Site littérature jeunesse de lille 3

Les Super-Héros détestent les artichauts, de Sébastien Pérez et Benjamin Lacombe ill.

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Les collaborations entre Benjamin Lacombe et Sébastien Perez se suivent et ne se ressemblent pas. Ils nous ont émerveillés avec l’album L’herbier des fées. Les voici de retour avec une histoire de super-héros, mais pourquoi Les super-héros détestent-ils les artichauts ?

    (JPG)
    © Albin Michel Jeunesse, 2014

    Cet album présente les extraits du carnet d’un super-héros en devenir qui se fait appeler Phospho. Comme tout bon super-héros, il ne peut pas révéler son identité. Ses super-pouvoirs commencent à apparaître vers l’âge de douze ans à la fin des années 1980. Un super-héros qui entre dans l’adolescence mais qui doit aussi gérer l’apparition de ses super-pouvoirs. C’est compliqué de briller comme une lampe phosphorescente au milieu de la nuit...

    Parmi les pages de carnet, il y a aussi de nombreuses présentations comme les différents types de super-héros qui existent mais aussi les différents pouvoirs dont peuvent être dotés les super-héros. Il est important d’être bien habillé afin d’être reconnaissable en tant que super-héros mais il faut veiller à ce que l’identité civile reste secrète.

    Le lecteur est invité à participer à l’histoire via des petits tests notamment dès le début pour savoir s’il a lui-même l’âme d’un super-héros. Le livre ne porte aucun jugement car si le résultat est mauvais, on peut y revenir plus tard et recommencer pour améliorer son aptitude à être un super-héros. Il y a aussi des histoires de super-héros mais que seraient-ils s’il n’y avait pas de super-vilains ? Les méchants ne sont pas oubliés et sont aussi présentés. Ces derniers sont nombreux et donnent du fil à retordre à notre super-héros, ils n’agissent que pour leur propre intérêt et il est nécessaire de vite les neutraliser.

    Pour cet opus, Benjamin Lacombe et Sébastien Perez s’inspirent des comics qui ont fleuri dans les années 1950 mais aussi de l’art américain. L’histoire de Phospho se passe à la fin des années 1980 mais les illustrations nous plongent au cœur des années 1950 dans les États-Unis florissants. Ils s’inspirent d’affiches publicitaires de cette époque. Le célèbre « I want you for U.S ARMY  » est détourné pour une campagne publicitaire engageant à devenir un super-héros.

    (JPG)
    © Albin Michel Jeunesse, 2014

    Les supports du livre sont très travaillés. On y trouve des coupures de journaux typiques des films lorsque les super-héros ont une fois de plus sauvé la ville. Les différents supports et les couleurs sobres rendent la lecture agréable mais surtout à regarder. Les Super-Héros détestent les artichauts nous plonge dans une époque révolue ou les super-héros étaient partout.

    Vous qui connaissez Messieurs Lacombe et Perez n’êtes pas sans savoir qu’ils aiment les innovations techniques. Sur quelques pages, le lecteur est invité à enfiler ses lunettes 3D fournies avec le livre afin de profiter de pages d’illustrations en 3D. Ces illustrations sont d’une qualité époustouflante. On reste quelques temps à contempler les images de nos super-héros canins Lisbeth et Virgile [1]qui volent à travers les pages. On aime voir notre super-héros victorieux face à des super-vilains.

    Le titre du livre pousse le lecteur à se questionner. Si vous souhaitez découvrir pourquoi Les super-héros détestent les artichauts, lisez vite cet album !

    © Pauline Goujet, étudiante en HSI 3

    Post-scriptum

    PEREZ, Sébastien. Les superhéros détestent les artichauts. Benjamin.Lacombe ill. Albin Michel Jeunesse, 2014. 86 p. : ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul. ; 21 x 28 cm. + lunettes 3 D. ISBN 978-2-226-25101-5 (rel.) : 19 €

    À partir de 6 ans

    Pour aller plus loin

    -  Tous les articles sur Benjamin Lacombe sur Lille3jeunesse
    -  Le blog de Sébastien Perez
    -  La page officielle de Sébastien Perez sur Facebook
    -  Le blog de Benjamin Lacombe
    -  La page officielle de Benjamin Lacombe sur Facebook

    Notes de bas de page

    [1] Qui sont Lisbeth et Virgile ? Ce sont des héros canins que l’on retrouvent au fil des pages des œuvres de ces auteurs. Lisbeth est un carlin et Virgile un sharpei. Ces canidés appartiennent à Benjamin Lacombe.