Site littérature jeunesse de lille 3

Avec des si on mettrait Chicago dans une canette de Coca, de Sigrid Baffert

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Le hasard...Un matin, Sacha tombe sur le concours Kenoggs au dos du paquet de céréales. Il ne sait pas lui même ce qui lui a pris, mais machinalement, il découpe et envoie le bulletin de participation. Un tirage au sort : « Gagnez un séjour au Malawi ... ». Un rectangle bariolé dans le tas de courrier intrigue le papa de Sacha. La réponse du tirage au sort ! Gagné ! C’est à partir de ce moment que le sort en question pointe le bout de son nez. Après maintes discussions, son père est décidé : pas question de renoncer à cette occasion, si maman ne veut pas les suivre, ils ne partiront rien qu’à deux, papa et Sacha. Oui, mais...

    Le jour du départ, le vol est annulé, le voyage repoussé d’un mois. Début d’une cascade d’événements. D’abord l’incendie dans le magasin de ses parents qui pousse Sacha à renoncer définitivement au voyage et à offrir son billet d’avion à son meilleur ami, Janek.. Puis comble du hasard, l’avion s’écrase. Un cauchemar pour Sacha...jusqu’au coup de fil de Janek, sa famille et lui-même n’étaient heureusement pas montés dans cet avion : à cause, ou grâce à l’infarctus de son père, à deux doigts du départ...

    Dans ce roman, Sigrid Baffert nous incite à réfléchir sur la notion de hasard. D’emblée, le ton est donné à la lecture du titre. Avec des si on mettrait Chicago dans une cannette de Coca, ça semble parodier notre « Avec des si on mettrait Paris en bouteille ». Mais Chicago dans une cannette de coca apporte une dimension plus moderne et une meilleure sonorité : notons l’allitération en [k] et les assonances en [o] et [a]. Le graphie du mot Chicago semble alors mieux se glisser dans une cannette de Coca que Paris dans une bouteille.

    L’auteur pose également la question du choix. Si Sacha n’avait pas choisi d’envoyer le bulletin de participation au tirage au sort, rien de cette multitude d’événements ne se serait probablement produit. Mais Sacha ne peut s’empêcher de culpabiliser. Dans un premier temps parce qu’il croit que son meilleur ami était passager de l’avion qui s’est écrasé, et une seconde fois, alors rassuré de la vie sauve de ce Janek parce qu’il réalise que peut-être, d’autres personnes auraient récupéré les billets, et participé à ce terrible vol...Ici, Sacha se sent coupable car il a conscience d’être le premier élément de cette cascade d’événements. Bien sûr ! Seulement, d’autres acteurs sont entrés en ligne de compte après sa propre décision, et que peut-il contre tous ces concours de circonstances qui lui ont succédé ? Qui est responsable ? Le premier qui prend la décision ou l’ensemble des acteurs qui interviennent à la suite de cette décision ? D’ailleurs, peut-on désigner un responsable dans ce contexte où le hasard se manifeste tant ?

    Une aventure où l’on sent le hasard s’infiltrer partout, tout autour de Sacha qui nous livre son sentiment de culpabilité, comme s’il ignorait ce qu’était le hasard. Jusqu’à ce qu’une autre voix, celle de la mère de Janek, lui vienne en aide : « La vie, ça marche pas comme la mécanique, Sacha...Toi tu imagines : Si je fais ça, il se passe ça, une cause et donc ensuite une conséquence », c’est faux. La vie est une drôle de machine très compliquée, personne a le mode d’emploi. On la rembobine pas comme une cassette vidéo. De toute façon, ça donnerait toujours un nouveau film. Pour une seule cause tu as des milliers de conséquences. Mais il existe des choses que tu peux vouloir et prévoir, Sacha. Tu as aussi le choix ! » Peut-être aurons-nous compris, après avoir entendu le récit de Sacha, que dans la vie on ne peut choisir les conséquences de nos choix ?

    Avec des si on mettrait Chicago dans une cannette de Coca, a reçu le prix du roman jeunesse 2002 du ministère de la jeunesse, de l’Éducation nationale et de la Recherche. Il a aussi été sélectionné au prix des Incorruptibles 2004-2005.

    A partir de 12 ans.

    par Christelle Lefebvre, Deust STID

    Baffert, Sigride. Avec des si on mettrait Chicago dans une canette de Coca. Syros Jeunesse, 2004. (Les Uns Les Autres ). ISBN 2748501713