Site littérature jeunesse de lille 3

Am stram gram, de Martine Bourre

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    (JPG)
    © Didier jeunesse, 2002

    La Nature victorieuse

    Dans un paysage désertique et imaginaire où la terre est orange et jaune le ciel, trois rois plantent leur tente les uns après les autres et marquent leur territoire par des drapeaux représentants successivement une licorne, un cerf et un crocodile. Dès lors où ils sont installés, ces hommes avides de conquêtes se font la guerre. Soudain le déluge interrompt la bataille ; les rois effrayés par cette vague bleue déferlante battent en retraite et se cachent derrière leur tente.

    L’eau est plus forte que les hommes mais le paysage est dévasté. De l’empreinte humaine ne demeurent que trois drapeaux plantés sur une terre inondée, salie mais toujours désertique.

    Les trois animaux qui ont survécu au pouvoir destructeur des hommes, s’échappent des drapeaux. A leur tour ils occupent cette terre jadis conquise par leurs maîtres. Mais cette fois c’est le calme après la tempête : des animaux de toutes sortes sont réunis dans une ambiance de paix, joyeuse et multicolore.

    Une comptine chantée en peu de mots

    Cet album presque sans texte est une interprétation très personnelle de la célèbre comptine AM STAM GRAM dans laquelle les hommes, avides de conquête, sont éliminés de l’histoire par la force naturelle du déluge et où le règne animal est vainqueur. L’auteur se sert de la comptine dans son texte intégral pour aller à l’essentiel du message en peu de mots.

    Ici le texte est intégré graphiquement dans l’image en donnant aux mots une forme animée (le graphisme de " AM " représente la tente du premier personnage qui apparaît dans l’histoire). Inversement, l’illustration a un rôle narratif pour donner un sens explicite à l’histoire.

    A l’instar du dire avec les mots, Martine Bourre nous propose de dire avec des images en mettant en scène des éléments disparates comme le papier déchiré, des bouts d’allumettes ou des chutes de laine pouvant en outre faire référence aux travaux manuels pratiqués dans les classes de maternelles. Ainsi l’image, composée de formes, de couleurs et de matières, donne le ton et devient vecteur d’émotions.

    Les images ont la parole

    L’originalité de cet album est marquée par l’effet direct et efficace du message à travers cette interaction entre le texte et l’image. A la fin de la comptine, le propos " BOUR ET BOUR ET RATATAM " (phrase traduisant celui ou celle qui sera éliminé) est renforcé par l’illustration montrant une énorme bourrasque qui vient tout dévaster. On sent bien là une forte énergie qui donne vie au livre.

    Martine Bourre, illustratrice formée à l’École Supérieure des Arts Appliqués, a réalisé avec succès un album riche de couleurs et de formes contrastées qui comblera de joie les enfants de 2 à 6 ans.

    Murielle Tavernese, Deust STID, 2003

    Post-scriptum

    BOURRE, Martine. Am stram gram. Didier jeunesse, 2002. ISBN 2278052152

    Mots-clés : comptine, guerre, pouvoir, règne animal.