la troisième ne parle que de son chien, " Savez m’sieur c’clébard c’toute ma vie ah ouais !" et s’en suit toute une série prétendantes plus bêtes, les unes que les autres, quand soudain au fond de la salle, il la voit, celle qui partagera sa vie. Il en est sûr, celle-ci est pour lui. Elle est assise trois tables plus loin, encore dix minutes et elle sera à lui, il scrute son profil et admire ses belles boucles rousses tombant sur ses épaules délicates.

    Les dix minutes s’écoulent comme dix longues heures sous un soleil de plomb quand enfin elle s’attable face à lui. Timide comme il est, notre cowboy devient aussi rouge que son foulard et plus un mot ne sort de sa bouche.

    « Alors cowboy, on a perdu sa langue ?" demande-t-elle en papillonnant de ses longs cils noirs.

    " Euh... non... je... cowboy... Lucky Luke et vous ?" parvient-il à bafouiller.

    "Je m’appelle Suzy, je suis guichetière à la banque. Alors comme ça vous êtes cowboy, vous devez avoir un magnifique cheval, comment s’appelle t-il ?"

    "Jolly Jumper m’dame" dit-il de son plus beau sourire.

    Et le voilà parti pour narrer ses aventures avec son fidèle destrier à cette merveilleuse jeune fille.

    (GIF)
    Morris © Dargaud

    " Jolly et moi on chevauche ensemble depuis 1946, on a arrêté 31 une fois les Dalton tous les deux, on a vécu 76 aventures vous savez, il est tellement intelligent qu’il peut défaire des nœuds, jouer aux échecs, avoir des discussions philosophiques, enlever sa selle lui-même, pêcher, faire les courses... j’en passe et des meilleures, je suis si fier de ce cheval"

    Il est tellement pris dans ses histoires de canasson qu’il ne voit pas naître un début d’ennui en celle qui partage sa table.

    "Je ne vous ai pas encore parlé de Rantanplan, c’est le chien le plus bête du Far West, quand il essaye de me sauter dans les bras il se rate à chaque coup et dit « zut, trop court », ou bien « zut, trop long », le chien le plus bête de l’Ouest que j’vous dis mademoiselle Suzy" dit-il, en se tapant les cuisses tellement il en rit.

    Il ne fait même pas attention au long bâillement qu’elle lui offre en signe de lassitude. La cloche retentit, les cinq minutes se sont écoulées et là, Suzy change de table sans laisser le temps à Lucky de la saluer.

    " - Voila m’sieur dames, c’tait la dernière de la soirée."

    (PNG)
    Lucky Luke et Jolly Jumper
    Morris © Dargaud

    Notre héros tente de rattraper la belle, mais elle lui échappe et il la perd dans l’obscurité de la nuit. Il retourne alors bredouille vers son cheval qui l’attend attaché devant le saloon.

    "- Et bien mon Jolly, encore une fois ça ne sera que toi et moi."

    L’animal lui répond en lui offrant son plus beau rire, dévoilant toute ses dents, l’air de dire :

    " Tu n’es vraiment pas doué avec les femmes, cowboy."


    © Imaginé par Marie L., avril 2013

    L2 Culture et Médias

    Post-scriptum

    Voir aussi

    Le site officiel de Lucky Luke

    Sur Lille3 jeunesse

    L’interview exclusive de Lucky Luke

    Jolly Jumper et son bilan de pré retraite