Site littérature jeunesse de lille 3

Je suis tombée dans la magie des livres quand j’étais petite

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    J’ai toujours aimé m’évader loin de la routine parfois si ennuyante. Vivre de grandes aventures, voilà ce qui constituerait une chouette vie ! Petite, je ne lisais que des BD. Ma famille ne m’incitait pas à lire. Des livres sans images ? Aucun intérêt ! Jusqu’à ce que Harry Potter transforme ma vision de la lecture.

    (JPG)
    © Gallimard Jeunesse, 2001

    Je me souviens du jour de Noël où ma grand-mère avait acheté les trois premiers tomes d’Harry Potter à ma soeur. J’avais huit ans et elle neuf ans. Je voyais ma soeur dévorer ces romans, je la voyais pour la première fois aussi absorbée par un livre. Je ne comprenais pas comment un roman pouvait la captiver à ce point... Je préférais mille fois plus jouer avec mes poupées et inventer mes propres histoires. Après avoir dévoré ces romans, ma soeur n’arrêtait pas de m’inciter à les lire, son engouement, si grand, restait pour moi une énigme. Je me décidai enfin à lire le premier tome de cette saga après avoir vu le film dont l’histoire m’avait fascinée et j’avais envie d’en apprendre plus ! C’est surtout ma soeur qui me convainquit de le lire à tout prix pour en découvrir plus. C’est là que ma vision de la lecture prit une nouvelle forme.

    Le jour où j’ai ouvert ce livre pour la première fois est gravé dans ma mémoire. C’était une journée tout à fait normale, que je passais chez mes grands-parents avec ma sœur. Le problème c’est qu’on s’ennuie un peu chez mamie et papy quand on a épuisé le stock d’idées de jeux... Entre regarder Les Feux de l’amour et lire Harry Potter : À l’école des sorciers que j’avais emporté, le choix était évident. Je m’installais alors confortablement dans le canapé et commençais ma lecture. Je venais d’ouvrir les portes sur deux mondes nouveaux : le monde fantastique d’Harry Potter ainsi que le monde fabuleux des romans. Je me surprenais alors à apprécier ce roman, j’étais captivée par toutes ses descriptions et les détails. Je ressentais ainsi pour la première fois les sentiments des personnages de livres avec autant d’intensité. Malgré l’absence d’images, un monde imaginaire se déployait devant moi et m’absorbait ! C’était totalement incroyable et magique ! Harry Potter m’a fait ressentir la joie de rêver et de s’évader entièrement dans un autre univers. Ce petit garçon qui avait vécu une enfance dans la solitude et la banalité découvrait le jour de ses onze ans qu’il possédait des pouvoirs magiques. Des pouvoirs qui allaient lui permettre de quitter cette triste vie pour une nouvelle remplie de magie et d’aventures. Je me suis identifiée à lui, à ce petit garçon qui découvre les joies de l’amitié grâce à Ron et Hermione et qui apprend à utiliser ses pouvoirs. Je m’imaginais à mon tour recevoir une lettre de Poudlard le jour de mes onze ans m’informant que ma vie prendrait un tout autre tournant et me permettrait de vivre des moments exceptionnels ! Pour la petite fille que j’étais, découvrir ce monde magique fut un cadeau précieux. Un monde fantastique s’ouvrait à moi pour la première fois grâce aux trolls, aux gobelins, à la magie, aux sorciers, aux balais volants, aux centaures... Bref, tout un monde nouveau à explorer ! C’est grâce à ce roman que je me suis mise à en lire. C’est grâce à ce roman que je me suis découvert une passion pour la fantasy. Et c’est grâce à ce roman que mon imaginaire s’est ouvert et agrandi.

    Lire Harry Potter me permettait d’oublier mes soucis et me permettait d’oublier, le temps de ma lecture, la vie ordinaire. Je m’imaginais moi aussi avoir ma propre baguette magique, voler sur un balai et combattre les forces du mal. J’aimais bien apprendre de nouvelles choses à l’école, mais évidemment les cours de magie étaient incontestablement plus attrayants que les cours de mathématiques ou de français !

    Harry Potter fait partie de mon enfance, de mon adolescence, et fera toujours partie de ma vie. J’ai grandi avec cet univers, il a permis de façonner mon goût pour la lecture et restera un livre que je lirai toujours avec autant d’émerveillement et de fascination.

    © Séverine FLAMENT, décembre 2013

    L2 HSI, Langues et Culture Antiques, UE libre édition jeunesse

    Post-scriptum

    Références Bibliographiques

    ROWLING, J. K. Harry Potter : À l’école des sorciers. Paris : Gallimard Jeunesse, 2001. 305 p. (Folio junior) ISBN 2-07-051842-6.