Site littérature jeunesse de lille 3

Bleu d’enfer pour Léa, de Claudine Aubrun

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Léa habite Toulouse et fait découvrir à son ami Hugo sa ville chérie tout en lui cherchant une piaule pour ses études de l’année suivante. (GIF) Ce sont les grandes vacances, Léa travaille dans le café de son père et Hugo, intellectuel à lunettes, doute de trouver un jour l’appart ou la chambre correspondant à son budget. Durant leur temps libre, Léa déambule avec Hugo dans les rues de la ville rose et remarque plusieurs tags qui l’intriguent et la fascinent en même temps. Artistiques, dans des couleurs pastels inhabituelles, ces tags sont parfois masqués par de la peinture. Vengeance d’un autre tagueur ? Jalousie ? Règlement de compte ? Léa décide avec l’aide de son ami Hugo de parcourir la ville à la recherche de l’auteur des "oeuvres" et de ses détracteurs peinturlurants... Et pourquoi pas de mettre à jour et protéger un grand artiste ? Mais ni le grapheur, ni les ennemis de l’art de rue ne sont faciles à pister... l’enquête commence.

    C’est un coup de poing un peu mou, car ce livre me tombe un peu des mains... Ni répulsif, ni accrocheur, juste ennuyeux. L’écriture est facile mais on y apprend peu de choses, il y a des répétitions lassantes, l’intrigue est momolle, les personnages ne deviennent attachants qu’à la fin du livre et encore. Les bons et les méchants sont si classiques ! S’ajoute à la fin une drôle d’histoire avec une esclave clandestine chez les méchants que nos héros veulent délivrer, c’est cousu de fil blanc, peut-être pour faire rebondir une intrigue diluée, mais toujours pas convaincant. Un "bôf" qualifie très bien ce livre.

    Evidemment, les passionnés de Toulouse y trouveront des chemins familiers car la ville est un des personnages principaux, mais vu du Nord, c’est... comment dire... trop " pastel " !

    Âge : à partir de 11 ans

    Mots-clés : Tags / Toulouse / Enquête

    Par Anne Dassonville

    Deust 2 STID

    (10/2002)

    Aubrun, Claudine. Bleu d’enfer pour Léa. Magnard Jeunesse, 2002. (Les policiers) . ISBN 2210984300