Site littérature jeunesse de lille 3

Le livre qui fait aimer les livres même à ceux qui n’aiment pas lire ! de Françoize Boucher

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Une première de couverture aux illustrations plus que naïves et rigolotes (à l’intérieur c’est encore pire et donc, c’est encore mieux) + en cadeau, un sympathique marque-page qui parle à la manière de Bond : « Mon nom est Page, Marc Page, Balade-moi de livre en livre sinon je déprime » + un auteur qui aime la lettre Z = un livre qui ne ressemble à aucun autre. Bon pour le moral, bon pour la santé, désopilant, voici ENFIN le livre de la Grande Réconciliation.

    ***

    © Nathan, 2011 (JPG)

    Sous le signe du Z et de la bonne humeur

    Retenez bien son nom et surtout son prénom.

    Son nom, c’est Boucher

    Son prénom c’est Françoize,

    Françoize Boucher

    Boucher avec un B comme Bond

    Françoize-avec-un-Z comme Zorro parce que « l’auteure de ce livre préfère rester masquée car elle raconte de grandes vérités sur les pouvoirs magiques des livres mais aussi parfois n’importe quoi ».

    Françoize-avec-un-Z parce que son livre est « Pour les Zenfants et les Zadultes ».

    Françoize-avec-un-Z comme Zut alors, où va-t-elle chercher tout ça, ça a l’air tout bête, tout simple mais personne n’y avait pensé avant !

    (JPG)
    Marc Page
    Françoize Boucher ©

    Le titre en est explicite, ce livre s’adresse à tout le monde : biblio-philes-vores-phages ou bibliophobes, grands ou petits lecteurs, filles et garçons, parents et enfants, joyeux drilles ou grincheux [1]... En ces temps de morosité ambiante où les Français détiennent le record mondial d’ingurgitation d’anti-dépresseurs, de psychotropes et d’anxiolytiques "inefficaces-la-preuve-sinon-ils-n’en-prendraient plus", ce livre fait oeuvre de salubrité publique. Parce qu’il est tout aussi urgent de lire ou de ne pas lire que de rire, il faut lire ce livre même et surtout si on n’aime pas lire et encore plus si on aime rire, tout ceci n’étant nullement incompatible... Retour garanti immédiat vers la bonne humeur !

    De l’Humour, de l’Amour et des Idées

    Quel ado n’a jamais subi ces reproches parentaux : " Tu fais plein de fautes d’orthographe, normal puisque tu ne lis pas, tu préfères jouer aux jeux vidéo, tu regardes plein d’âneries à la télé, tu es tout le temps sur Fesse-bouc, tu ne lis que des BD, c’est pas comme ça que tu auras ton Bac mention Très bien avec 21 sur 20 comme ce petit génie qu’on vient de voir au JT " et blablabli et blablabla... les griefs peuvent être aussi variés que les arguments sont vaseux...

    Chercheurs en Sociologie de la lecture, romanciers, essayistes, journalistes, pédagogues, pédopsychiatres, psychopédagogues, ministres, élus, inspecteurs de l’Éducation nationale, chargés de mission, maîtres de conférence, professeurs des universités... une foule d’éminents spécialistes a déjà réfléchi et réfléchit encore et toujours sur le problème, si problème il y a... Que d’analyses, de thèses, de stages, de rapports, de plans, de conférences, de journées d’études, de séminaires et autres colloques... pour tenter de répondre à une question somme toute très bête et très simple : " Certains jeunes (et moins jeunes d’ailleurs) n’aiment pas les livres, c’est grave, docteur ? "

    Mais non, rien de grave, tout s’explique, tout se soigne, ne vous inquiétez surtout pas... d’ailleurs Et pourtant ils lisent avait déjà assuré Christian Baudelot. Oui, mais ils lisent quoi, rétorquerez-vous... Et puis, si tout a déjà été dit, qu’apporte de plus ce fameux Livre qui fait aimer les livres même à ceux qui n’aiment pas lire ! ?

    Élémentaire, très chers parents : il DÉDRAMATISE ! avec de l’humour, de l’amour et des idées. Bon sang mais c’est bien sûr, il suffisait d’y penser et Françoize-avec-un-Z y a pensé...

    De l’humour ce livre en est pêtri. J’avais décidé de mettre un post it sur les pages que je trouvais les plus rigolotes mais j’ai vite épuisé le bloc vu que le livre est truffé de trouvailles drôlissimes à chaque page.

    Chers parents...

    Donc, chers parents, vous vous obstinez à faire croire à votre " ado boutonneux téléréalitéphage-obèse-qui-se-goinfre-de-saucisses-et-de-pâtisseries avachi hilare sur le canapé devant Les Parisiens à Trifouilly-les-cochons ou Les Lyonnais à Trifouillons-les-colchiques [2] qu’il doit absolument lire pour avoir 21 sur 20 au Bac... et blablabli et blablabla...

    Vos arguments des causes qui produiraient certains effets sont-ils bien recevables ?

    -  Avez-vous la preuve irréfutable que si votre enfant lit, il sera forcément reçu major de promo à l’ENS Ulm ?

    -  Tiens, d’ailleurs, à propos d’école, y fait-on encore vraiment des dictées tous les jours ou bien seulement de temps en temps ou encore moins que ça ?

    -  Êtes-vous absolument certains que si on ne lit pas, c’est comme si on n’a pas de Rollex, on rate sa vie ?

    -  Et vous, vous n’en faites jamais des fautes d’orthographe ? Et vous, est-ce que vous lisez ? Et vous lisez quoi ? Chaque jour une petite page de la Pléiade, vraiment ?

    -  Vous ne regardez jamais non plus des jeux débiles à la télé, pas même un petit truc du genre " Qui veut épouser dans le pré le plus grand master Top chef de la pâtisserie express " ?

    Je sens que vous ne savez plus trop quoi dire... Reconnaissez que vous n’allez jamais vous en sortir... Alors, faites confiance à Françoize-avec-un-Z qui a des arguments infaillibles et bien plus convaincants que les vôtres... Vos enfants elle les connaît comme si elle les avait TOUS faits elle-même, toute seule. Elle sait ce qu’il faut leur dire et vous allez voir, vous avez tout à gagner à suivre ses bons conseils.

    Bon allez, je ne résiste pas à l’envie de vous en dévoiler quelques-uns mais juste quelques-uns parce que je veux que vous lisiez ce livre.

    EXEMPLES

    (JPG)
    © Nathan, 2011
    Avec l’aimable autorisation de Françoize Boucher

    ***

    -  « Lire ne fait pas grossir du tout »

    + dessin : un gros millefeuille = 1000 calories

    + dessin : un livre de mille pages = 0 calorie

    « Alors dévore des livres plutôt que des pâtisseries ou des saucisses »

    -  « Les lapins c’est comme les lapins, il en naît des milliers de nouveaux chaque jour... Mais les bouquins c’est mieux que les lapins parce que :

    -  Il ne faut pas nettoyer leur cage tous les matins...

    -  Il ne faut pas leur filer de la nourriture toutes les 5 minutes

    -  Inutile de les faire garder quand tu pars en vacances

    -  Tu ne peux jamais retrouver un livre raide mort dans sa cage

    -  Un livre ne pue pas

    -  Un livre ne peut pas faire 25 bébés en une seule nuit

    Alors pour ton anniversaire, demande un livre et pas un lapin !!! »

    C’est-y pas des arguments convaincants tout ça ?

    ***

    Quelques suggestions...

    Parce qu’il y a urgence à faire connaître ce livre aux effets vraiment bénéfiques...

    Parents, enseignants, médiateurs et prescripteurs du livre, cessez de pleurnicher et tous en choeur, lisez Le livre qui fait aimer les livres même à ceux qui n’aiment pas lire !. Vous allez vous sentir tellement mieux car c’est si bon de lire et de rire en classe, en famille et n’importe où " tous ensemble, tous ensemble, Yeah, Yeah ! ".

    Mesdames et messieurs de l’Unesco, de l’ABF et de l’Enssib, recommandez l’acquisition du Livre qui fait aimer les livres même à ceux qui n’aiment pas lire ! dans tous vos manifestes, chartes et codes de déontologie.

    Mesdames et messieurs de la DGESCO, une petite suggestion : ce serait chouette d’ajouter ce livre dans la Liste de « lectures pour les collégiens » puisque que les critères de sélection sont - entre autres - susciter le « plaisir de lire » et « le coût raisonnable »... [3]

    Bibliothécaires, documentalistes, placez-le en évidence sur la banque de prêt, les présentoirs de nouveautés, n’importe où du moment que c’est une place de choix... et mettez des BD à côté parce que le Neuvième Art mérite aussi sa place de choix !

    Quant à vous, dentistes, médecins, pédicures, banquiers, garagistes, conseillers des caisses de retraite... virez-moi ces Valeurs actuelles, Madame Figaro, Chasseur Français, Notre Temps, Journal de la retraite heureuse et autres Voici, Gala, Paris Match... tout cracras-pleins-de-microbes et censés faire patienter le patient et le client qui perd patience... Remplacez-moi tout ça par tous les livres de Françoize-avec-un-Z. Changements immédiats de comportements chez votre clientèle-patientèle : sourires de celui qui entre dans votre cabinet pour se faire arracher quatre molaires, sourires de l’automobiliste qui paiera votre facture plus que salée, sourires des seniors qui attendent leur tour à la Caisse de retraite et qui sont parfois un petit peu agacés et agaçants...

    Ah, juste un petit problème il se peut que ça se dispute pour lire ce livre, dans ce cas prévoyez plusieurs exemplaires. Par contre, je ne réponds pas du vacarme provoqué par les éclats de rire...

    ...et parce que c’est aussi un livre intelligent

    Le livre qui fait aimer les livres même à ceux qui n’aiment pas lire ! est un livre d’une grande intelligence dont la tolérance est, comme l’humour, l’une des plus belles formes...

    « Si tu détestes lire, un jour tu vas te transformer en gros blaireau »

    « N’importe quoi !

    Tu as parfaitement le droit de ne pas aimer lire ! »(extrait du livre)

    (JPG)
    Marc Page
    Françoize Boucher ©

    De la tolérance et de l’amour, le livre en déborde. Il ne s’agit pas tant de convaincre les réfractaires à la lecture que de faire un joyeux clin d’oeil à la liberté et à la Démocratie... car, conformément aux « Droits imprescriptibles du lecteur » de l’excellent Comme un roman de Daniel Pennac  [4], on a autant « le droit de lire » que celui de « ne pas lire », de « lire n’importe quoi » « n’importe où » et on peut même en rire, avec les mots, les dessins et l’humour décalé de Françoize-avec-un-Z.

    Je vous le jure, je ne suis pas actionnaire chez Nathan, l’auteur de ce livre n’est ni une amie d’enfance, ni la femme de mon meilleur ami, ni une cousine à moi, ni ma voisine de palier... Je ne la connais pas et d’ailleurs en vrai, elle se prénomme peut-être Jean-Jacques... mais je vous certifie que si vous lisez ses bouquins vous aurez envie de l’avoir comme collègue de boulot, comme colocataire et même comme belle-mère...

    Des livres, Françoize-avec-un-Z en a publié plein d’autres tout aussi bidonnants et à mon avis elle n’a pas fini de sévir avec ses armes infaillibles car elle a encore plein de trucs à dire sur tout pour mettre de l’espoir et de la gaieté partout et pour tous !

    Allez donc faire un petit tour sur son Blog de la Minuscul(e)xposition ou le grand n’importekoik

    Un immense merci à Émily S., Françoise M., Martine R. et Patricia C., stagiaires en Capes interne de Documentation, qui m’ont offert ce livre hilarant.

    © Élisabeth Debuchy

    Post-scriptum

    BOUCHER, Françoize. Le livre qui fait aimer les livres même à ceux qui n’aiment pas lire ! Nathan Jeunesse, 2011. 112 p. : ill. en coul. ; 21 x 15 cm. ISBN 978-2-09-253283-6. Broché 10 €.

    Avec à l’intérieur le célèbre Marc Page ! À partir de 8 ans

    Du même auteur, à lire et à offrir de toute urgence !

    Chez Nathan

    (JPG)

    BOUCHER, Françoize. Le livre qui t’explique enfin tout sur les parents : pourquoi ils te font manger des légumes et tout le reste. Nathan Jeunesse, janvier 2012. 112 p. : ill. en coul. ; 21 x 15 cm. ISBN 978-2-09-254579-9. Broché 10 €.

    Avec, à l’intérieur, deux accroche-portes. À partir de 10 ans

    (JPG)

    BOUCHER, Françoize. Le livre qui te rend super méga heureux. Nathan Jeunesse, septembre 2013. 112 p. : ill. en coul. ; 21 x 15 cm. ISBN 978-2-09-254579-9. Broché 10 €.

    Avec, à l’intérieur, des porte bonheur à distribuer.

    .

    Chez Hélium

    (JPG) BOUCHER, Françoize. J’aime les autres : un livre-cahier pour écrire, découper et s’amuser. Paris : Hélium, août 2010. Ill. en noir et blanc ; 30 x 22 cm. ISBN 978-2-35851-043-1. Broché 12,20 €.

    Livre jeu. À partir de 6 ans

    " Comment se réconcilier avec sa meilleure amie, faire plaisir à ses parents, surmonter sa timidité... 120 pages pour écrire, jouer, s’amuser et aimer les autres : sa famille, ses copains, ceux qu’on ne connaît pas encore, ceux qui viennent d’ailleurs... et même de très, très loin ! " (quatrième de couverture)

    (JPG)

    BOUCHER, Françoize. J’aime les blagues. Paris : Hélium, mars 2010. Ill. en noir et blanc ; 22 x 30 cm. ISBN 978-2-35851-030-1. Broché 9,20 €.

    À partir de 6 ans

    " Une histoire-jeu pour tout savoir sur la folle vie des blagues. Comment naissent-elles ? Que mangent-elles pour le dessert ? À quoi jouent-elles à la récré ?Pourquoi font-elles tant rigoler les humains ? Entre vite pour t’amuser avec ces drôles de petites bêtes ! " (quatrième de couverture)

    (JPG)

    BOUCHER, Françoize. J’aime les mots : un livre-cahier pour écrire, découper et s’amuser. Paris : Hélium, septembre 2009. Ill. en noir et blanc ; 30 x 23 cm. ISBN 978-2-35851-012-7. Broché 13,50 €.

    À partir de 6 ans

    "Plus drôle, que la télé ! Grâce à cet incroyable livre-cahier, à toi de jouer avec les mots et même d’en inventer de nouveaux. Tu peux aussi te transformer en Superzérofauteman, fabriquer ta propre librairie ou encore cuisiner de délicieux gâteaux qui parlent !" (quatrième de couverture)

    Chez Horay

    (JPG)

    BOUCHER, Françoize. Grâce à ce livre... ABADIE, Muriel ill. Paris : Horay, mars 2009. Ill. en noir et blanc ; 16 x 16 cm. (Cabinet de curiosités). ISBN 978-2-7058-0452-7. Broché 15,50 €.

    " Écoute bien ce livre, amuse-toi avec lui, pose-le au beau milieu de ta vie, pioche des pages au hasard, photocopie celles qui te touchent, colle-les partout, fais des avions, fabrique des posters, envoie-les à tes amis. Bricole, rigole, respire ! " (quatrième de couverture)

    Sur Éduscol, la Liste de « lectures pour les collégiens »

    Notes de bas de page

    [1] Si d’irréductibles grincheux n’aiment pas ce livre - c’est peu probable, mais sait-on jamais - leur cas est vraiment désespéré parce que Françoize-avec-un-Z aura vraiment fait le maximum...

    [2] cf. Les Ch’tis à Las Vegas et Les Marseillais à Cancun que nous épargnerons ici car nous, buveurs de bière et de pastis, en avons un peu marre d’être les cibles privilégiées de la télé poubelle...

    [3] et parce que, à mon humble avis, l’humour n’est assez présent dans cette liste.

    [4] Les droits imprescriptibles du lecteur

    Le droit de ne pas lire.

    Le droit de sauter des pages.

    Le droit de ne pas finir un livre.

    Le droit de relire.

    Le droit de lire n’importe quoi.

    Le droit au bovarysme (maladie textuellement transmissible)

    Le droit de lire n’importe où.

    Le droit de grappiller.

    Le droit de lire à haute voix.

    Le droit de nous taire.

    (Daniel PENNAC, Comme un roman)