Site littérature jeunesse de lille 3

Des ronds dans l’O

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Des ronds dans l’O

    Pour faire réfléchir le lecteur

    Historique

    La maison d’édition Des ronds dans l’O a été fondée en août 2004, par Marie Moinard. Y sont principalement publiés des bandes dessinées, des romans jeunesse et des livres illustrés. Au départ, il y avait quatre collections différentes : Bout’chou, polar, roman, aventure. Sur le site officiel, la maison d’édition Des ronds dans l’O, propose un concours permanent d’histoires et de dessins mis en place, permettant ainsi à chacun de se faire connaître et peut-être même par la suite de se faire publier. À ce jour, Marie Moinard en est toujours la directrice.

    Coordonnées

    Des ronds dans l’O

    112 avenue de Paris, CS 60002, 94306 Vincennes Cédex

    Tél : 00 33 (0)1 48 76 10 27

    Fax : 00 33 (0)9 55 24 60 20

    Marie Moinard, éditrice : 00 33 (0)1 48 76 10 27

    Mail :contact@desrondsdanslo.com

    Siret : 478 295 264 - RCS de Créteil

    Site web : www.desrondsdanslo.com

    Ligne éditoriale

    Le principal but de cette maison d’édition est de faire réfléchir le lecteur. D’après Marie Moinard, qu’elle expose dans une entretien pour le site Bdthèque, la ligne éditoriale se base sur trois pôles : la jeunesse, le patrimonial et la bande dessinée d’auteur.

    La bande dessinée d’auteur est censée permettre de s’exprimer plus librement, sans la censure caractéristique des grandes maisons d’édition et en conservant une bonne qualité de fabrication du livre. Il n’y a pas de format obligatoire, c’est à l’auteur de choisir ce qu’il veut réaliser.

    Le patrimonial permet de rééditer d’anciennes œuvres, appréciées par Marie Moinard, et qui sont restées peu connues voire oubliées, ce qu’elle trouve dommage. Elle cherche alors à confronter ces anciens sujets à ceux d’aujourd’hui, et d’interpeller ainsi nos mentalités actuelles.

    Le pôle jeunesse est un projet que la directrice de la maison d’édition a voulu développer tout en gardant une appréhension quant aux réactions des libraires qui n’acceptent pas toujours les nouveaux titres avec facilité.

    (JPG)
    © des Ronds dans l’O jeunesse, 2013

    La maison d’édition donne, en effet, accès à des univers variés, bien que tout soit axé sur des thèmes d’actualité et engagés, en prise avec le monde qui nous entoure, et qui causent bien des soucis à nos tout-petits. Pour leur rendre ces sujets accessibles, il faut adapter, transformer et parfois même remplacer les humains par les animaux, afin de faciliter la compréhension des situations exposées.

    (JPG)
    © des Ronds dans l’O jeunesse, 2012

    Dans certains albums, les personnages restent donc des êtres humains, de préférence plutôt des enfants qui se retrouvent face à des situations du quotidien, dans des cadres connus comme le parc ou la maison.

    (JPG)
    © des Ronds dans l’O jeunesse, 2012

    Les expériences vécues par les protagonistes offrent un enseignement pour les lecteurs, surtout si les personnages traversent les aléas de la vie comme les divorces dans Le petit gilet beige, d’Ingrid Chabbert ; ou la perte de mémoire ou le décès des vieilles personnes qui leur sont chers dans La mémoire aux oiseaux d’Ingrid Chabbert ou encore La petite vieille du vendredi de Marie Moinard.

    (JPG)
    © des Ronds dans l’O jeunesse, 2012

    Mais des animaux peuvent également mettre en scène les situations ou les notions qui sont compliquées et difficilement assimilées par les petits, comme le partage et l’entraide dans Monsieur Lapin, la carotte sauvage de Loïc Dauvillier & Baptiste Amsallem, ou l’homoparentalité dans Mes deux papas, de J. Parachini-Deny, représentés par des oiseaux qui prennent soin d’un œuf abandonné. Les décors sont toujours faits de dessins très doux, il n’y a ni « méchants » ni milieux agressifs.

    Sans doute trop engagée pour l’opinion publique, représentée par l’Éducation nationale, les ouvrages de la maison d’édition Des ronds dans l’O ne sont pas sélectionnés dans les listes de livres à mettre dans les bibliothèques des écoles à dispositions des petits.

    Partenariat avec Amnesty International

    © des Ronds dans l'O jeunesse, 2013 (JPG) L’album Le livre de maman d’Ingrid Chabbert expose le rôle-clé de l’accès à l’éducation, dont trop de personnes sont encore aujourd’hui privées à travers le monde. Il y a également les trois tomes de En chemin elle rencontre..., qui ne concerne plus la littérature jeunesse, mais ne compte pas moins de 70 auteurs pour parler des violences faites aux femmes, de leurs droits, ou encore de prôner l’égalité entre les sexes.

    Spécialités

    Les spécialités de la maison d’édition Des ronds dans l’O sont : la BD, les romans, les albums.

    Tranches d’âges ciblées

    -  Bandes dessinées et Albums Jeunesse, plutôt réservés aux tout-petits et petits.

    -  Ados/Adultes

    Collections

    À ce jour, il existe 9 collections : Bandes dessinées et Albums Jeunesse Romans jeunesse - Récits, Documents - Essais - Humour - Histoire - Romans graphiques - Polar - Aventure

    Humour

    (JPG)
    © des Ronds dans l’O jeunesse, 2010

    Pour déceler de l’humour parmi les œuvres du catalogue Des ronds dans l’O, il faut quitter le monde des petits et partir dans la catégorie ados / adultes. Il y a par exemple l’album Mon œil !, de Florentine Rey, qui est humoristique tout en évoquant des thèmes importants comme la condition féminine, la société de consommation. Il a d’ailleurs décroché le Prix Olympe de Gouges 2010, décerné pour les œuvres qui rappellent le mouvement d’Olympe de Gouges en faveur du droit des femmes sous la Révolution française. Dans C’est la crise !, d’Éric Appéré, le lecteur se trouve confronté aux remarques d’un auteur ancien travailleur social, qui ajoute une touche d’humour à chaque situation décrivant les familles défavorisées.

    Thèmes à portée philosophique / psychologique

    (JPG)
    © des Ronds dans l’O jeunesse, 2013

    Oui, il y en a, puisque ce sont des bandes dessinées destinées à sensibiliser les jeunes aux violences psychologiques, leur parler de la violence psychologique et le stress post-traumatique que ça implique forcément. On peut lire par exemple Le secret de Madame Tannenbaum, d’Amélie Billon-Le Guennec, qui traite le dur propos de la Shoah. Ou encore La petite fille qui prenait racine, de Caroline Van Linthout, qui, à propos de la maladie, de la mort, utilise la métaphore des racines, de l’immobilité.

    Auteurs et illustrateurs vedettes

    Ingrid Chabbert, auteure de Mon pépé, Le livre de maman, Le petit gilet beige, La tisseuse de nuages, La mémoire aux oiseaux, Le bâteau de Malo.

    Marie Moinard, auteure de La petite vieille du vendredi, Mots d’elles, Jaques Stoquart - Sur les pas d’un scénariste

    Mon coup de coeur

    (JPG)
    © des Ronds dans l’O jeunesse, 2013

    Pour ma part, j’ai particulièrement apprécié l’album Mes deux papas, de Juliette illustré par Marjorie Béal et j’ai eu la chance de la rencontrer lors de ma visite au Salon du livre jeunesse de Montreuil en 2013, où j’ai acheté l’album sur un coup de cœur. Elle me l’a dédicacé en dessinant sous mes yeux les personnages, d’adorables boules de plumes qui ne peuvent pas laisser indifférent.

    Quant à l’histoire, ce fut le coup de foudre absolu. Enfin un livre pour les petits qui parle de ce sujet tellement tabou : l’homoparentalité ! Je trouve très intelligent de montrer aux enfants dès leur plus jeune âge que ce n’est pas forcément quelque chose de bizarre, de repoussant ou que sais-je encore. Il faut se familiariser avec les différences, la tolérance, puisque le monde évolue et si cela ne nous plaît pas, il est toujours temps de se faire une opinion par nous-mêmes par la suite, sans être totalement endoctrinés par des idées reçues.

    ©Émeline Vandenbroucke, janvier 2014

    L1 HSI, UE libre édition jeunesse

    Post-scriptum

    PARACHINI-DENY, Juliette, BÉAL, Marjorie ill. Mes deux papas. Vincennes : des Ronds dans l’O jeunesse, 2013. (non paginé [24] p.) : ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 21 cm. (Jeunesse). ISBN 978-2-917237-56-4 (rel.) : 10 euros.