Site littérature jeunesse de lille 3

La légende du jardin japonais, de Arnauld Pontier

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Avis de jeunes lecteurs

    (GIF)

    C’est l’histoire d’une jeune fille japonaise qui vit depuis sa naissance seule avec son père. Sa mère est morte en accouchant. Elle se nomme Senhimé. Chaque matin, elle aime écouter le chant d’un jeune garçon qui passe toujours derrière la haie de son jardin. Il s’appelle Takahisa. Elle n’est heureuse que les jours où elle l’aperçoit. Senhimé est amoureuse de lui, mais son père ne l’accepte pas. Il veut l’avoir pour lui seul et pour toujours. Il décide de tuer le jeune homme, qu’il considère comme un rival. Après son crime il rentre chez lui et trouve sa fille au bout de son jardin, sur le petit pont de bois, morte de peine.

    Ce père possessif était triste car il avait compris qu’à cause de son égoïsme, il venait de perdre son être bien aimé. Il avait fabriqué une petite statue avec des arbres tout autour. Lorsqu’il partait à la guerre, il emportait toujours avec lui cette statue. Les autres combattants croyaient que c’était un talisman. Ils en voulaient tous une. C’est pourquoi de nos jours, dans les maisons au Japon, tout le monde possède une statue semblable à celle de la légende de Senhimé.

    J’ai aimé ce livre car je trouve que c’est une belle histoire et qu’il faut apprendre à ne pas être égoïste comme le père de cette jeune fille. Il l’a voulait pour lui tout seul et a regretté son acte. Cette histoire nous montre qu’il faut être bon, pas égoïste, avoir bon coeur. Mais aussi qu’il faut apprendre à laisser partir ceux qu’on aime quand le moment est venu. Ils nous quittent, c’est douloureux.

    Rucki Sabrina 3ème B. Club lecture Léonard de Vinci Carvin [mars 2004]

    C’est un livre qui parle d’une fille, Senhimé. Elle tombe amoureuse d’un jeune poète. Dès qu’elle entend le chant du jeune homme, elle se sent heureuse. Son père, qui voulait qu’elle reste auprès de lui toute sa vie sans se marier, ne supporte pas cet amour. Il va donc tuer le jeune homme. De retour chez lui, il retrouve sa fille morte d’avoir aimé d’une façon si pure que les dieux n’ont pas voulu séparer les amants .Une très belle histoire à lire avec de très belle illustrations

    CYL Aurélie 5°F Club lecture Louis Pasteur de Oignies [mars 2004]

    Senhimé est la fille unique d’un redoutable samouraï, elle tombe amoureuse d’un jeune garçon poète : Takahisa. Elle est triste quand elle n’entend pas son chant. Quand son père découvre que l’amour tourmente sa fille, il part tuer le jeune Takahisa. Lorsqu’ il rentre chez, lui pas de bruit, pas un chant d’oiseau, pas une odeur de fleur. Pris de panique il se précipite’ dans le parc et retrouve Senhimé debout près du pont de bois, une ombrelle sur l’épaule avec un visage pâle et glacé : Senhimé est morte d’amour, morte d’avoir aimé d’une façon aussi pure que les dieux n’avaient pas voulu la séparer de Takahisa. Son père pleura longtemps. Il partit pour la guerre cherchant lui aussi la mort qui ne voulait pas de lui. On nous raconte qu’il emportait toujours dans ses campagnes un pot de terre cuite dans lequel il y avait planté un jardin miniature fait de plantes grasses et de cailloux multicolores avec un petit pont de bois et une élégante statuette portant une ombrelle sur l’épaule. Les soldats, persuadés que le jardin était un talisman, se mirent à fabriquer le même. Aujourd’hui au Japon dans toutes les maisons on peut voir ces petits « Jardins Japonais » : c’est un porte bonheur

    HALLAK Yousra Club lecture Louis Pasteur de Oignies [mars 2004]

    L’histoire m’a bien plu.

    Déborah Fontaine 6eB .Club lecture Léonard de Vinci. Carvin [mars 2004]

    Il y a longtemps un père et sa fille vivaient au Japon. Son épouse mourut. Depuis ce terrible jour, il adorait sa fille plus que tout. Senhimé, sa fille, était éprise de Takahisa, un jeune étudiant. Son père remarqua un changement d’attitude chez sa fille et l’espionna pour savoir ce qui se passait. Il vit le jeune homme et demanda des explications à Senhimé. Quelques minutes plus tard, il tua ce garçon mais sa fille mourut, rongée par l’amour. Depuis ce jour, son père créa de petites maisons en mémoire de sa fille. Il voulait mourir mais la mort ne voulait pas de lui.

    Depuis cette époque au Japon, avoir un jardin japonais en miniature porte chance.

    Je trouve cette histoire très émouvante. J’ai apprécié ce livre car il raconte une histoire simple avec beaucoup de simplicité mais beaucoup d’émotion.

    LECOMTE Lore 3émeB Club lecture Léonard de Vinci. Carvin [mars 2004]

    PONTIER, Arnauld.La légende du jardin japonais. Albin Michel Jeunesse, 2003. (Petits contes de sagesse). ISBN 222614045X