Site littérature jeunesse de lille 3

Les chats Taignes de Stéphanie Dunand-Pallaz et Sophie Turrel ill.

Frères et sœurs querelleurs
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Il n’y a pas que chez les humains que les frères et sœurs se bagarrent. C’est aussi le cas chez les chats...

    (JPG)
    © Balivernes éditions, 2009

    L’album commence par de nombreuses photos sous cadres nous présentant la famille et le lieu de vie. Chaque animal présent dans les cadres est retrouvé dans l’histoire, chacun ayant un rôle particulier. De la souris comme compagnon de jeu à la poule qui soutient maman pour les réconciliations en passant par la grenouille témoin des bagarres.

    (JPG)
    © Balivernes éditions, 2009

    Bref, les deux bagarreurs surnommés « chat Taignes »ne cessent de se bagarrer pour un oui ou pour un non. Joyeux et amusant jeu de mots en référence au fameux coup de poing [1], à la vilaine teigne [2] et autres teigneux [3] !

    Ces deux chats-là sont fort curieux, ce qui les rapproche, car ils se posent des questions sur les choses de la vie. Mais ce rapprochement est de courte durée car chacun ayant son idée, la bagarre revient sitôt au galop !

    La bagarre de trop !

    (JPG)
    Une nouvelle bagarre chez les chats Taignes
    © Balivernes éditions, 2009

    Après une énième dispute, les petits chats roulent, roulent ... jusqu’à tomber dans un trou... Comment sortir de là ? Sauter ? Le trou est bien trop haut. Il fait noir et les chats commencent à avoir peur...

    Une seule solution !

    Les chats doivent s’associer, oublier les rancœurs. À la courte échelle, le frère atteint le sommet puis aide sa sœur à grimper.

    Une charmante et joyeuse leçon de vie

    Petite moralité, malgré les disputes et les chamailleries, entraide et cohésion sont primordiales. Cela permet de se sortir d’affaire mais pas que... C’est aussi le bon moyen de récupérer les biscuits en haut des étagères !

    (JPG)
    Avec l’entr’aide, tout est possible !
    © Balivernes éditions, 2009

    Les illustrations alternent entre images encadrées dont les éléments tentent de sortir pour casser le côté rigide, images en page et double page. Les couleurs pastel sont harmonieuses et attrayantes.

    Stéphanie Dunand-Pallaz et Sophie Turrel ont mis l’accent sur l’apprentissage de l’enfant en commençant dès la quatrième de couverture par une définition du mot "châtaigne" puis en donnant des exemples. Ce qui permet de faire comprendre à l’enfant pourquoi on utilise ce mot.

    (JPG)
    marque-page des Petits chats
    © Balivernes éditions

    Doublé par l’apprentissage, l’autre maître mot est l’amusement. Les facéties des chats et toutes leurs bêtises font rire, amusent et instruisent. Une charmante et joyeuse leçon de vie pour les jeunes lecteurs.

    La collection des Petits chats est un véritable phénomène qui compte déjà 15 publications sur divers thèmes, tous commençant par "chat...". Chacun des livres possède une couleur différente pour un meilleur repérage. Véritables petits bijoux, ils sauront ravir les enfants mais pas qu’eux... Ces petits albums ont toute leur place dans une bibliothèque dont ils colorent les étagères. Cet arc-en-ciel d’albums est un ravissement pour les pupilles.

    © Claire COLLART, Master 2 Littérature Jeunesse, février 2016

    Post-scriptum

    Dunand-Pallaz, Stéphanie, TURREL, Sophie ill. Les chats Taignes. Francheville : Balivernes éditions, 2009. Non paginé (24 p.) : ill. en coul. ; 20 x 15 cm. (Les petits chats). ISBN : 978-2-35067-036-2 - Cartonné - 8,50 €

    Mots clés : famille, chat, fraternité, relations frères/soeurs chamaillerie, entr’aide, complicité, facétie

    À découvrir sur balivernes.com

    Deux adorables imagiers pour les tout-petits font également partie de la série et reprennent des personnages de la série principale, « Les Mini-minets » pour les bébés de 0 à 3 ans, « des livres cartonnés qui résisteront aux assauts répétés de vos bébés lecteurs » : L’imagier du jardin (2015) et L’imagier de la maison (2015).

    À découvrir sur les-petits-chats.com

    Les auteurs

    Stéphanie Dunand-Pallaz dite Nini Bombardier, est une auteur jeunesse et scénariste de bandes dessinées. Dès 1998 elle s’intéresse davantage à l’animation pour enfants et développe avec eux des ateliers d’écriture puis elle s’associe en 2002 avec l’illustratrice Sophie Turrel et c’est ensemble qu’elles créent la série "Histoires de chats"

    L’illustratrice Sophie Turrel travaille, dès l’obtention de son diplôme, comme illustratrice. Elle réalise affiches, logos, brochures de communication et divers documents graphiques. C’est à partir de 2003 qu’elle illustre les premiers albums pour enfants en collaboration avec Stéphanie Dunand-Pallaz. Vous pouvez retrouver son site internet ici

    Vous pouvez retrouver les différentes histoires des petits chats sur leur tout joli site plein de couleurs, de jeux de mots et de petits jeux.

    Retrouvez aussi Balivernes éditions sur Lille3jeunesse

    Notes de bas de page

    [1] Pop. Coup de poing. (Quasi-) synon. pop. gnon, marron, pêche : « il y eut encore une furieuse batterie, où, pour une pauv’ châtaigne ou deux, j’encaissai cent marrons des pus gros du monde. » M. STÉPHANE, Ceux du trimard, 1928, p. 73.atilf.atilf.fr/

    [2] P. anal. ou au fig., fam. Personne hargneuse, méchante. Synon. gale, peste. « C’est une vraie teigne. Oh ! les mauvaises teignes ! Si elles se conduisaient en bonnes camarades, vous pourriez vous faire plus de cent francs » (ZOLA, Au Bonheur des dames, 1883, p. 511). atilf.atilf.fr/

    [3] Au fig., fam. [Corresp. à teigne D ; en parlant d’une pers.] Agressif, hargneux, méchant. Un diable : Eh bien ! entres-tu ou n’entres-tu pas toi ? (...) L’abbé Martin : Moi ? Je n’entre pas. Je suis un ami de Dieu. Tu es un ami de Dieu... Eh ! b... de teigneux ! que viens-tu faire ici ? (A. DAUDET,Lettres de mon moulin, 1869, p. 109)atilf.atilf.fr/