Site littérature jeunesse de lille 3

Grosse colère, de Mireille d’Allancé

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Il y a des jours où rien ne va. Alors, quand Robert rentre chez lui et que papa lui demande d’enlever ses baskets pleines de boue, c’en est trop. Robert laisse éclater sa colère devant papa qui le punit et l’envoie dans sa chambre. Là, sa colère se déchaîne et tout y passe les jouets, les meubles...
    (JPG)
    © L’École des Loisirs, 2000

    La force des illustrations

    Cet album traite de la colère de façon simple et vraie. Les illustrations sont expressives : on voit clairement la montée de la colère au fur et à mesure que le sang lui monte aux joues.

    La personnification de la colère sous les traits d’un gorille rouge aux contours flous qui grandit peu à peu est appropriée. Par ce procédé d’illustration on comprend que la colère est un élément insaisissable qui est en nous prêt à sortir à n’importe quel moment et qu’il ne faut pas essayer de contenir mais laisser sortir pour mieux repartir. Tout les signes faciaux l’exprimant sont illustrés : sourcils froncés, rouge aux joues... ce qui permet aux tout petits de mieux comprendre l’histoire. L’explosion de la colère occupe une double page avec l’apparition du gorille. Robert maîtrise sa colère et la somme de ranger sa chambre. L’album se termine sur une illustration apaisante, cet apaisement transparaît au travers du visage de Robert qui est plus serein : il baisse les yeux au sol ce qui illustre le regret.

    Cet album est réussi dans le sens où les illustrations pourraient se passer du texte, elles sont très expressives et mettent en évidence le mécanisme mental mais aussi physique de la colère. La trame de l’histoire est évidente grâce aux illustrations : montée de la colère, explosion de celle-ci puis apaisement.

    J’ai offert cet album au fils d’une amie (2 ans) qui l’a beaucoup apprécié car il m’a demandé de le lui relire plusieurs fois de suite et je me suis aperçue que durant la lecture il fronçait également les sourcils s’identifiant ainsi au petit Robert.

    Nawel Hammadou (07/2003)

    Post-scriptum

    ALLANCÉ, Mireille d’. Grosse colère. L’École des Loisirs, 2000. 32 p. : illustrations en couleur ; 27 x 22 cm. ISBN 10 2-211-05771-3

    À partir de 3 ans

    Mots-clés : colère, enfance

    Voir aussi sur Lille3jeunesse la Rencontre avec Mireille D’Allancé par Anais L’heureux