Site littérature jeunesse de lille 3

Nulle et Grande Gueule, de Joyce Carol Oates

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Grande auteur américaine, Joyce Carol Oates se met à écrire pour les ados. Un portrait sympathique de deux ados sensibles et intelligents, la Nulle, entendait Ursula Riggs, pas si nulle que ça, et Grande Gueule, Matt Donaghy, qui aurait mieux fait de la fermer.

    Matt la Grande Gueule

    (JPG)
    © Gallimard jeunesse, 2002

    Matt Donaghy est un garçon charmant, populaire, intelligent et qui aime faire le pitre pour amuser la galerie ce qui l’amène à dire des choses uniquement pour le plaisir de la boutade. Mais un midi, à la cantine, cette dernière particularité de son caractère lui joue un mauvais tour. Alors qu’un de ses amis lui demande ce que Matt fera si sa pièce, une adaptation d’une nouvelle d’Edgar A. Poe, n’est pas sélectionnée au Festival, il répond : « Qu’est-ce que tu voudrais que je fasse, que je mette une bombe dans le lycée ? Que je massacre quelques personnes ? » Dans l’Amérique d’aujourd’hui, on ne peut rigole pas avec ces choses-là ; on n’a plus de sens de l’humour quand il s’agit de bombe et de massacre dans un lycée et il est très mal venu de tenir ce genre de propos d’un ton plaisantin. Matt va en faire les frais. Quelqu’un qui lui veut du mal semble-t-il a mouchardé et rapporté ces malencontreuses paroles au proviseur. Même si bien loin de lui était l’idée de la moindre once de sérieux, même s’il est un élève brillant et apprécié de tous les enseignants, les autorités sont prudentes et ne veulent prendre aucun risque. Deux policiers viennent le chercher en classe. C’est le début de l’enfer pour Matt.

    Ursula la Nulle

    (JPG)
    © Gallimard jeunesse, 2004

    Ursula est grande, très grande. C’est une très bonne sportive, une chic fille au grand coeur qui se tient à l’écart des autres. Elle se trouve nulle. Et pourtant c’est une fille courageuse, franche, droite et sincère. Alors qu’elle ne connaît qu’à peine Matt, c’est la seule qui va aller trouver le proviseur pour témoigner en sa faveur, pour lui rapporter la scène telle qu’elle s’est réellement passée. Et pour lui dire aussi qu’il faudrait vraiment être bête pour pouvoir penser une seule seconde que quelqu’un comme Matt puisse être sincère en disant un truc pareil. Son geste va permettre d’innocenter Matt et d’interrompre l’enquête. Mais ça ne suffit pas : Matt souffre maintenant de l’ostracisme, il est rejeté de tous. Il est très reconnaissant envers Ursula et aimerait qu’ils deviennent amis. Mais Ursula, curieusement, ne répond pas à ces mails. Elle a beau essayer de le cacher, quelque chose l’agite, la retient, l’émeut, la fait rougir comme une tomate lorsqu’elle voit Matt même de loin au lycée...

    Nulle et Grande Gueule, c’est donc l’histoire sensible et sympathique de l’amitié et de l’amour naissant entre Matt et Ursula. Une histoire légère mais qui est aussi l’occasion de réfléchir aux ravages de la rumeur, à la paranoïa sécuritaire et à l’obsession judiciaire. Une lecture plaisante et constructive à partir de 13 ans.

    © Marine Dormion (01/2004)

    Mise à jour : mai 2014

    Post-scriptum

    OATES, Joyce Carol. Nulle et Grande Gueule. Gallimard jeunesse, 2002. Trad. de l’anglais par Claude Seban. 235 p. : couv. ill. en coul. ; 22 cm. ISBN 2-07-053684-X (br.) : 11,50 €

    OATES, Joyce Carol. Nulle et Grande Gueule. Gallimard, 2004. Trad. de l’anglais par Claude Seban. 325 p. : couv. ill. en coul. ; 18 cm. (Folio ; 4059) ISBN ISBN 2-07-042571-1 (br.) : 6 €

    Traduction de Big mouth & ugly girl