Site littérature jeunesse de lille 3

La monnaie, de Georges Delobbe

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    (BMP)

    Ce livre dresse un panorama de l’histoire de la monnaie et surtout de la monnaie métallique. Il débute avec le troc pour s’achever avec la mise en place de l’euro. L’ouvrage est divisé fort simplement en quatre périodes chronologiques : l’Antiquité, le Moyen-Âge, l’époque moderne et l’époque contemporaine.

    L’histoire de la monnaie y est retracée au fil des réformes monétaires, des créations de grandes devises, des crises économiques et monétaires. L’histoire monétaire française y est retracée de manière plus approfondie.

    Voilà un livre fort bien construit, très agréable à lire. Son premier mérite est de débuter l’histoire de la monnaie par le troc et l’apparition des premiers systèmes d’échange de marchandises (coquillages, barres de sel...). Cette évocation rapide permet de bien cadrer les circonstances de l’apparition de la monnaie métallique.

    De plus, la monnaie n’y est pas considérée comme un simple moyen d’échange : l’auteur n’oublie jamais de rappeler qu’elle est aussi un symbole politique, un symbole d’indépendance nationale. Cette caractéristique n’est jamais mise de côté tout au long de ce livre et ce jusqu’au débat sur l’euro. Avec cet ouvrage, nous percevons bien les deux révolutions de l’euro : il peut être une seconde monnaie de référence internationale avec le dollar américain, il constitue un abandon sans précédent d’une dizaine de monnaies nationales ce qui est un grand symbole politique. Néanmoins, nous pouvons reprocher à l’auteur de s’être trop centré sur les monnaies métalliques et fiduciaires. Il n’y a pas un mot sur les monnaies scripturale et électronique, cette dernière étant pourtant utilisée en France pour la moitié des échanges commerciaux. On reprochera également à l’auteur de faire, pour les périodes moderne et contemporaine, un récit trop complexe des dévaluations, des cours des monnaies... Cela rend le récit beaucoup moins fluide et assez pesant.

    Ce détail gâche un peu le plaisir de lecture d’un texte qui est, par ailleurs, très agréable, bien écrit surtout pour les périodes antique et médiévale. Le vocabulaire y est très largement accessible, sans fioriture ; les termes techniques sont tous expliqués clairement soit dans le texte, soit dans le lexique final, soit par des illustrations.

    C’est par ailleurs, un autre point positif de ce livre : des illustrations de grandes qualités. Très claires, de type très varié, elles apportent un réel complément au texte et ne se contentent pas d’être des décorations.

    Au final, il s’agit d’un livre très réussi, très instructif et que tout le monde peut lire pour sa culture générale.

    A partir de 15 ans (pour les lycéens, sauf Terminales ES)

    Par Fabrice Obaton (07/2002)

    Delobbe, Georges. La monnaie. PEMF, 2002. (Un œil sur l’Histoire). 96 p. ISBN 2845263457