Site littérature jeunesse de lille 3

Le fantôme à la jambe de bois, de Marie-Hélène Delval

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Des bruits dans le grenier

    (GIF)

    Les fantômes n’existent pas, Nicolas et son amie Julie le savent bien. Pourtant, lorsque sonnent les douze coups de minuit, des bruits étranges se font entendre dans le grenier du manoir où ils passent leurs vacances. Et si l’homme à la jambe de bois, représenté sur le tableau qui a tant impressionné les enfants de la colonie, revenait chaque soir pour hanter la vieille bâtisse ?

    Après avoir joué à se faire peur, Nicolas et ses amis décident de mener l’enquête...

    Affronter ses peurs

    Nicolas déteste les colonies de vacances et est facilement impressionnable. Alors, quand ses camarades lui racontent des histoires de fantômes, il panique. Le thème du fantôme est un grand classique qui plaît toujours aux enfants. Ce qui nous est proposé ici, c’est une réflexion sur le développement de la personnalité. En effet, Nicolas va se révéler grâce à Julie, devant laquelle il ne saurait être question de renoncer, et, de figurant, il devient acteur, voire meneur : le véritable héros en quelque sorte. Les thèmes de la peur et de la colonie de vacances sont traités de manière à aider le lecteur à dédramatiser et à répondre à certaines de ses petites angoisses. Un enfant de 8 ou 9 ans pourra s’identifier au héros de ce court roman rédigé dans un style très simple, d’autant plus que les illustrations en noir et violet d’Edith s’appliquent à restituer les sentiments des personnages avec une grande fidélité.

    Une réserve est à émettre néanmoins : il est dommage que l’auteur ait choisi de faire retomber le mystère aussi rapidement. A partir de 8 ans.

    Mots-clés : Fantôme / Colonie de vacances /

    Par Jean-Paul Kubis (07/2003)

    Avis de jeunes lecteurs

    C’est l’histoire d’un garçon, Nico, qui passe ses vacances dans une colonie. Et Nico déteste les colos.

    Arrivé à l’intérieur du château, il s’arrête devant un tableau représentant un homme avec une jambe de bois ; c’est, paraît-il, le premier propriétaire du manoir. Ce jour-là, Nico rencontre une fille, Julie, qui n’aime pas les colos non plus.

    A la fin de la première journée, Nico se dit que ses vacances ne vont finalement pas trop mal se dérouler. Pourtant dans le dortoir de Nico, il y a Max, le genre de garçon que Nico n’apprécie pas car il raconte des histoires qui font peur dès que les lumières s’éteignent. Max commence à raconter une histoire de fantômes. Dans le dortoir de Julie, une fille raconte la même histoire ! Nico, pour rassurer Julie, lui confirme que lui non plus ne croit pas à ses rumeurs. Cependant, chaque nuit à minuit, le clocher sonne ses 12 coups et Nico entend toujours " poum-toc, poum-toc...", Julie aussi.

    Un soir, revenus d’une promenade en poney, alors qu’ils allaient se coucher tous entendent "poum-toc, poum-toc..." Qu’est-ce que cela pouvait être ? Ou plutôt qui cela peut-il être ? Nico propose alors à Max, Jamel, et Kévin d’élucider ce mystère. Une fois d’accord, munis d’une lampe de poche ils ouvrent la porte et apercoivent Julie, Fatou et Térésa. Ensemble ils retiennent leur souffle car de nouveau ils entendent l’étrange bruit " poum-toc, poum-toc..." Ils décident de monter l’escalier qui mène jusqu’au grenier et se rendent à l’évidence : le bruit provenait d’une porte mal refermée ; Nico ferme la porte. Ses amis et lui, soulagés, regagnent leur chambre... Pourtant Nico a l’intime sensation d’avoir été frôlée par une main fraîche...

    Le narrateur nous explique que le fantôme existe bel et bien car lui seul a été capable de réconcilier des enfants qui au premier abord ne s’appréciaient pas.

    C’est un livre destiné aux jeunes enfants que je recommanderai pour avoir la chair de poule ! Les illustrations sont amusantes mais redondantes par rapport au texte. L’histoire est composée de 7 chapitres... on en aurait préféré 12 ! Pour les lire à minuit à nos jeunes frères et sœurs le soir d’Halloween !

    Mots-clés : fantastique - amitié - frisson

    Emilie SCHUMTZ, 4ème G Club lecture Léonard de Vinci, Carvin (11/02)

    Delval, Marie-Hélène. Le fantôme à la jambe de bois. Flammarion-Père Castor, 2002. (Trois loups, Faim de loup) 64 p. ISBN 2081606968