Site littérature jeunesse de lille 3

Fin août, début septembre, de Jean-Paul Nozière

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Entre Ounans et son confluent avec le Doubs, la Loue déroule son lit à travers quelques kilomètres de nature sauvage. De quoi inciter les touristes à tenter d’y jouer à Délivrance, ou Jean-Paul Nozière à y planter le décor d’un roman qui rend hommage à Feminore Cooper et à African Queen. Dans cette région, il ne manque en effet rien des ingrédients nécessaires à l’aventure : ni les rapides, ni les moustiques, ni les corps qui flottent à mi-eau, ni même les autochtones qui s’évertuent à harceler les aventuriers de passage.

    (GIF)

    C’est donc à une partie de canoë que l’auteur nous convie pour lancer la collection " Hors piste ". A bord, deux garçons et une fille, de quoi supposer une histoire d’amour, une amitié sans faille pour laquelle on attend une mise à l’épreuve, le minimum de bagages pour laisser croire à une histoire de survie : shorts, tee-shirts et maillots de bain pour garder une allure civilisée.

    Ce que les adolescents emportent cependant sans compter, c’est leur mal de vivre et leur difficulté à assumer les errements de leurs parents. Ce n’est en effet pas tant l’aventure qui intéresse ici Jean-Paul Nozière, mais plutôt l’incapacité que connaissent les hommes à vivre ensemble et à communiquer : un père immigré qui fait rentrer sa famille au pays, des parents qui vivent ensemble sans s’aimer, un père qui se met au ban de la société, peut-être par manque d’amour. Pour nos adolescents, le voyage représente avant tout l’occasion de se dire. En multipliant les voix, l’auteur leur donne l’occasion d’abord de se parler à eux-mêmes, puis d’en dire un peu à leurs compagnons. Une thérapie bien dérisoire puisqu’ils devront se séparer tout aussitôt.

    A ceux qui se sentiraient frustrés de la dimension aventureuse annoncée par la collection, on peut dire que la vallée de la Loue existe et que des descentes sont organisées tous les jours en été (plusieurs rapides !). A ceux qui auraient aimé en savoir davantage sur la nature humaine, on peut les renvoyer aux précédents livres de l’auteur, dans la lignée desquels Fin août, début septembre s’inscrit résolument, passées les premières pages.

    Quant à dire que la charge est un peu lourde pour un seul canoë, ce ne serait qu’une facilité !

    A lire à partir de 11 ans.

    Par Christian Loock (01/2003)

    Nozière,Jean-Paul . Fin août, début septembre. Gallimard, 2002. (Hors piste) . 150 p. ISBN 2070535673