Site littérature jeunesse de lille 3

Journal d’une sorcière, de Celia Rees

 
  • - AUTEURS ET ILLUSTRATEURS
  • - CARNETS DE VOYAGE LITTÉRAIRE
  • ÉCRIVAINS EN HERBE
  • - ÉDITEURS
  • HÉROS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, D’ICI ET D’AILLEURS...
  • - LA LITTÉRATURE JEUNESSE EN QUESTION(S)
  • MARQUE-PAGES / SIGNETS
  • - MINI THÈSES
  • - PARTIE PRIVÉE
  • - QUI SOMMES-NOUS ?
  • RECHERCHE PAR THÈME
  • - RESSOURCES EN LECTURE ET LITTÉRATURE JEUNESSE
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Derniers messages publiés dans les forums

    (GIF)

    XVIIème siècle en Angleterre. Mary, qui n’a jamais connu ses parents, vit seule avec sa grand-mère. Mais cette dernière, qui connaît les vertus des plantes, est bientôt accusée de sorcellerie. Elle sera donc exécutée. C’est à cette époque que débute le journal de Mary. Elle est sauvée d’une mort certaine par sa mère et confiée à une famille en partance pour l’Amérique. Elle essaie donc de s’intégrer tant bien que mal dans cette communauté de puritains, avec qui elle va désormais vivre, et qui ne savent rien d’elle. On la suit pendant toute la traversée au cour de laquelle elle fait connaissance avec une dame qui connaît aussi bien les plantes que sa grand-mère. Elles se lient toutes deux d’amitié. Puis arrive le débarquement sur le nouveau continent. La communauté s’installe ensuite au cœur de la forêt, dans une clairière. Mais l’indépendance de Mary est son manque de respect envers certaines règles de vie des puritains la mettent bientôt à l’écart. Elle devient très vite l’ami d’un autre exclu : un indien. Ce qui est loin de faire l’unanimité au sein de la petite communauté. Quel est l’avenir possible pour Mary au milieu de ces puritains ?

    Un livre assez tranquille. Voire trop tranquille. Mais cela est probablement dû au fait que nous sommes en présence d’un journal. Quoi qu’il en soit, une première déception. Une autre vient du titre : « Journal d’une sorcière ». Avec un tel titre, on s’attend à de la magie, des potions, des balais... Que nenni. Uniquement quelques onguents et médicaments préparés à base de plantes. Ne pouvant définitivement pas s’accrocher à la magie, on se reporte sur le thème de l’exclusion, de l’intolérance. Car c’est de cela dont souffre l’héroïne tout au long du récit. Et on souffre avec elle. On en veut à tous ces puritains incapables de la moindre petite ouverture d’esprit. Et on aimerait que la situation se renverse. Et bien non ! Exclue elle est, exclue elle restera ! Reste le côté historique qui lui peut être intéressant. On a en effet un aperçu de ce qu’a pu être la vie des premiers colons américains. Bref un titre qui accroche, une histoire dont on décroche.

    Age : à partir de 12 ans

    Mots-clé : Sorcières / exclusion / intolérance / colons

    Par Delphine Cotton (01/2004)

    Rees, Célia. Journal d’une sorcière. Seuil Jeunesse, 2004. (Fiction jeunesse). 224 p. ISBN 2020510839

    Forum de l'article : 5 contribution(s) au forum

    Journal d’une sorcière, de Celia Rees, Par : Oximuse, 27 septembre 2007
    perso j’ai lu le second tome qui s’ appelle "Vie de sorciére", mais je ne l’ aime pas autant que le premier à cause du changement de style de narration.
    Retour au début des forums
    Journal d’une sorcière, de Celia Rees, Par : swity skin, 21 octobre 2006
    alors là je vous trouve assez vache....ce n’est pas parce que vous vous attendiez à une histoire un peu gaga ke vous devez critiquez ce livre....je troouve que la dimension est assez bien respectée te que.....vous n’avez pas d’opinion (NE ME CENSUREZ POOOOO )
    Journal d’une sorcière, de Celia Rees, par Christian Loock, 22 janvier 2007
    On ne censure pas vos avis, seules sont censurées les insultes, ce qui n’est pas le cas ici. Il est très bien d’échanger des opinions différentes.
    Journal d’une sorcière, de Celia Rees, 14 novembre 2006
    je trouve ki l’a réson
    Journal d’une sorcière, de Celia Rees, 22 janvier 2007
    moi pas , je trouve qu’un titre peut différer du contenu ce qui permet de faire des découvertes au niveau de nos lectures
    Retour au début des forums