Site littérature jeunesse de lille 3

Il fera beau Julot, de Anne KERLOC’H

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Ce roman commence par le silence. C’est la seule chose que peut supporter la maman de Julot. Il l’a toujours connue joyeuse mais soudainement la dépression l’a attrapée. C’est donc le jeune garçon qui va nous faire suivre cette situation. On passe par toutes les phases : l’amélioration grâce aux médicaments, la rechute car une dépression c’est beaucoup plus compliqué à guérir. A la fin on comprend l’importance de la présence de la famille, des amis et d’un psychologue.

    (GIF)

    Pour son premier roman Anne Kerloc’h s’attaque à un sujet difficile, de plus en plus fréquent dans notre société mais toujours autant incompris. Elle réussit un beau roman sans rentrer dans le dramatique de la situation grâce à l’imagination débordante de Julot, qui ne veut pas montrer pas la tristesse que lui procure l’état de sa mère. Le garçon, qui est le narrateur, nous raconte également les bons moment passés avec sa maman, ce qui nous fait encore plus comprendre la profonde tristesse cachée de Julot par rapport à la maladie. Le texte (à droite) est accompagné d’illustrations (à gauche) de Clotilde Perrin qui sont des redites du texte. Les dessins sont très simples mais s’accordent merveilleusement bien avec la personnalité de Julot. Ils nous permettent de découvrir visuellement les images qui passent dans le cerveau du garçon et même parfois de rire. Vous pourrez par exemple découvrir son incroyable « Détect’larmes ». Cette histoire nous montre bien que les enfants peuvent être très matures dans certaines situations et qu’ils comprennent beaucoup de choses. Le vocabulaire est simple, ce qui permettra aux jeunes lecteurs de comprendre cette situation difficile.

    Si vous doutez de la force d’esprit des enfants, prenez un moment pour lire Anne Kerloc’h.

    Un auteur à suivre...

    Claire Deparis, Deust 2

    Il fera beau Julot, de Anne KERLOC’H