Site littérature jeunesse de lille 3

L’alpha bêtisier, d’Elisabeth Brami et Lionel Le Neouanic

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    A comme absurde, B comme bouleversant, C comme drôle, autant d’adjectifs pour qualifier le premier abécédaire qui nous apprend à faire des bêtises. Des bêtises ! Que dis-je ? Des sottises, des gourmandises, des filouteries, des cachotteries !

    (JPG)
    © Seuil Jeunesse, 2004

    Les comptines poétiques d’Elisabeth Brami nous apprennent à jouer avec la langue et ses sons. Les allitérations et assonances amuseront autant les petits que les grands. En effet, qui n’a pas rêvé un jour de prendre un bain avec une baleine ? Ou de « massacrer le maquillage de maman » pour se déguiser en mammouth mérovingien ?

    Les dessins drôles et loufoques de Lionel Le Néouanic, graphiste du groupe « Les têtes raides », nous transportent à l’intérieur d’une tête d’enfant. Ici tout se bouscule, le désordre est créatif. Les bonhommes ronds ont de grands visages pleins d’expressions. Il se dégage des ces images aux couleurs chaudes beaucoup d’action et de dynamisme. Ici rien ne tient en place.

    Cet album joue avec nos fantasmes, récite toutes les bêtises que l’on aimerait faire. Il joue aussi avec notre langue, la décortique pour mieux en faire sortir les possibilités et les sonorités.

    Grâce à une mise en page répétitive et structurée l’enfant trouve vite ses repères dans cet apparent désordre. Et s’il ne veut pas lire, il peut juste regarder la multitude d’objets commençants par la même lettre qui se cachent dans les images.

    Cet album met un point d’honneur à unir les deux moyens de communication que sont l’écrit et l’image. Le texte raconte une action que l’esprit met facilement en image et le dessin est au service de la langue puisqu’il met en images les mots qui l’a compose.

    Avec, l’alpha bêtisier, Elisabeth Brami et Lionel Le Neouanic nous font un cadeau autant ludique qu’éducatif. Alors, courez, que dis-je ? Sautez, volez, lisez ce livre « interdit mais irrésistible » !

    © Gaëtane Perrault, Deust 2, 19 novembre 2005


    Avis d’une autre lectrice

    Voici l’abécédaire des bêtises. Chaque double page est consacrée à une lettre de l’alphabet. Page de droite : un texte décrivant une bêtise. Page de gauche : une image mettant en scène la bêtise en question.

    Ce livre est un vrai réservoir à bêtises : il y en a pour tous les goûts, et elles sont toutes plus extraordinaires les unes que les autres. Mais c’est aussi un livre-jeu : l’enfant devra découvrir dans chaque image les objets dont le nom commence par la lettre à laquelle est consacrée la double page. Même le texte cache bien des trésors : non seulement il est amusant, mais encore il est poétique car constitué de jeux sur les sonorités grâce notamment aux différentes prononciations de chaque lettre. De plus, le texte étant rédigé en écriture cursive, il est facile à lire et accessible même pour de jeunes enfants. Il faut noter aussi l’ingéniosité et la malice des bêtises évoquées particulièrement accentuées par les illustrations de Lionel Le Néouanic riches en couleurs et peuplées de personnages hyper-expressifs.

    Ludique et plein d’humour, cet abécédaire d’un tout nouveau genre nous fait regretter qu’il n’y ait que 26 lettres dans l’alphabet !

    © Gwendoline Mercier, janvier 2003

    Mise à jour : avril 2014

    Post-scriptum

    BRAMI, Elisabeth, LE NEOUANIC, Lionel. L’alpha bétisier. Paris : Seuil, 2004. (Albums jeunesse). ISBN 2020491400

    À partir de 6 ans

    Il existe une ancienne édition du livre illustrée par Zad