Site littérature jeunesse de lille 3

Une minute, Alfred ! de Virginia Miller

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Une histoire tendre et pleine d’humour dans laquelle les petits s’identifieront facilement à Alfred, l’adorable et malicieux petit ours.

    (JPG)
    © Nathan, 2000

    Alfred s’ennuie et veut jouer avec Papa Ours mais celui-ci est occupé à des tâches ménagères. Il lui demande toujours d’attendre " Une minute ! ". Alfred attend, attend, attend encore... Enfin vient le moment où Papa Ours peut consacrer un peu de temps à son ourson : " A quoi veux-tu jouer Alfred ? ". Il se met alors à ranger les bûches, à étendre le linge, à passer le balai, à préparer le repas !

    Ce livre reproduit bien la psychologie de l’enfant de deux ans qui ne souhaite pas tant jouer qu’aider son papa dans ses activités quotidiennes. Il est bien agréable par ailleurs, de voir apparaître dans cet album la figure du père, qui plus est, attelé aux corvées ménagères ! Le problème est toujours de concilier l’indisponibilité d’un papa fatigué et l’impatience d’un petit ours exigent. Cette histoire ne s’adresserait-elle pas autant aux enfants qu’aux parents ? L’originalité de cet album tient également aux illustrations. On remarque une alternance ingénieuse d’images pleine page et d’encadrés qui s’agencent de façon similaire à la bande dessinée.

    Virginia Miller avait déjà adopté ce principe dans ces précédents titres, ainsi par l’intermédiaire des cadres elle montre les différentes positions d’Alfred lorsqu’il dit " Nan ! ", parce qu’il ne veut pas aller sur le pot (Le petit pot d’Alfred, 1991), parce qu’il ne veut pas manger sa soupe (Mange ta soupe, Alfred !, 1992), parce qu’il ne veut pas aller se coucher (Va au lit, Alfred !, 1993), parce qu’il ne veut pas se laver (Quelle journée, Alfred !, 1998), ou parce qu’il est trop brusque avec le petit chat gris (Doucement, Alfred !, 1999). Là encore l’auteur par les " Nan, Nan et Nan " d ‘Alfred, met en évidence avec beaucoup d’humour un trait de caractère propre aux jeunes enfants qui aiment prononcer ce mot et ainsi contredire leurs parents. Cependant, même si toutes ces histoires débutent par un désaccord entre les deux ours, elles se terminent toujours par un gros câlin et une grosse dose de tendresse avant qu’Alfred aille se coucher après une journée bien mouvementée. Les couleurs pastel et les rondeurs des formes favorisent cette atmosphère de douceur et cette complicité entre Papa Ours et Alfred.

    Charline Collet (06/2002)

    Post-scriptum

    MILLER, Virginia. Une minute, Alfred ! Nathan, 2001. (Alfred). 29 p. : illustrations en couleur ; 26 x 24 cm. ISBN 2092104209 Cartonné 12,00 €

    Dès 3 ans.

    Mots-clés : ours / jeu / patience / relation père-enfant