Site littérature jeunesse de lille 3

Maïté Coiffure, de Marie-Aude Murail

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Derniers messages publiés dans les forums

    Doit-on pour devenir un homme ou une femme suivre les pas que nos aînés nous indiquent ou affronter leurs jugements difficiles ? Dans Maïté Coiffure, Marie Aude Murail répond à cette question que nous avons tous connue dans les carrefours difficiles de nos existences.

    (GIF) Louis Feyrières est un adolescent de quatorze ans qui s’ennuie dans le système scolaire traditionnel. Dans le cadre de ses études, il doit faire un stage d’une semaine dans une entreprise. Son père, chirurgien renommé, se désintéresse de lui, contrairement à sa mère et sa « Bonne Maman », qui sera l’élément déclencheur. En effet, c’est sans grande motivation que Louis cherche un stage ; et grâce à celle-ci, il est accepté au salon de coiffure de Mme Maïté. Louis va rapidement s’imprégner de l’univers enivrant de la coiffure. Hélas, lorsque le père du jeune homme apprend que son fils fait un stage dans un salon de coiffure, il ne comprend pas son manque d’ambition intellectuelle. Durant toute l’histoire Marie Aude Murail met l’accent sur la dualité qui tiraille Louis : le modèle paternel et ses propres désirs. Et c’est en s’opposant à son père que le jeune adolescent va trouver sa voie et apprendre les secrets et les agréments de la vie (l’amour, l’homosexualité, etc.).

    Ainsi, à la fin de l’ouvrage, dix ans plus tard, Louis ouvre son propre salon de coiffure en compagnie de tous les jeunes coiffeurs qui l’ont aidé à se construire ? « Se poser en s’opposant » définit l’adolescence mais également ce roman : en effet, c’est en désacralisant le modèle que son père lui impose que Louis devient lui-même.

    Marie Aude Murail nous invite à ouvrir notre esprit et nos préjugés d’adultes à une culture différente, des sentiments que nous avons connus et bien souvent, hélas, oubliés ! N’avons-nous pas, tous en nous, cette « madeleine proustienne » que décrit l’auteur ? Ne gagnerions-nous pas à retrouver pour quelques instants, quelques moments de vie, notre âme et nos désirs d’enfant ?

    A partir de 12 ans.

    par Claire Bellard

    MURAIL, Marie-Aude. Maïté Coiffure. Paris : L’école des loisirs, 2004. (Médium). 177 p. ISBN 2 211 071 79 1

    Sites intéressants :

    http://homoedu.free.fr/article.php3 ?id_article=83

    http://www.sitartmag.com/murail2.htm

    Post-scriptum

    Sur ce site, voir les autres articles sur l’homosexualité :

    http://jeunet.univ-lille3.fr/mot.php3 ?id_mot=118

    Forum de l'article : 1 contribution(s) au forum

    Maïté Coiffure, de Marie-Aude Murail, Par : Béatrix Le Presle, 25 janvier 2007

    A faire lire pour découvrir le monde du travail.

    Un roman drôle et tendre qui a reçu de nombreux prix.

    Livre qui fait l’objet d’une séquence en 3e dans L’Ecole des lettres, février 2006 n° 8 : "L’étude de Maïté Coiffure croise plusieurs objectifs de la classe de troisième : lecture d’une oeuvre de littérature jeunesse à dominante humoristique, écriture en lien avec le travail sur l’expression de soi, approche des métiers et de l’orientation. Dans le cadre de l’éducation à la citoyenneté, elle s’inscrit également dans la lutte contre les préjugés et la valorisation des formes d’intelligence moins scolaires."

    Béatrix Le Presle

    Capes externe de Documentation

    Retour au début des forums