Site littérature jeunesse de lille 3

Comme le pas d’un fantôme, de Valérie Dayre

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Des vacances sous le signe du mystère

    (GIF)

    Gabriel est pensionnaire. Comme cela arrive fréquemment, il a reçu un mot laconique de ses parents qui s’excusent de ne pouvoir s’occuper de lui pendant les grandes vacances. Et une fois de plus, Gabriel est confié à un vague membre de sa famille ; cette fois, il s’agit d’oncle éloigné, un cousin de sa mère, Edouard Troël-Pym, qui l’attend aux portes du pensionnat dans une limousine noire.

    Cet oncle inconnu est un peu à l’image de sa voiture, sombre et distant, le regard glacial, le verbe peu généreux. Il emmène Gabriel dans sa demeure familiale, Quatre-Rives, coincée entre une sombre vallée et une lande mystérieuse. C’est là que Gabriel va passer l’été avec pour seule compagnie, les deux domestiques, Muriel et Paul qui entretiennent la maison durant les fréquentes absences de M. Troël-Pym, et le jardinier Louis. Ce sont des gens de la campagne, habitués à vivre en huis-clos, peu bavards eux aussi. Mais les yeux rieurs de Muriel rassurent Gabriel.

    La première soirée à Quatre-Rives ne promet pas des vacances légères et enthousiasmantes. Paul installe Gabriel dans sa chambre. Il laisse échappé un prénom qui intrigue Gabriel : Romain. Mais, interrogé, il élude la question.

    Une fois seul, Gabriel inspecte sa chambre en attendant le dîner. Il découvre, au bas du bureau, un tiroir qui coince anormalement. Il le force et trouve une inscription gravée à l’extérieur de la planche du fond : Marianne. Et collée sur l’un des côtés, une lettre pliée au papier jauni, une lettre d’amour adressée à Marianne, signée R. Il la tient encore à la main lorsque des pas s’approchent de la porte. Le coeur battant, se sentant en faute, Gabriel fait une boule de la lettre dans sa main en voyant Troël-Pym entrer.

    Gabriel va faire d’autres découvertes du même type dans le domaine de Quatre-Rives. Le silence des employés, leur attitude méfiante et secrète, un ruban rouge accroché au bord d’un chemin et surtout un pas qu’il entend la nuit rôder autour de la maison... L’imagination de Gabriel s’active à tenter de reconstituer l’histoire de Marianne et Romain.

    Une ambiance fantastique, une intrigue haletante, une écriture d’orfèvre, Valérie Dayre nous livre un roman palpitant qui se lit d’une traite, à partir de 12 ans.

    par Marine Dormion (05/2003)

    Dayre, Valérie. Comme le pas d’un fantôme. Ecole des loisirs, 2002. (Médium). ISBN 221106521X