Site littérature jeunesse de lille 3

Sa Seigneurie, de Shaïne Cassim

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Bambi, le dandy

    Shaïne Cassim n’en est pas à son coup d’essai : Sa Seigneurie est sa septième publication pour la jeunesse. Elle traduit aussi des textes d’autres auteurs pour la jeunesse.

    (GIF)

    Née à Madagascar, elle est enchantée lorsque ses parents lui apprennent que la famille va dorénavant vivre en France. Elle n’a alors que sept ans.

    Elle déclare avoir dévoré en cachette les grands auteurs de la littérature anglaise, mais pas n’importe lesquels : Virginia Woolf, Emily Brontë, Oscar Wilde... Des auteurs qui ont su évoquer avec poésie et force les tourments de l’âme en mettant en scène des personnages ultra-sensibles. Et bien sûr, on ne sort pas de telles lectures indemnes.

    Sa Seigneurie " sent " la littérature anglaise à plein nez et c’est un régal ! Après tous les récits écrits " en langage jeune " dont l’édition nous abreuve, qu’il est bon de retourner à des phrases bien tournées, à des personnages aux relations complexes et ambiguës... On croise même des références au Richard III de Shakespeare. Sa Seigneurie lui-même semble tout droit sorti du Portrait de Dorian Gray.

    Un roman sentimental à deux voix qui dépeint sans niaiserie aucune l’évolution des relations entre Rose, une jeune anglaise, nouvelle au lycée, et Simon, un jeune homme de 17 ans qui aurait dû naître au XIXème siècle.

    par Marine Dormion

    Avis de jeunes lecteurs

    J’ai beaucoup aimé ce livre, car on découvre les sentiments des personnages à travers deux points de vue différents. De plus, les personnages qui sont fragiles, parfois même décalés, sont attachants.

    Marie-Eugénie, 16 ans.

    J’ai bien aimé ce livre, ce que je lui reproche c’est la construction avec deux narrateurs. On passe d’un narrateur à l’autre et on perd le fil, on doit donc relire plusieurs fois, ce qui casse l’histoire.

    Karen, 15 ans

    J’ai trouvé ce livre bizarre mais très bien quand même. (par e-mail, 12/2002)

    CASSIM, Shaïne. Sa Seigneurie. Flammarion, 2001. (Tribal). 176 p. ISBN 2081604884