Site littérature jeunesse de lille 3

Des mouettes plein la tête, de Claire Mazard

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Anouk, jeune fille de treize ans, rêveuse et triste comme Cosette, le personnage hugolien, s’arrête parfois pour contempler la Seine. (GIF) Elle retourne ensuite passer la nuit dans un petit appartement situé dans un entrepôt, où vivent Baltazar et Ti-Lai, deux grandes personnes chaleureuses et attendrissantes. Anouk va faire la rencontre de Sébastien, un jeune collégien qui sera vite intrigué par le comportement mystérieux et songeur de sa nouvelle compagne. Une grande amitié naîtra entre eux. Se sentant en confiance car entourée de gens qui l’aiment, Anouk dévoilera petit à petit le secret qu’elle porte.

    Un univers silencieux

    C’est le flou et le silence qui donnent le ton à l’atmosphère de ce roman. Le personnage principal lui aussi est peu bavard, secret quant à son passé et à son univers familial. L’auteur a décidé d’utiliser la première personne et de nous faire entrer dans les pensées de cette énigmatique Anouk. L’intrigue est bien ficelée car c’est au fur et à mesure, avec une touche de suspens, de mise en attente, qu’Anouk nous révèlera son identité.

    Une tendre fugueuse

    Anouk est en fait un nom d’emprunt. C’est le nom qu’elle aimerait porter, qu’elle se crée, tout comme la famille idéale qui se construit avec Baltazar et Ti-Lai, véritables symboles de parents compréhensifs. En fait notre Anouk s’appelle Laure mais bien entendu nous ne le saurons qu’à la fin du roman, car c’est à ce moment de l’histoire qu’Anouk, enfin je voulais dire Laure, retrouve sa famille, retrouve son identité et sa vie d’antan. Le personnage évolue donc autour d’amis tel que Sébastien qui l’aideront à mieux comprendre pourquoi elle a décidé de fuguer, ce qui lui permettra de se réconcilier avec ses proches. Le message passe parfaitement bien. Cette fugue est décrite avec des mots choisis avec justesse et se termine par cette remarque de Laure qui voulait absolument que ses parents changent de comportement : « Peut-être est-ce moi, tout simplement qui ai changé, aussi. »

    Par Gaëlle Bunouf (04/2002)

    Mazard, Claire. Des mouettes plein la tête. Pocket jeunesse, 2001. (Pocket Junior). 80 p. ISBN 2266108190