Site littérature jeunesse de lille 3

Quelques minutes après minuit, de Patrick Ness et Jim Kay ill. d’après une idée originale de Siobhan Dowd

L’incroyable histoire de Conor
 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    « Depuis que sa mère est malade, Conor redoute la nuit et ses cauchemars. Quelques minutes après minuit, un montre vient, qui apporte avec lui l’obscurité, le vent et les cris. C’est quelque chose de très ancien, et de sauvage. Le monstre vient chercher la vérité. »

    (JPG)
    © Gallimard jeunesse, 2016

    L’histoire commence avec le réveil de Conor, un réveil mouvementé suite à son cauchemar. Le lecteur ne sait pas ce qu’est le cauchemar, il ne le saura pas avant la fin de l’histoire. Ce terrible cauchemar est ressenti par les réactions de Conor, fiévreux, tremblant...

    Que se passe t-il dans la vie de Conor pour avoir de tels cauchemars, qui plus est toujours le même ?

    Conor vit avec sa maman atteinte du cancer. Une maladie qui ronge de plus en plus la santé de sa mère mais aussi la vie de Conor qui ne sait comment réagir face à cette maladie. Sa vie de collégien est mise à rudes épreuves, Conor est seul, sans amis et subit les foudres de trois garçons. La seule amie de Conor, Lily, est rejetée par celui-ci, Lily ayant trahi son secret concernant la maladie de la mère de Conor.

    Conor se retrouve seul...

    Vous avez dit seul ? Conor n’est pas si seul que cela, Conor reçoit régulièrement la visite d’un être particulier... L’if planté face à la cuisine a une valeur particulière, c’est l’arbre préféré de sa mère.

    La nuit, cet if prend vie se transformant en un monstre effroyable. Conor n’est pas impressionné par cet if et n’hésite pas à se moquer de lui. L’if, plus grand que la maison a une mission particulière auprès de Conor, il lui raconte trois histoires. Ces trois histoires, dont Conor se moque, lui montre l’importance des actes face à ses pensées : « On n’écrit pas sa vie avec des mots. On l’écrit avec des actes. Ce que tu penses n’est pas important. C’est ce que tu fais qui compte. »

    C’est à la fin de l’histoire que Conor comprend réellement le sens des histoires que l’if raconte. Dans chaque histoire, l’if a une place importante, comme dans la vie de Conor et de sa mère.

    (JPG)
    © Gallimard jeunesse, 2016

    L’if est un arbre qui permet de guérir contre certaines maladies, Conor pense que sa venue est faite pour soigner sa mère...

    Ce livre est ponctué d’illustrations en noir et blanc pour créer un climat particulier. L’introduction des illustrations sur quasiment toutes les pages permet aux lecteurs d’être immergés dans un univers hors du commun, particulier. Les décors nous plonge dans l’histoire jusqu’à devenir un personnage témoin.

    Conor n’est jamais représenté de face dans les illustrations pour laisser aux lecteurs la possibilité de se faire une image du garçon. L’if, immense, imposant est dessiné de façon à paraître dominant et effrayant. Dans chaque trait de dessin, chacun peut voir son interprétation, quand certains voient une main, d’autres voient une branche... Les illustrations sont fortes, à la hauteur de l’histoire et du thème abordé.

    Les thèmes sont nombreux et aussi importants les uns que les autres, le monstre (et non l’if) -métaphore de la maladie de sa mère- aborde le thème du deuil chez l’enfant et des ressentis face à la maladie d’un proche. L’amitié est en jeu et l’amour familial est le point d’orgue de l’histoire. C’est un livre dont le thème est difficile à aborder avec un enfant, le point de vue de celui-ci montre que les enfants réagissent différemment face à certaines épreuves de la vie.

    Le livre est conçu avec un dossier explicatif sur les intentions de l’éditrice, du deuxième auteur et de l’adaptation filmique. En effet, Patrick Ness n’est pas l’auteur principal du livre, il s’agit de Siobhan Dowd, jeune écrivain décédée d’un cancer. Avant de mourir, elle a fourni un maximum d’éléments à son éditrice pour mettre en œuvre son histoire. C’est Patrick Ness qui a reçu ce privilège et Jim Kay qui a su illustrer cette histoire avec brio.

    Ce roman n’est pas resté sans réactions et aura touché les cœurs de nombreux lecteurs tels que Philip Pullman le qualifiant de « Fascinant... Puissant et remarquable », John Green aura également eu un avis favorable « Patrick Ness est un écrivain absolument magnifique ».

    Le livre connaît une adaptation filmique sortie le 4 janvier 2017 par Juan Antonio Bayona. Le film a obtenu de nombreux prix parmi les plus prestigieux :

    * Carnegie Medal 2012

    * Jugendliteraturpeis 2012 (Grand prix de la littérature de jeunesse en Allemagne) - Prix spécial du jury de Jeunes

    * Prix imaginales 2013

    © Claire Collart, janvier 2017

    Post-scriptum

    NESS, Patrick, KAY Jim ill. d’après une idée originale de Siobhan Dowd. Traduit de l’anglais par Bruno Krebs. Quelques minutes après minuit [A Monster Calls]. Gallimard jeunesse, novembre 2016. 368 p : ill. en coul. ; 18 X 23 cm. (Grand Format Littérature ; Romans Ado). ISBN 9782070604241. Grand format cartonné. 25 €.

    À feuilleter ici

    Un petit mot sur les auteurs et l’éditeur

    Les éditions Gallimard ont été créées en 1911 par Gaston Gallimard, André Gide et Jean Schlumberger, dans le prolongement de La Nouvelle Revue française (1909). C’est le premier éditeur français indépendant. Leur filiale Gallimard jeunesse, créée en 1972, est l’une des maisons d’éditions jeunesse les plus connues en France notamment grâce aux publications d’Harry Potter, du Petit Prince, de Vendredi ou la vie sauvage...

    Siobhan Dowd est née en 1960 à Oxford et est décédée en 2007. Elle a reçu le prix Brandford Boase pour le livre Swift Pure Cry et la médaille Carnegie pour Bog Child. Elle est à l’origine de la création du livre Quelques minutes après minuit, repris après sa mort par Patrick Ness.

    Patrick Ness est né en 1971 en Virginie. Il a également écrit La Voix du couteau (2009), Le Cercle et la Flèche (2010) et La Guerre du bruit (2010) chez Gallimard jeunesse.

    Jim Kay est l’illustrateur du livre, il est notamment connu pour ses illustrations des deux premiers tomes - pour le moment - de Harry Potter. Pour en savoir un peu plus sur Jim Kay