Site littérature jeunesse de lille 3

Princesses inconnues ou oubliées, de Philippe Lechermeier et Rébecca Dautremer

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Tout le monde connaît la princesse Cendrillon ou La Belle au bois dormant mais qui connaît la toute petite princesse Poupoupidou, la très excentrique Mathûvû, ou encore la maladroite princesse Von Badaboum ?

    (JPG)
    © Gautier-Languereau, 2004

    Dans Princesses oubliées ou inconnues de Philippe Lechermeier et Rebecca Dautremer, il y a les portraits d’une quarantaine de princesses (des plus belles au plus laides, des riches en passant par les pauvres, princesses de tous pays ou encore princesses d’aujourd’hui et d’autrefois) mais on trouve aussi un guide pratique sur ce qu’il faut savoir sur les princesses, des trucs et astuces pour distinguer une vraie princesse d’une fausse, pour réveiller les princesses endormies ou encore un test pour savoir quelle princesse nous sommes.

    Et ce n’est pas tout ! L’humour de l’auteur Philippe Lechermeier ne s’arrête pas là ! On trouve tout une page de proverbes plus drôles les uns que les autres tel que « il faut se méfier de la princesse qui dort » ou encore « une princesse vaut mieux que deux tu n’auras pas » et également un petit lexique pour comprendre certaines expressions utilisées par les princesses, on apprend donc que « Faire sa princesse » signifie bouder, « trouver son crapaud » signifie tomber amoureuse et enfin il y a aussi une fausse bibliographie où les ouvrages de référence sont par exemple Carnet de bal de Princesse Zoulou Zazou ou encore Vies de princesses tome I, II et III de Princesse Louisette d’Esperluette.

    On fait donc la connaissance en une centaine de pages d’une série de demoiselles dont on apprend tout ou presque : les habitudes, les préférences, le comportement. Les dessins de Rebecca Dautremer, souvent en double page sont originaux et plein d’humour. Ils s’accordent en effet à merveille au texte. Ainsi, la princesse Petsec est représentée droite comme un i, sans sourire, vêtue d’une robe noire à manches longues et col haut, coiffée d’un chignon très serré ; la Princesse de la Jungle est vêtue d’une peau de léopard et coiffée d’une couronne d’os ; les princesses siamoises Ding et Dong partagent la même paire de tong. Princesses est un album richement illustré et plein de détails très drôles qui nous fait voyager au pays des rêves. Quelle petite fille n’a pas rêvé d’être un jour une princesse ? Les textes ne sont pas des histoires mais plutôt des anecdotes sur des caractéristiques que l’on rencontre souvent dans les histoires de princesses.

    Avec son index et sa construction, Princesses est-il une sorte de documentaire ? Avec ses clins d’œil humoristiques cet album se voudrait- il caricatural ? Ou peut-on dire qu il s’agisse d une jolie histoire ? Peut être tout ça à la fois et c’est ce qui ferait qu’on puisse le lire à tout âge !

    © Marjorie Baerts, Deust 2

    Mise à jour : mai 2014

    Post-scriptum

    LECHERMEIER, Philippe, DAUTREMER, Rébecca. Princesses inconnues ou oubliées. [Paris] : Gautier-Languereau, 2004. 91 p. : ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 31 cm. ISBN 2-01-392921-8 (rel.) : 19 €