Site littérature jeunesse de lille 3

Du respect pour le prof,, de Roselyne Bertin

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Chronique d’une classe de cinquième ordinaire...

    (GIF)

    Une rentrée des classes, un nouveau prof de français, une classe comprenant des élèves ordinaires et deux chahuteurs (masculins évidemment), peu intéressés par l’étude. Parmi les élèves " normaux ", on trouve une grosse majorité silencieuse qui ne fera pencher la balance ni du côté sérieux ni du côté chahut, mais qui, à l’occasion, s’amuse des blagues des deux zigotos qui ont décidé de s’en prendre au prof de français parce qu’il est nouveau, jeune et ouvert au dialogue.

    Et voici nos deux narrateurs : un garçon et une fille pour respecter la parité, Jonas et Anna. Anna est bonne élève, ce qui est courant pour les filles à cet âge, Jonas est gentil et sans histoire.

    Bref, une situation d’une grande banalité ! Une classe qui ressemble à huit autres classes sur dix. Dans la réalité, ce qui est extraordinaire, c’est d’enseigner dans une classe où il n’y a aucun chahuteur, aucun élève, garçon ou fille, pas ou peu intéressé par les cours et n’éprouvant aucun désir d’apprendre. Ici, c’est une classe " normale " !

    150 pages pour raconter le premier trimestre de cette classe où il ne se passe pas grand-chose pour aboutir à une possibilité d’exclusion et à la signature d’un contrat de bonne conduite pour le chahuteur en chef, quel ennui pour moi qui suis professeur et qui vois cela tous les jours ! Et donc probablement quel ennui pour le lecteur de 11-12 ans qui est élève et qui voit cela tous les jours aussi !

    Quand j’ouvre un roman, je m’attends à ce qu’on me raconte une bonne histoire, qu’on me surprenne, qu’on me passionne, qu’on éveille ma curiosité ou qu’on m’angoisse, qu’on me fasse réfléchir ou qu’on me fasse rêver. Alors là, c’est raté, complètement raté !

    Par Annick Briois (01/2003)

    Bertin, Roselyne. Du respect pour le prof. Rageot, 2002. (Cascade) 150 p. ISBN 2700227999