Site littérature jeunesse de lille 3

La seconde guerre mondiale, d’Anette Wieviorka et Michel Pierre

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Ce petit livre fait un point très complet sur la Seconde guerre mondiale. Il est divisé en cinq parties : causes et origines de la guerre ; les victoires de l’axe jusqu’en 1942 ; de 1942 à 1945 avec la victoire des alliés ; l’occupation allemande, collaboration et résistance et pour finir, un dossier sur le génocide.

    Voilà un ouvrage très réussi. En utilisant un plan très académique (1. origine de la Guerre, 2. victoires de l’Axe jusqu’en 1942, 3. victoire des alliés après 1942), les auteurs font un récit bien mené. Les explications sont très claires, les auteurs ne s’embarrassent pas de détails inutiles et vont à l’essentiel. Si l’on ajoute à cela un vocabulaire très adapté, nous avons donc un livre de très grande qualité. Il faut noter que les auteurs précisent bien dans leur troisième partie que la victoire des alliés après 1942 doit beaucoup à l’économie, ce que l’on peut souvent oublier.

    En dehors du récit des évènements, il faut apprécier également les deux derniers chapitres, l’un consacré à la collaboration et à la résistance, l’autre à la Shoah, très bien réalisés et constituant un travail de mémoire indispensable.

    Ce n’est pas la dernière qualité de ce livre. Les illustrations, principalement des photographies et des affiches de propagande, sont de très bonne qualité, bien choisies, elles accompagnent efficacement le texte. On regrettera juste la trop petite taille de certaines d’entre elles, les rendant peu lisibles.

    Néanmoins, il faut remarquer qu’à propos des origines de la guerre, quelques détails auraient mérité des approfondissements. Par exemple, la crise économique des années trente qui a poussé une partie des populations vers l’extrémisme ; l’esprit de vengeance de l’Allemagne après le traité de Versailles de 1919 ou encore le pacifisme exacerbé des populations anglaise et française après la Première guerre mondiale qui pousse ces pays à accepter les accords de Munich auraient pu être explicité dans le premier chapitre.

    Malgré tout, ces quelques détails n’entachent pas un livre de très bonne facture, qui constitue un bon panorama des grands traits de la Seconde guerre mondiale. A partir de 10 ans.

    par Fabrice Obaton (09/2002)

    Wieviorka, Anette, Pierre, Michel. La seconde guerre mondiale. Casterman, 1999. (Repères Histoire). 95p.