Site littérature jeunesse de lille 3

On ne t’attendait pas, de Kéthévane Davrichewy

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Ce n’est pas une tare d’être géorgien !

    (BMP)

    Les parents de Nestane hébergent pour un mois un garçon qui vient de leur pays d’origine, la Géorgie. Nestane est chargée de le distraire, ce qui ne l’enchante guère. Néanmoins, elle s’aperçoit bien vite qu’il parle bien mieux le français qu’elle ne le pense et qu’il cache une grande sensibilité.

    Malgré ses origines géorgiennes, Nestane ne s’intéresse qu’à ses copains, à la FNAC et à Virgin. Alors s’occuper d’un invité immigré, c’est bien le dernier de ses soucis, même si celui-ci a son âge. En fait, Nestane ne connaît la Géorgie qu’à travers les histoires de son grand-père Babou. Ce n’est donc pas avec beaucoup de plaisir qu’elle voit arriver Guiorgui Gougoulachvili, que ses parents accueillent pour un mois. Il est moche, il a l’air niais et il sent " l’Union Soviétique ". Sans compter son horrible blouson Walt-Disney, la honte !

    Il ne suffit pas qu’elle laisse sa chambre et retourne coucher avec sa petite sœur : il faut encore lui faire visiter Paris. Nestane a d’autres choses en tête, comme se préparer pour la prochaine boum chez Antoine, avec qui elle voudrait bien sortir. Après quelques rencontres, Nestane s’aperçoit qu’elle s’est trompée sur Giuorgui et qu’il parle en réalité un français presque sans accent. Il se moque bien de visiter la Tour Eiffel et cela change tout.

    Nestane va radoucir le ton et s’apercevoir que Giuorgui a de nombreuses choses sensées à dire, en particulier sur sa relation avec Antoine. Il se débrouille également plutôt bien avec la troupe des cousines et des copains de l’école. Une belle amitié va naître entre les deux jeunes.

    Entre contradiction et compréhension

    On retrouve bien là les traits de l’adolescence : négativité, rejet des origines, conflit des générations, mais en même temps un cœur débordant d’amour ! Face à sa mère qui lui demande de s’occuper de Guiorgui, elle refuse toute concession vis à vis de son hôte et ne connaît alors que le mot " Non ". Elle ne peut pas envisager d’abandonner ses loisirs pour servir de guide ou même simplement lui parler. Par la suite, la générosité et l’humanité de l’adolescente vont jaillir. Une réelle complicité s’instaure entre eux et les fêtes géorgiennes deviennent un bon moyen pour se rencontrer et une véritable amitié peut naître.

    Les problèmes de l’immigration sont à peine abordés. Cependant, le sentiment d’appartenance à un peuple et le respect des traditions est joliment évoqué ici. Importance d’aider les siens pour le grand-père et de recevoir des gens de " là-bas ".

    Par Charline Collet

    Davrichewy, Kéthévane . On ne t’attendait pas . Ecole des Loisirs, 1999. (Neuf). 94p. ISBN 2211051782