Site littérature jeunesse de lille 3

J’irai avec toi par mille collines, de Hanna Jansen

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    J’irai avec toi par mille collines est d’abord l’histoire d’une vie innocente ravagée par la folie des hommes. C’est aussi un message d’amour d’une mère envers son enfant adoptée. C’est surtout un hommage aux milliers de victimes du génocide rwandais : un million de Tutsis et de Hutus modérés tués en cent jours.

    (GIF)

    Ce récit est une histoire vraie, c’est celle d’une petite fille de 8 ans, vivant dans l’innocence de son enfance au Rwanda, le pays aux milles collines. Jeanne était une enfant heureuse, menant une enfance tranquille avec ses parents et son frère et sa sœur. Elle avait 8 ans en 1994 quand les extrémistes Hutus ont décidé l’extermination de tous les Tutsis. La famille de Jeanne est tutsie. Ainsi, sans en comprendre les raisons, elle a du subitement fuir dans la peur, quitter sa maison, lieu de l’enfance, du bonheur, aspirée dans une spirale de folie, qui aboutira au massacre des siens.

    Le nom exact de cette petite fille est Jeanne d’Arc Umubyeyi. Faut-il y voir un hasard ou un signe du destin ? Cette petite fille est-elle une Jeanne d’Arc actuelle, un symbole et un martyre du 20ème siècle ? Malgré elle, elle est effectivement devenue le symbole de milliers de vies brisées, sans raison, par la folie humaine. Comment ne pas être touché par cette histoire à la fois simple et tragique ? Tout au long de ce terrible récit, on ne peut s’empêcher de frémir devant l’avalanche d’horreurs qui s’abattent sur la petite fille, sur la tragédie qu’elle vit. Tout comme elle, on ne peut s’empêcher de se demander : pourquoi un tel déchaînement de violence ? Pourquoi une telle tragédie humaine ?

    Cette histoire est racontée par Hanna Jansen, la femme qui a recueilli la petite fille chez elle, en Allemagne, et qui est devenue la mère adoptive de Jeanne. Elle retranscrit ici le témoignage de cette petite fille rwandaise qui a vu sa famille se faire massacrer sous ses yeux. Hanna Jansen a un rôle capital dans l’histoire, puisqu’elle sert d’intermédiaire entre Jeanne et le lecteur, elle est sa voix. On est touché par la force et l’amour qui transparaissent de ce récit si tragique. En choisissant des mots simples, elle décrit de façon réaliste la brutalité du choc qui a ravagé la vie de Jeanne. Par sa retranscription fidèle des souvenirs de la petite Rwandaise, par l’emploi de termes africains, elle nous vivre le temps du récit au Rwanda. La narration est entrecoupée de courts passages racontant la genèse de l’écriture de ce livre, le travail de retranscription qu’elle fait avec Jeanne. Ces moments sont des pauses dans la narration et permettent ainsi d’alléger la tension de l’histoire. Ils témoignent avant tout de la relation de confiance et d’amour qui unit Hanna Jansen à Jeanne.

    Ce livre m’a beaucoup touchée, c’est un témoignage très émouvant, sur un sujet très peu traité dans la littérature jeunesse. Cette histoire vraie permet de prendre conscience de la folie dont les hommes sont encore capables de nos jours, et de redécouvrir un génocide dont on n’a pas assez parlé. Un récit essentiel pour tous. A noter qu’une suite de ce récit, intitulée Le chemin du retour est parue en octobre 2005, racontant le long chemin qu’a parcouru Jeanne pour partir du Rwanda et être recueillie en Allemagne.

    par Alicya Fruit

    Post-scriptum

    JANSEN, Hanna. J’irai avec toi par mille collines. Hachette jeunesse, 2004. (Ldp Jeunesse Refonte, numéro 1013). ISBN 2013222866