Site littérature jeunesse de lille 3

L’Épouvantail au grand cœur, de Tim Preston et Maggie Kneen

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    La solitude d’un épouvantail

    (BMP)

    Vous ne seriez sans doute pas surpris si l’on vous glissait à l’oreille que les épouvantails sont destinés à effrayer les animaux. Mais...qu’en serait-il, si l’on vous indiquait que, parfois, ils ont un grand cœur et qu’ils ne demandent qu’à se faire des amis ? L’épouvantail de notre histoire est un personnage bien seul et bien malheureux. Planté au beau milieu d’un champ, ce bonhomme de paille est condamné à faire peur pour protéger les cultures. Il est certes effrayant, avec son grand manteau, son nez tordu et ses longues dents, mais c’est un être inoffensif qui ne souhaite qu’un peu d’amitié pour sortir de sa solitude.

    Printemps, été et automne vont ainsi défiler sans qu’un seul petit animal n’ait osé s’en approcher. Quand l’hiver est là, cet effrayant personnage se transforme en un superbe bonhomme de neige. Intrigués, petits lapins, écureuils et autres rongeurs s’avancent. Savent-ils que sous l’épais manteau de neige, se cache le bonhomme qui n’a cessé de les effrayer durant les mois les plus doux ? Que feront-ils quand les beaux jours reviendront et que l’épouvantail aura retrouvé son apparence ?

    De l’émotion, de la couleur et...un soupçon de morale

    Un texte plein de tendresse, des illustrations aux tons chauds et des feuillets en relief, voilà un album qui conviendra sans nul doute aux jeunes lecteurs.

    La conception de l’ouvrage est relativement soignée, et textes et illustrations se complètent à merveille. Ainsi, suivant l’effet recherché, une image pourra se présenter sous la forme d’une vue panoramique ou d’un cadre bien délimité pour faire ressortir la solitude et l’isolement de l’épouvantail. A l’inverse, les illustrations placées en bordure de page donneront une impression d’espace et de grande liberté.

    Le texte participe lui aussi à l’élaboration de ce contraste. En pavé, ou fractionné en phrases courtes réparties sur la surface d’une même page, il épouse admirablement le sens du récit. Enfin, au delà de la beauté des textes, de la perspective et du dégradé des couleurs, l’ouvrage propose une morale en guise de conclusion...morale que les petits comprendront très vite et qui pourrait se traduire par "Il ne faut jamais se fier aux apparences".Pour toutes ces raisons, Maggie Kneen et Tim Preston nous présentent un album de qualité qui saura charmer le petit lectorat.

    Pour lecteurs débutants (à partir de 6 ans).

    Mots- clés : solitude ; Amitié

    par Daniel-Alexander Dengremont (07/2003)

    Preston, Tim, Kneen, Maggie (ill.). L’Épouvantail au grand cœur. Gautier-Languerau, 1999. 28 p. : ISBN . 2-01-390767-2