Site littérature jeunesse de lille 3

Nagamani, d’Andreï Khalipine et Bernard Jagodzinski

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    (BMP)
    © Callicéphale, 2001

    Un très bel album à l’italienne dont les illustrations, à la fois étranges et naïves, servent parfaitement le texte, une légende indienne. Dans un petit village d’Inde, naît une petite fille nommée Kami. Dès le premier jour de sa naissance, elle sera sous la protection d’un grand cobra - ou Nag - d’où son deuxième prénom Nagamani, "serpent au doux caractère". Chaque année, le jour de son anniversaire, la petite fille fera une offrande au serpent. Par l’acceptation de l’offrande, le cobra signifie à la jeune fille qu’il continue à la protéger. Mais la petite Kami devient grande et va au collège en ville. Peu à peu, les légendes de son village prennent moins d’importance pour elle et elle décida même d’abandonner le rituel de l’offrande au cobra le jour de son anniversaire... Alors qu’elle était devenue une jeune femme, un tigre terrorisé les habitants de son village. Courageuse, elle alla quand même dans la forêt où elle se trouva nez à nez avec le monstre. Nag la sauva du danger mais il partit pour toujours.

    Les illustrations et la mise en page ajoutent au plaisir de la lecture et à la portée du texte.

    © Marine Dormion (12/01)


    Avis d’un autre lecteur

    Nagamani signifie " serpent au doux caractère ". Le jour où Kami est née un cobra avait fixement regardé sa grand-mère. Celle-ci décida alors de déposer un bol de lait au creux de l’arbre où vivait le serpent, s’assurant ainsi la protection de l’animal auprès de sa fille. Kami Nagamani grandit et chaque année en compagnie de sa grand-mère elle va déposer à son protecteur une coupole de lait. L’enfant grandit et pour se rendre au collège elle doit quitter son village pour la ville, elle rencontre de nouveaux amis et oublie les traditions... De retour au village elle ne rend plus hommage au cobra. Or, un jour, le village est menacé par un tigre. S’aventurant dans la jungle pour y fabriquer des lances, elle tombe nez à nez avec le fauve. Paralysée par la peur elle se sent prête à mourir. Apparaît alors Nag le cobra qui fait fuir le tigre. De retour au village Kami s’empresse de préparer un bol de lait ; malheureusement le lendemain il resta plein. Kami venait de perdre son protecteur et très certainement une partie d’elle-même...

    Une histoire à apprendre afin de la raconter au public en utilisant les illustrations colorées comme support ! Un très bel album.

    © Nacéra Babérih, club lecture Léonard de Vinci Carvin

    Post-scriptum

    JAGODZINSKI, Bernard, KHALIPINE, Andreï ill. Nagamani. Callicéphale, 2001. 27 p. ISBN 2914096232